vendredi 1 février 2013

Routiers français vs étrangers

Je suis transporteur, pas affréteur, mais parfois, pour satisfaire à la demande de mes clients, il m'arrive de sous-traiter quelques transports.

Je contacte toujours les mêmes en priorité, car pourquoi changer ceux qui ont donné satisfaction par le passé, contre des inconnus dont je ne connais pas le sérieux, la fiabilité.

Il m'arrive pourtant de temps à autre d'être obligée d'avoir recours à des bourses de fret. C'est d'ailleurs aussi de cette façon que je peux tomber sur de nouveaux habitués, dont je pourrais avoir besoin, les défaillances étant monnaie courante dans notre secteur. Et ce n'est malheureusement pas fini; même la Coface prévoit, parait-il,  une année plus noire encore que d'habitude  pour les transporteurs français en 2013.

Or,  de temps en temps je tombe sur des entreprises qui sous-traitent  de nouveau, bien que je l'interdise dans notre contrat. Soit elles ont des tractionnaires qui travaillent régulièrement (à l'année) pour elles, soit c'est pire, à savoir un début de sous-traitance en cascade. Le dernier ne peut qu'être mal payé, très mal, même!

Il y a quelque temps il m'est arrivé de confier un transport à une entreprise française, laquelle a ensuite eu recours à un transporteur roumain. A un moment de la journée, l'heure du rendez-vous pour vider le camion de son chargement était déjà passée, mon contact m'appelle pour me demander si je pense que son camion va être déchargé rapidement, car il est en attente depuis  de longues heures, et il commence à être pressé.

Sachant qu'à ce moment même, personne ne faisait la queue pour décharger, j'ai réussi à trouver le camion en question dans un endroit où il n'avait pas lieu d'être. En outre, le chauffeur ne s'était présenté nulle part! Il ne devait pas être pressé, lui.

Une autre fois c'est un chauffeur slovaque (sous-traité par l'entreprise à laquelle j'avais confié le transport), devant charger dans un département non limitrophe du mien, qui s'est présenté à mon bureau deux heures avant la fermeture du site où il était sensé charger le matin même! Il avait vidé dans le département non limitrophe et avait apparemment envie de faire un tour par mon bureau. Il y a environ 250 km entre celui-ci et le lieu où il devait réellement aller... et en plus, il était probablement passé devant!

Et pourtant ces transporteurs venus de l'Est (entre autres) arrivent à concurrencer les transporteurs français. En 2012 les transporteurs hors-hexagone ont effectué 27%, soit plus d'un quart des tonnes-kilomètres générés par notre économie (import, export et transport national). N'y a-t-il pas quelque chose d'étrange dans tout cela?

11 commentaires:

Audrey a dit…

L argent est roi,c est le fin mot de l affaire je crois...

ici une usine de charpentes metaliques genre pour les supermarches et autres,ils avaient trouves bcp moins chers dans un pays de l Est ca a commencee par des petites commandes qui partaient la bas,entre la main d oeuvre et le transport,c etait encore moins cher de faire faire la bas...

Sauf que dans ce genre de travail la securitee est de mise,il faut appose le numero de l employr sur chaque chose faite ect...

du coups les commandes revenaient ici pour etre "refaites" voir repares" car ni faite ni a faire car ils n etaient pas qualifies et les machines ca n etait pas ca.. ca a dure 2 ans quand mm,jusqu a se qu ils lachent l affaire,ils esperaient qu ils allaient s ameliores surement...

Pour les transport,ici,c est tjr des camions jaunes et bleu,willi betz,grandes companie,qui sont tres connus pour etre conduient,par des gens de l est,qui partent a plusieurs chauffeurs,ne s arretent jamais mm pour manges,font pipi dans des bouteilles ect... et payes a coups de canne,mais tjr plus que chez eux...

ELFI a dit…

je passerai aussi dans ton bureau..pour te voir ...

claude a dit…

Qu'est-ce que tu veux ma pauvre Hélène, tout part en vrille dans ce pays, pour ne pas dire autre chose.
Audrey a raison, le pognon est Roi et surtout Roi de la magouille.
C'est un fléau pour le transport français. Mais tu crois que nos dirigeants s'en préoccupent ? Ben non !
Quand les fonctionnaires descendent dans la rue, on entend même pas Mr cravate de travers. Ses seules pensées sont en Afrique et sur des lois qui ne sont pas la priorité dans ce pays.
C'est effectivement très étrange que des étrangers soient routiers dans notre pays pour des transporteurs bien français.
Cela permets à ces derniers de payer les premiers, qui ne semblent pas très sérieux dans leur travail, à coup de lance-pierres.
On permet tout dans ce pays, même que des taxi soient taxi, alors qu'ils ne le sont pas.
J'arrête là, parce que ça énerve mes nerfs. Mais qu'est-ce que ça fait du bien.

claude a dit…

Va là
http://corgiflore.blogspot.fr/
ça va te changer les idées.

Bergson a dit…

lorsqu'on arrivera à ne pas penser qu'au profit ....

Fifi a dit…

J'aime beaucoup le traitement de ta photo (façon BD) Le camion fait vraiment camion, vaut mieux se garer quand il arrive :-)

Thérèse a dit…

C'est bien de lire ces eclaircissements qui montrent qu'irremediablement le business se fait ailleurs. L'argent rentre donc de moins en moins donc nous devons payer de plus en plus pour contrecarrer...
Bon courage! et bon week-end!

ALAIN a dit…

On est toujours l'étranger de quelqu'un et je crois qu'il y a des gens sérieux et travailleurs dans tous les pays.

hpy a dit…

Alain, bien sûr il y a des étrangers sérieux. N'oublie pas que j'en fais partie!

Non, le problème, notamment dans le transport, c'est qu'il n'y a pas d'harmonisation, ni des règles, ni des coûts, et qu'un transporteur étranger peut venir faire du cabotage chez nous, tout en conservant ses règles et ses coûts. A l'inverse, si un Français veut aller faire du cabotage chez lui, c'est pareil, seulement c'est encore moins rentable que de travailler en France.

ET si on ajoute le fait que les transporteurs français sont encore pourvoyeurs de beaucoup d'emplois, cela concerne tout le monde, car plus ils sont obligés de licencier (surtout pour cause de fermeture), plus le chômage nous coûte cher.

Marguerite-marie a dit…

je crois que seule une pro comme toi peut nous expliquer comment cela fonctionne. Je pense que ça devient de plus en plus difficile ...courage continue à te battre!

beatrice De a dit…


Le fric est la nouvelle religion et la camelote son résultat.
dans ce qui te concerne, ce sont la sécurité des gens et des marchandises qui sont concernés.

Hélas plus de morale annonce une fin de civilisation. Ca te fait une belle jambe, car il faut continuer à aller de l'avant.
Courage !
La roue tourne et il faudrait croire à de jours meilleurs. Mais l'histoire nous apprends que c'est chacun son tour d'être en haut de la roue. A qui le tour d'être en haut ou en bas,