mardi 9 juillet 2013

A quel saint se vouer?

Après être allée à Rouen deux fois mercredi et une fois samedi, on aurait pu penser que j'en avais assez, mais non, il fallut bien que j'y retourne aussi dimanche. Pourtant la circulation m'horrifie de plus en plus.

Samedi matin, en écoutant les informations tout en me concentrant sur la circulation, j'appris qu'une étude, ou plutôt un comptage effectué sur une certaine portion d'autoroute, venait de démontrer qu'un automobiliste sur trois s'y comporte n'importe comment. Parmi les comportements à déplorer, on trouve entre autres le fait de téléphoner au volant, de changer de file sans mettre le clignotant, de rester sur la voie de gauche de façon systématique, et aussi de doubler par la droite.

Moi, j'aurais sans doute dit qu'un automobiliste sur trois s'y comporte à peu près correctement, mais c'est probablement parce qu'on voit plus facilement les automobilistes à problèmes que les autres.

Il m'arrive certainement de faire des bêtises, moi aussi, mais entre la jeune femme qui faillit me heurter quand elle empiéta sur la voie d'en face, toute occupée qu'elle était à sa conversation téléphonique, et les occupants des trois voitures arrêtées sur la chaussée, occupant toute la largeur de la voie de droite et une partie de celle de gauche, en train de discutailler sans se soucier de ceux qui devaient, pour passer, prendre la voie de gauche à l'entrée d'un virage (dont moi) et qui eurent de  la chance de ne pas toucher ceux qui déboulaient d'en face, j'en eus ma claque.

Surtout que ces derniers bavards, une fois leur discussion terminée, finirent par me rattraper et me doublèrent ensuite en trois vrooooooms avant de rentrer dans une cour quelques dizaines de mètres plus loin! 

Bref, malgré tout, dimanche je repris le volant, direction la banlieue rouennaise,  afin de visiter la chapelle semi-troglodytique qui s'y trouve. 

Selon la légende, deux ermites, Onumphe et Pancrace, habitèrent déjà une grotte dans la falaise, avant qu'une première chapelle y fut construite en 1557. 

Celle-ci fut remplacée par l'actuelle chapelle au début du XVIII siècle, avant d'être transformée en entrepôt à vins pendant la révolution. Ce sont des bénévoles qui permirent de sauver la chapelle en état de délabrement, en créant une association pour sa sauvegarde, il y a trente-trois ans.

Merci à eux, car ainsi DD, moi et d'autres curieux ont pu la visiter.

C'est aussi grâce aux bénévoles qu'un premier vitrail, représentant le patron de la chapelle, St Adrien, fut monté en 1992.



D'autres vitraux, dont le thème fut tiré de l'histoire de la chapelle, suivirent.



Plusieurs représentations de la vierge et de nombreux saints y ont également trouvé leur place.


Parmi ces derniers, on peut mentionner St Clément, St Nicolas, St Sébastien, St Roch et bien entendu St Adrien lui-même.




Il ne faut surtout pas oublier St Bonaventure, qui a été mis sous cloche afin que les jeunes filles  ne l'abîment pas en lui piquant pas le pied.

En effet, comme les deux ermites, Onumphe et Pancrace avant lui, St Bonaventure permettrait aux jeunes filles en quête d'un mari de trouver l'oiseau rare.

Les petits mots sont aujourd'hui piqués dans un coussin au pied du saint.

Dimanche, ils étaient nombreux, ce dont je peux déduire que les jeunes filles cherchent encore et toujours à se marier.

Ayant déjà mon DD, à la place de St Bonaventure, j'aurai bien voulu prier St Christophe, le patron des voyageurs, donc des automobilistes, mais n'en trouvai pas de représentation dans la chapelle.

On n'en voit guère dans les taxis et autres voitures non plus - pas comme on voyait son médaillon il n'y a pas si longtemps que ça, en tout cas - et pourtant, avec un automobiliste fou sur trois, il aurait bien son utilité.

N'empêche qu'il a du écouter ma prière non dite, car sur la route du retour, je fus klaxonné par un autre usager de la route qui estimait que je n'allais pas vite assez. Mais mon choix à ce moment là était soit de doubler un cycliste et de faire boum avec la voiture qui arrivait d'en face, soit d'écraser le cycliste.

J'étais bien contente quand un peu plus loin, ce n'est pas moi, mais l'automobiliste klaxonneur qui fut arrêté par la gendarmerie. St Christophe m'avait entendue sans que je lui adresse une prière.

7 commentaires:

Daniel a dit…

Coucou Hélène.
Quelle histoire, que d'aventures...
Il est vrai que nous ne savons pas toujours à quel saint se vouer...
C'est l'histoire de l’automobiliste que percuta un arbre qui pour se justifier dit j'ai suivi le conseil de monsieur le curé qui m'a dit regarde Saint Christophe et va droit ton chemin...
Très bonne journée. A + :))

claude a dit…

Alors comme ça Mémène est de retour !

Quant aux conducteurs, soient y en a qui ont eu leur permis dans une pochette suprise, soit les autres conduisent naturellement comme leurs pieds. Ils n'ont rien retenu de ce qu'ils ont appris.
Il y a quelques jours ici sur la route de chez nous à l'ancienne RN138 (qui je crois maintenant est D338)une femme de trente neuf ans s'est tuée en allant percuter de plein fouet le véhicule d'en face dont le conducteur a été grièvement blessée. Il semblerait que la conductrice était en train de téléphoner et qu'elle se serait déportée sur la gauche. Tout deux allait au travail et à 7h30 du matin on est déjà au bigophone dans la voiture. Elle a failli ôter la vie à quelqu'un et elle s'est ôtée elle même la sienne à sa famille, tout ça pour un coup d fil, c'est con, non !

Catherine a dit…

" Les automobilistes à la Sainte Amandine,
Du code ont perdu la discipline "

Miss_Yves a dit…

En somme, tu continues ton chemin de croix, au propre comme au figuré.
Cette chapelle est très curieuse: une belle découverte!

Thérèse a dit…

Superbe présentation et quelle originalité. Tes propos trouvent de l'écho dans mes pensées moi qui ai faillit renverser un cycliste sur une route étroite. Je l'avais d'abord doublé avec mille précautions avant qu'il ne décide, quelques minutes plus tard, de me doubler à son tour mais sur la droite!!

hpy a dit…

Thérèse, il y a une autre chapelle troglodytique dans la région; j'espère pouvoir la visiter un de ces jours. Chapelle ou église, je ne me rappelle plus d'ailleurs.

maguy a dit…

bonjour
superbe chapelle comme je les aiment!!
ton blog est superbe ,je reviendrai!!
amitiés!!