jeudi 9 juillet 2009

Du lin et des patates

Je n'ai plus de photos, je n'ai plus rien à dire pour accompagner les photos que je n'ai pas.

Quoique, j'ai entendu dire que les restaurateurs n'auraient plus le droit de faire des frites maison, et qu'ils seraient donc obligés d'acheter des frites surgelées, et ce pour une question d'hygiène!

Eplucher les patates, les couper en forme de frites à plonger dans des bains d'huile serait trop risqué au point de vue bactériologique!

Cela fait bien longtemps déjà que beaucoup de bistrotiers utilisent des frites surgelées. Je me rappelle même un restaurant dans le Nord - le département des frites - il y a presque vingt ans. Les frites n'y étaient pas terribles, et on nous a expliqué que le chef préférait acheter ses frites pour manque de temps, d'argent et de personnel. C'est la rapidité qui prime, pas la qualité.

Mais de là à interdire! Et pourquoi interdire la fabrication de frites et s'arrêter là? Demain on interdira la cuisson des choux fleurs frais, ne peut-on pas en trouver des surgelés (encore plus frais donc) aussi!

Et ainsi de suite!

Ceci n'a bien entendu strictement rien à voir avec la photo d'un champ de lin, prise le weekend dernier sur les hauteurs de Bolbec! Mais ça fait du bien de râler un coup. Même si je n'ai pas vérifié l'information. Si ce n'est pas vrai, on pourra toujours dire que j'ai râlé de façon préventive.

25 commentaires:

hpy a dit…

In some places the flox is already being harvested.

claude a dit…

Pauvre France, Pauvres frites !
Mais où vat-on comme ça ?
Tu sais, cela n'a rien à voir avec les frites, mais un apprenti chez nous n'a pas le droit d'apprendre son métier sur les machines, c'est trop dangereux ...
Un aprenti cuisto n'utilise pas de batteur à oeufs électrique, des fois qu'il se le colle dans l'oeil. On est vraiment un pays de mauviettes.

Daniel a dit…

Ton info est tout a fait crédible.
Un restaurateur, m'a expliqué qu'il devais utiliser des sauces toute faite pour les viandes en sauce, blanquettes, et autres...
Du fait les "restos", je ne fréquente pas, top de déceptions ( tva! ou pas, c'est le bon gout qui devrait primer).
Plus on stérilise plus les gens sons malade...
J'arrête, on va dire que je suis un vieux ronchon!!
Bonne journée A +

Olivier a dit…

mais est ce que nos mamans adorées ont encore le droit de faire des frites maisons, ou doivent acheter des frites surgelés ?
Un bon coup de gueule, cela fait du bien, tu as bien raison HPY ?

april a dit…

No photo? Oh, dommage. Mais qu'est-ce que c'est? this wonderful sea of yellow plants? Merveilleuse.

SusuPetal a dit…

Summer is at it's richest.

Miss_Yves a dit…

Je n'emploierai pas le conditionnel , car d'autres exemples vont dans ce sens :
tout est bon pour favoriser un certain type de marché, même si c'est mauvais, pour le goût et pour la santé ...
le champ, lui, est bien beau .

Bergson a dit…

Je soutiens ce coup de gueule HPYen moi qui suis le roi de la frite à l'ancienne de ma maison et qui suis obligé d'en faire à chaque retour de mon fils à la maison pour l'inciter à laisser ces maudites frites au four.

Prenons rendez vous et allons détruire touts les patateries de France

Lara a dit…

what a wonderful field!

alice a dit…

Ta photo ferait plutôt penser aux pommes dauphine ;-)
Je ne fais jamais de frites, quand on veut en manger, on va au restau!
Et heureusement que les règlements étaient moins sévères au temps de l'âge de pierre, sinon on vivrait encore dans des cavernes!

Simpukka a dit…

Ei kai sentään, että pelkästään pakastettuja ranskanperunoita joka ravintolassa. Niinköhän siihen suostutaan.
Wau, mikä pellavameri!

Liisa a dit…

Tuosta on vielä pitkä tie pellavaöljyksi, saati vaatteiksi, jotka ovat siitä mukavia, ettei niitä tarvitse juuri silittää.

Sellaisenaan noita myydään kuivakukkakimppuina.

Fifi a dit…

"je n'ai plus de photos" ! Mais enfin, Hpy ! Suis sûre qu'il y en a plein sur l'ordi. :-) Et puis une bonne occasion de refaire une virée photo qui va redonner plein de choses "à dire" pour accompagner.
Malheureuses frites nécessairement congelées et pourquoi pas le poisson pané- rectangulaire-obligatoire ?

Belle photo "à la gloire du héros disparu". Un héros peut il disparaître comme cela ? J'ai quelque espoir quand même de le voir revenir ! :-)

meretnature a dit…

Cela devient grave..... non?c'est du grand n' importe quoi!!!! et la raison de râler est justifié
bises

Marguerite-Marie a dit…

mais est-ce pour les patates à éplucher ou pour l'huile quelquefois gardée trop longtemps!!!

Deslilas a dit…

Zéro délai, zéro défault, zéro risque...
On devient très nul.

Nazzareno a dit…

Difficile ne pas être d'accord avec toi, même pour une simple question de bon sens.

Prospero a dit…

J'aime l'idee de râlé de façon préventive. Et c'est un bien beau champ de lin. Je ne suis pas Francais, donc veilliez excuser mes fautes d'orthographe.

Thérèse a dit…

"I am as mad as hell"

Alors pour ceux qui lisent l'anglais allez sur le site de City Daily New York
http://newyorkdailyphoto.blogspot.com/2009/07/mad-as-hell.html


et je vous assure que cela ira mieux après.

Thérèse a dit…

Tu ne pouvais me faire plus plaisir avec ce champ de lin (flax) Hélène. J'aime surtout quand le vent souffle dessus, quelle légéreté que l'on retrouve bien plus tard sur soi dans un habit.

isopeikko a dit…

"pitkiä pellavia, hienoa hamppua, nauriita kuin lautasia ja lanttuja kuin nurkanpäivät"

Jim a dit…

Such a relaxing perspective

Cergie a dit…

Je ne savais pas que les pommes de terre grenailles poussaient hors du sol au bout de tige, on ne m'en avait rien dit...

namaki a dit…

cela ne m'étonnerait pas du tout que les frites "naturelles" soient interdites ... ceci dit jolie photo de champ de lin ;-)

Miss_Yves a dit…

Merci pour cette chanson ! (voir réponse sur mon blog)