jeudi 11 juillet 2013

Ode au temps présent

Le temps est plus estival qu'il n'a été. Il était temps qu'il laisse tomber la grisaille éternelle et qu'il nous montre un peu de soleil et de ciel bleu.

Par endroits, l'herbe haute a déjà été fauchée afin de devenir plus tard foin pour les animaux.

La campagne est en train de changer de couleur. Le lin bleuit, l'orge jaunit. Le blé garde sa couleur, ni-vert, ni-bleu, ni-gris, mais toutes ces couleurs à la fois.

Les champs de pommes de terre sont en fleurs, blanches ou roses, mais le maïs a parfois du mal a grandir. Il jaunit même par endroits.

Au loin, le paysage disparaît dans une brume bleuâtre, même quand il fait chaud. L'humidité est présente dans l'air, et pourtant la terre sèche déjà, au moins par endroits.

C'est sans doute le vent qui assèche la terre. Il n'arrête pas de souffler, faisant bouger les feuilles et les branches, les arbres tout entiers même, par ses rafales.

L'herbe haute se couche, le lin verse.  Mais le soleil perce à travers la couche de nuages. Au moins dans l'après-midi. 

C'est l'été. Les jours longs, les nuits courtes. Rien que pour cela, pour me lever quand il fait jour - au lieu de le faire des heures avant le lever du soleil - j'aime cette époque de l'année.

Je n'ai pas besoin d'un ciel sans nuages et d'un soleil qui chauffe trop fort. Je n'en veux même pas. Je voudrais juste garder le jour, mais je sais, je ne peux pas. La nuit finira par gagner encre une fois.





10 commentaires:

Olivier a dit…

vu comment il fait lourd et chaud dans Evry, je peux dire que la nuit est la bien venue

ELFI a dit…

brume en juillet-août...canicule en septembre...:)))

claude a dit…

Quelle belle description !
Ici les foins ont été faits deux fois. Les céréales commencent à prendre leur couleur d'été. Après tout ce froid et toute cette pluie il fait chaud, très chaud même et tellement humide que j'ai du mal à fermer la porte qui cache mon lave vaisselle tellement elle a gonflé. Le spécialiste n'y peut rien, il faut attendre que ce temps passe, mais moi je ne veux pas qu'il passe trop vite, car c'est aussi la période de l'année que je préfère.
Quand il fait très chaud on a besoin d'un petit peu d'air, là, c'est carrément du vent et c'est chiant !

hpy a dit…

Olivier, 17° en ce moment - vraiment pas trop chaud (mais sans doute plus chaud cet après-midi)

Elfi, tu crois?

Claude, bcp de vent ici aussi,on dirait presque tempête par moments.

Marguerite-marie a dit…

une photo comme je les aime!
Ici temps gris plus frais il faut dire qu'hier il faisait très très chaud et avec un vent !

maguy a dit…

bonjour,
merci d'etre passée me voir,non,ce n'est pas triste ce sont des personnes qui écoutent les autres et se font un plaisir de pousser les gens au suicide,je suis partie 5mois,je suis bien et vivante,,et je retourne dans ma maison et mon jardin,pleins de souvenirs,la est ma vie et envers et contre tout,j'y resterai!
il est bien dommage de parler ainsi de sa famille ,mais la vie fais que certains se sentent bien en faisant le mal,,même à celle qui les a mis au monde
voila!!
merci encore!!
va voir mon blog de la gitane ,il y a toutes mes balades en provence

Daniel a dit…

Coucou Hélène.
Que tu parle juste...
Très bonne journée A + :))

Catherine a dit…

Recherche à la Saint Benoît,
La fraîcheur du bois.

Catherine a dit…

La chaleur de la Saint Benoît,
colore les champs du Fecampois.

Fifi a dit…

Belle écriture Hpy ! Savoir dire les choses est un plaisir et un talent :-) J'aime plutôt les saisons douces, printemps et automne. Je n'aime pas les températures trop froides ou trop chaudes, ça me ratatine. Mais chaque saison à ses bonheurs...