vendredi 3 juillet 2009

Le départ

Phalacrocorax en avait assez. Depuis son retour on ne le laissait plus tranquille, et après la fête c'était devenu encore pire.

Certains lui en voulaient, d'autres le jalousaient, et il n'en comprenait pas la raison. Lui n'avait rien fait pour acquérir la célébrité. Les aventures lui étaient tombées dessus, sans qu'il fasse quoi que ce soit pour les attirer.

Et ce n'est pas lui qui s'en était vanté, c'était quelqu'un d'autre qui avait tout ébruité. Encore heureux que la télévision n'avait envoyé personne pour l'interviewer.

Phalacrocorax décida de partir. Il trouverait bien un endroit quelque part, un lieu où personne n'aurait entendu parler de lui, et où il pourrait recommencer sa vie. Au calme.

Par une belle journée ensoleillée, il fit ses adieux à la Geai-linotte et à une poignée d'autres amis qui ne l'avaient pas laissé tomber, et il s'envola, loin, très loin, très très loin, pour ne plus jamais revenir.

La Geai-linotte versa de lourdes larmes pendant des heures, mais se laissa consoler quand le soleil devint tellement brûlant que ses larmes séchèrent même avant de lui tomber sur les joues. Pleurer sans larmes n'avait aucun sens.

***

L'Histoire du Cormoran, 49° épisode

***

Un admirateur du cormoran, vidéo-amateur à ses moments perdus, réussit à immortaliser le départ que Phalacrocorax voulut discret. Voici donc la preuve de son départ. Nous remercions le vidéo-amateur de sa contribution. Sans lui, personne n'aurait sans doute cru au départ définitif de Phalacrocorax.

video

16 commentaires:

Thérèse a dit…

Nous voilà rassurés sur le sort de Phalacrocorax filmé par cet admirateur discret. Le voilà parti pour de nouvelles aventures et qui sait... nous le verrons peut-être réapparaître au bord d'une autre étendue d'eau toute aussi accueillante.

Olivier a dit…

en verite, maintenant tu nous prepapres un long metrage....c'est la gloire...Bientot dans vos cinemas en mondiovision "Phalacrocorax - Le retour" (ça va pas etre facile de dire le titre a la caissiere)

Deslilas a dit…

Si je le vois parmi ses congénères sur les lacs de Champagne ou en Scanie je te ferai signe.

claude a dit…

Daniel est un bon ami. Il était à Fécamp pour filer le départ de Fafa ? Ou serait-ce un Fafa vendéen ?
En tout les cas il fait un bruit d'avion quand il décolle.
Ne me dis pas que c'est la fin de ses aventures !

alice a dit…

Il en a eu marre de l'eau calcaire?

delphinium a dit…

moi je sais pas, quand je vous lis ces jours-ci, je suis un peu triste et aujourd'hui c'est pareil. Voilà que fafa s'en va... qu'est-ce que tout cela cache? et moi quand je pleure, je pleure, en Suisse le soleil n'est pas si chaud et ne risque pas de sécher mes larmes.
C'est nul n'est-ce pas?

Peter a dit…

Je ne suis pas sur qu'il va réussir de passer en anonyme nulle part! Tu lui a rendu mondialement célèbre! Ce n'est qu'un au revoir? :-)

Daniel a dit…

J'espère bien que Phalacrocorax va revenir dans ton secteur sinon il serait vraiment pas sympa...
Je vais faire une surveillance du littoral, si je le rencontre je lui ferais la morale pour qu'il revienne à son attache.
A +

namaki a dit…

il est parti chez les anglais dis moi ?? j'espère qu'il parle bien la langue ;-)

kutuharju a dit…

Fantastisesti rajattu kuva!! Siinä on kallio vastassa, luja kiviseinä, siihen vahvatkin ajatukset murskautuvat...

Liisa a dit…

Komea lähtö!

isopeikko a dit…

Tuo kallio on vallan hieno. Sieltä niitä juoppoja putoilee, vaiko?

hpy a dit…

Thérèse, je ne suis sûre de rien.

Olivier, qui sait?

Deslilas, je passerai peut-être par la Scanie cet été. Je garderai un oeil sur toute étendue d'eau.

Claude, Je ne sais pas! Le vidéo m'est arrivé sans indication quant au lieu.

Alice, en route pour la Bretagne alors, Phalacrocorax! Qui sait? En tout cas, l'eau n'y est pas calcaire!

Delphinium, pleurer n'est pas nul.Quand j'étais petite, ma soeur qui avait 13 ans de plus que moi me racontait souvent une histoire de son invention. Cette histoire parlait de petits oiseaux noirs, et à la fin ils partaient très très loin pour ne jamais revenir. Et je pleurais, je pleurais et j'en pleure encore. Ma mère a été obligée d'interdire à ma soeur de me tourmenter avec cette histoire! Alors, le 49° épisode de l'Histoire du Cormoran a sans doute été écrit en souvenir de ma soeur. (Et voilà que je pleure.)

Peter, il n'y a que Phalacrocorax qui sait. Et encore.

Daniel, prends le enp hoto, si tu le vois. Pour nous prouver qu'il est encore en vie.

Namaki, non, là il est encore sous les falaises normandes!

Kutuharju, pudotessakin murskaantuu.

Liisa, pitaisikohan tasta itsekin ruveta videoimaan?

Isopeikko, itsemurhaehdokkaat kyllakin hyppaavat! Juopoista en tieda nailla kalliolla, mutta kai sellaistakin sattuu. (Itsemurhia aina silloin talloin, pariisilaisetkin tulevat tanne niita tekemaan!)

Miss_Yves a dit…

Bon, c'est comme les héros de Maurice Leblanc , de Ponson du Terrail ou de Gaston leroux que leurs créateurs ne pouvait réussir à faire disparaître et qui réapparaissaient , pour le plus grand plaisir des lecteurs ...

Mick a dit…

I love the film! It's amazing to see how quickly Industrie Cinématographique Hélène can move when the subject is worthy! :D

Marguerite a dit…

ADMIRATEUR anonyme, j'adore ! Trahi par son blog !
Geai-Geai, console toi en songeant que (rappel) "le chagrin est comme le riz dans le grenier: chaque jour il diminue un peu."
Et puis rien n'empêche de parler ni de se souvenir de l'absent qui pourtant "s'éloigne chaque jour"...