lundi 11 février 2013

Lumière changeante

A cette époque de l'année, je peux facilement lever la tête de mon écran et observer la colline d'en face, à travers les branches sans feuilles de mes arbres.

Bien que la lumière y soit souvent grise, il y a des moments où elle change, me forçant à me lever de ma chaise, de grimper à l'étage pour y ouvrir une fenêtre, zoomer au maximum avant d'essayer de stabiliser mon APN, et déclencher pour faire une photo de cette rangée d'arbres, qui, au loin, ressemble à un grand buisson.

Souvent, entre le moment où je vois une lumière qui me plait, et celui où je suis prête à tirer, celle-ci a déjà disparu. Cela va tellement vite. A la vitesse de la lumière.

11 commentaires:

ELFI a dit…

la brouette reste toujours en place... les nuages voyagent :))

Thérèse a dit…

Le temps pourri a l'air de voyager plus vite que les citrouilles... Heureusement le pourri pourrit et la lumière reste, quelle qu'elle soit! C'est dur, soit dit en passant de la fixer.

SusuPetal a dit…

This is like a painting! Monet!

Miss_Yves a dit…

Eh oui! C'est ce que pensaient les Impressionnistes, impressionnés par toutes ses fluctuations...

Peter Olson a dit…

La chance d'avoir un paysage devant ses fenêtres! Personnellement, je vois un immeuble en face! Le ciel..., non! Bien... je dois sortir!:-)

Liisa a dit…

Niin totta.

Daniel a dit…

Tu vas faire concurrence à Claude pour le ciel.
Ciel!!
Elfi à raison, que devient la Brouette ???
Bonne semaine A + :))

claude a dit…

Faut les compter en ce moment les coins de ciel bleu. IL fait super beau ce tantôt, mon Chéri et moi avons taillé des arbres. Le soleil brille et il fait très doux.
Je réponds demain à ta question.

isopeikko a dit…

Peikosta on hassua, kun kukkulalla kasvaa vain yksi puu ilman kavereita. Tässä on puullakin vähän kavereita.

Ina a dit…

Upea valaistus! Nämä hetket eivät tosiaankaan kestä kauan.

Solange a dit…

Il y a de tout dans ton ciel, un gros nuage noir, un coin de ciel bleu, et un nuage blanc.