mardi 22 janvier 2008

Le couvreur




Il y a de nombreuses années déjà, un ami mien s'est lancé dans la couverture. Comme au départ il n'était pas très connu, il a travaillé en soustraitance pour une entreprise plus importante.

Un jour il y avait la tempête, un peu comme il y a quelques jours. Ca soufflait fort et il n'avait pas tellement envie de monter sur le toit, mais on l'a aidé à prendre la bonne décision.

Que s'est-il passé alors? C'était à prévoir! Il tombe du toit, et ne peut plus se relever.

Sa mère, même avant d'aller le voir à l'hôpital prévient le client. "Mais ça ne vas pas, comment allons-nous finir le chantier dans les temps?" lui répond-on.

Quelques années plus tard, s'étant remis de l'accident et ayant monté une petite affaire qui marchait bien il est tombe par hasard sur son ancien client.

"Vous devriez nous être reconnaissant, car sans nous, aujourd'hui vous ne seriez pas là où vous êtes maintenant!"

Et finalement, c'est peut-être vrai, car sans ce qui lui est arrivé il y a longtemps, il serait peut-être encore en train de se laisser marcher sur les pieds.

15 commentaires:

Bergson a dit…

que doit on conclure ?
pessimiste : on n'échappe pas à son destin ou l'optimiste quelque soit la cagade qui vous arrive du fond de votre trou vous aller rebondir en tapant dans le fond

Peter a dit…

C’est vrai que ton message pessimiste cache aussi un message optimiste. Avec courage on arrive à se relever, même si des fois il faut du temps. Moralement, ton ami doit aujourd’hui se sentir fort. Avec l’idée de couvrir aussi les murs des ardoises, il doit avoir un marché prometteur devant lui et le jour des tempêtes il peut faire les bas des murs. Bon courage à ton ami !

claude a dit…

Les gens sont toujours très sympas, c'est bien connu, et ils ne se rendent même pas compte de ce qu'ils disent...
Moi, je dis, chute ou pas chute, ton ami Couvreur se serait peut-être quand même installé à son compte !

alice a dit…

Et moi je dis que, mis à part en ce moment où les cours s'effondrent, la bêtise et la méchanceté humaines devraient être cotées en bourse, ça rapporterait beaucoup et longtemps.

Marguerite-Marie a dit…

Alice a raison. Il faut une dose de bétise pour tenir des propos aussi méchants, cyniques.

Marguerite-Marie a dit…

Alice a raison. Il faut une dose de bétise pour tenir des propos aussi méchants, cyniques.

Mick a dit…

Let me see if I understand this. The roofer fell off the roof ... but, someone landed on their feet?

SusuPetal a dit…

Don't understand a word, but the house looks charming!

Olivier a dit…

il faut passer son chemin sur la connerie humaine, sinon on y perdrait tout notre temps.
Certaines personnes sont tellement égocentriques.....et stupide....cela fout les boules...

Cergie a dit…

Cette histoire est difficile à juger.

Les asiatiques estiment être maîtres de leur destin et mériter leur sort. Il y a une BD d'un auteur vietnamien qui raconte l'histoire d'un fêtard que son ami a chassé et qui a travaillé ensuite pour réussir avec l'aide d'une personne qui s'est avérée la femme de son ami grâce à la hargne que celui ci lui avait insufflée.
Je pense aussi à la nouvelle "le vieux" de Daphné du Maurier" dont je parle tout le temps sans vouloir la dévoiler et de toute façon comme personne ne la lit je vais la raconter : un couple de cygnes élève ses petits et à la fin les chasse. C'est la loi de la nature. Les mamans moineaux chassent leurs petits avant l'hiver. Question de survie.
Bien sûr, l'entrepreneur client a été maladroit, mais le tien ami couvreur a fait preuve de résilience, il a surmonté l'épreuve et en est sorti plus fort...

C'est un toit à la Mansart ?

Maxime a dit…

Un mal pour un bien... C'est sans doute une vérité de la vie. Mais il y a des remarques, qui, venant de la personne qu'il ne faut pas, méritent un bon coup de pied où je pense.
Cela dit, j'adore cette maison avec son essentage d'ardoises, et son jardin abandonné. Elle me donnerait presque le courage de me relancer à nouveau, pour elle, dans des travaux de restauration.

lyliane a dit…

Bien des gens croient être le bon dieu, car ce pauvre homme n'avait pas besoin de tomber du toit pour avoir l'ambition de lancer son affaire!
C'est vrai qu'avec ces tempêtes à répétition, c'est un métier
d'avenir!

Tietie007 a dit…

Belle maison à restaurer !

Nathalie a dit…

J'ose espérer que l'histoire est une parabole, sinon elle serait immonde. Mais bravo à celui qui se relève !

J'ai complètement craqué pour ta photo, je la trouve d'un charme fou !

hpy a dit…

Tout - ou presque - est vrai.