dimanche 13 mai 2007

L'Oiseau Blanc

Il y a aujourd'hui un gros problème lorsqu'on se rend à Etretat en voiture, comme moi. Il est quasiment impossible de se garer!

Un endroit où on peut toutefois aller est la falaise d'amont avec son musée dédié à Charles Nungesser et François Coli.

Les deux aviateurs ont essayé de traverser l'Atlantique en 1927, à bord d'un avion nommé l'Oiseau Blanc.

On l'a aperçu survoler Etretat, mais il n'est jamais arrivé officiellement. Des débris du carlingue auraient toutefois été trouvés dans le Maine en 1930.



De la falaise d'amont on peut aussi regarder la ville d'Etretat, avec son aiguille creuse, et son fameux golf. Les amateurs d'Arsène Lupin se sentiraient chez eux à Etretat, si ce n'était que les voitures ne sont plus les mêmes, et qu'il y en a partout.

15 commentaires:

hpy a dit…

I den lilla staden Etretat skrev Maurice Leblanc sina bocker om Arsène Lupin. Dar finns ocksa ett museum om flygarna Nungesser och Coli som forsokte (och kanske lyckades) flyga over Atlanten fore Charles Lindbergh.

In Etretat you can find a museum dedicated to the two aviators Nungesser and Coli who disappeared attempting a trans-atlantic flight before Charles Lindbergh. They may have succeded, but there's no proof. Etretat is also the town of Arsène Lupin, the heroe of Maurice Leblanc.

Ei kovin kaukana Fécamp'sta loytyy Etretat, ja sielta Nungesser & Coli-museo. Nama kaksi lentajaa yrittivat lentaa Atlantin yli jo ennen Charles Lindberghia, mutta katosivat silla matkalla. On kuitenkin mahdollista etta he paasivat toiselle puolelle asti, mutta siita ei ole virallista naytetta. Etretat on myos Arsene Lupin'n kaupunki.

Peter a dit…

A nice story and a place to visit (despite te number of cars). I know it's very close to where you live. You could have walked?

SusuPetal a dit…

Kiitos käännöksestä, kuvat olivat niin uteliaisuutta herättäviä, että olisin tikahtunut, jos en olisi tiennyt tarinaa niiden takana!
Ooh, Arsene Lupin! Très charmant!

Cergie a dit…

Ah ! C'était une époque !
Je me dis qu'en fait il ne sont jamais morts puisqu'on ne les a pas retrouvés
Un peu comme le petit prince dont le corps avait disparu le lendemain après s'être fait piquer par le serpent...
Cela me fait penser à Alain Fournier qu'on a retrouvé tout de même et à tous les disparus des guerres.

Il y a tant de souvenirs à Etretat. C'est un lieu mythique. qui a inspiré tant d'auteurs.
George Sand. Et Maupassant, et Flaubert.
Et Monet...

Isopeikko a dit…

Aika kova pala haukata koko atlantti kerralla. Ehkä ne halusivatkin vaan karata ja kääntyivät tunnin päästä salaa vaikka espanjaan, kanarialle vaikka :)

lyliane a dit…

J'y suis allée il y a quelques années, quand je suis venue habiter la Normandie, mais ces jours ci avec le vent il ne fait pas bon s'y promener sur ces falaises.

Maxime a dit…

Avec un peu de chance, je ferai un tour dans le coin dans une quinzaine. Merci pour le tuyau à propos de la falaise d'amont.
L'aiguille creuse, toute une histoire...

Koselig koselig a dit…

Så spennende historie da, hva er det bildet du har øverst i denne posten forresten? Det med det de romeransiktene? Er det en historie her?

hpy a dit…

Walk to Etretat? Come and have a try, Peter!

Tama on sita Normandia haikailee, SusuPetal!

Le Petit Prince nous fait toujours rêver, Cergie.

Kylla he jossain ovat, Isopeikko, ehka viela ottamassa aurinkoa autiolla saarella.

Et en plus il pleut, Lyliane.

Je garderai les yeux ouvert pour essayer de voir un Maxime avec son appareil de photo.

De uthuggna ansikterna ar tva flygare som forsokte flyga over Atlanten utan mellanlandning pa 1920-talet, och som forsvann pa resan, Koselig.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

j'ai visite Etretat et c'est vraiement magnifique
patrick

Seda a dit…

Wow! I loved this one!

hpy a dit…

Etretat is a beautiful place, as is all the coastline, Seda. N'est-ce pas, Patrick?

Miss_Yves a dit…

Très émouvant...
Oui, il y a toujours des amateurs de Leblanc et de Lupin.
As-tu visité Le Clos Lupin ? cela fait partie de mes projets ...

hpy a dit…

Missive, pas encore... c'est dans doute trop près. On pourrait peut-être le faire ensemble un de ces jours.

Miss_Yves a dit…

Sympa comme idée!
Tu as raison de dire que c'est sans doute trop près, même si c'est paradoxal!Pendant des années, nous n'avons pas mis les pieds ...au Mont-Saint-Michel , que nous connaissions bien sûr, mais pas notre fils quand il était enfant: vu les quolibets à son égard (tous ses copains de classe connaissaient) nous avons réagi!