mardi 2 mars 2010

Le ruisseau

Nous ne nous serions pas rendu compte de la présence de Xynthia dans le Pays de Caux si elle n'avait jeté du vent et de l'eau contre les fenêtres dans la nuit de samedi à dimanche, et si nous avions passé le dimanche sans sortir de notre cocon.

Mais il fallait bien aller voir ce qu'elle avait fait.

Des galets avaient volé jusque sur les rues voisines du bord de mer, des branches d'arbres - surtout des branchettes d'ailleurs - se reposaient au sol, et des petites routes s'étaient transformées en ruisseaux, trop peu profonds pour qu'on y circule en bateau.

Que les dieux, Thor, Odin, Jupiter, Neptune, Poséidon, Zeus et les autres, soient remerciés. Xynthia ne s'était pas trop mal comporté après ses débordements beaucoup plus dévastateurs dans d'autres contrées.

Le weekend avait été mouvementé, avec la tempête chez nous, les séismes au Chili et les tsunamis ailleurs.

18 commentaires:

Pehmyt piirto a dit…

Onko tämä joki vai tie. Tulkitsen, niin että on joki, koska tuolla kauempan nousee mäelle. Myrskyn aikaan saannoksia?

hpy a dit…

Pehmyt piirto, kylla sen pitaisi olla tie.

Liisa a dit…

Tunnistin tieksi. Liikennenmerkeistä. Kevään värinen kuva kuten edellinenkin. Luonnon voimille ei ihminen mitään mahda.

Olivier a dit…

Xynthia a été clément avec la région parisienne, mais quand on voit les dégâts en Vendée ;(( et les éternels debats sur le droit de construire ou pas ;(( et des nouvelles lois pour remplacer les mêmes anciennes lois ;((
Pour les corsaires te voila tranquille pendant 15 jours ;o))

Daniel a dit…

Xynthia dit tu!
Nous ici jute le chemin des douanier qui a était repris par la mer, par contre dans le sud de la Vendée une Cata!
Quand vont ils mettre en prisons tous les avides de pognon qui permettent de construire en zone inondable?
Bonne journée A +

☼ FRANCE ☼ a dit…

Plus de galets et bien il fuadra encore chercher et chercher.
cette tempête qui a fait trop de victimes.
je pense à toutes ces familles c'est si injute la vie
Merci

hpy a dit…

Liisa, kevaalla tapahtuu aina kaikenlaista.

Olivier, 15 jours! Seulement!

Daniel, et pas qu'en zone inondable, sous la falaise aussi! C'est pratique avec les chutes de pierres et autres gros blocs qui peuvent traverser les toits.

Deslilas a dit…

Xynthia est passé en Champagne, les digues ont tenu, les arbres malades non. Les rues de Troyes ont été recouvertes de tuiles arrachées aux vielles toitures. Des chalets de 400 kg dans un chenil de La Chaise ont été renversés et déplacés sur des vingtaines de mètres. Sans blessé heureusement.

Flo ♪ a dit…

je viens chercher les pierres.

Ina a dit…

Oli se aika hurja myrsky!

namaki a dit…

Après avoir essuyé la tempête de 99, puis Klaus l'année dernière, nous nous barricadâmes en attendant les vents, mais à part quelques petites branches du chêne cassées et qui seraient tombées de toutes façons, rien de grave dans la région! Nous avons eu notre lot de pins maritimes tombés par milliers lors des tempêtes précédentes... Et comme tu le dis HPY,ce fut vraiment le week end des catastrophes !

Mick a dit…

Oh! Look! A sign to mark the crooked mile. :)

Thérèse a dit…

La vie avec ses virages. Qu'ajouter?
P.S. Je présume que le panneau de signalisation de l'autre côté de la berge porte le même signe de danger. On y roule en voiture amphibie sur cette rivière?

claude a dit…

Je suis passée vite fait ce matin mais n'avais pas le temps de commenter.
Je n'ai pas à me plaindre d'une journée entière sans électricité quand je vois la misère de ceux qui ont tout perdu et à tous ces pauvres gens qui sont morts.
Une évacuation aurait été judicieuse.
Les éléments sont cruels, partout en ce bas monde, et c'est souvent les plus mal lotis qui trinquent.
Ceux qu'on lotit n'importe où, entre la mer et le lit d'une rivière. La terre tremble en ville et jamais en campagne.
A Haïti avec la saison des pluies, ils sont dans une mouise pas possible.
Nous ici, pas de dégats.

isopeikko a dit…

Kuin kaivettu joki, kanava. Mitähän sieltä tulee?

Jim a dit…

A river!!

Robert a dit…

La rivière n'a pas fait la grace matinée car elle est sortie de son lit.

Cergie a dit…

Les savoir-faire se perdent et les routes se drainent (< fossés, pente, forme) moins bien qu'autrefois, ma bonne dame (je l'ai remarqué par chez toi souvent et même par chez moi)
Et puis le ruissellemnt est aggravé < moins de bocage