lundi 13 août 2012

Mise en garde de la vieille

Que ce soit clair!

La vieille n'est aucunement hpy, et hpy n'est nullement la vieille, bien que certains de leurs traits de caractère en commun puissent le laisser penser.

La vieille refuse donc toute responsabilité de ce que pourrait dire hpy, et vice versa.

Comme dans tout œuvre littéraire (!?!) il faut laisser une certaine liberté à l'auteur, surtout  lorsque son héroïne lui échappe des mains, et part vivre comme elle l'entend.

Il faut bien entendu aussi laisser libre cours à l'imagination du lecteur et de la lectrice, mais sachez - nous nous répétons - la vieille et hpy ne sont pas une seule et même personne. Si les lecteurs persistent à le penser, c'est sous leur entière responsabilité. La vieille ne répondra pas des conséquences. Ni hpy.

On peut s'attendre à tout de la vieille, elle est incontrôlable quand elle s'y met.  Tout comme hpy d'ailleurs, mais cette dernière à malgré tout appris à se contrôler un peu. La vieille pas du tout.

Compris? Surtout que ça ne plait pas du tout à la vieille d'être confondue avec hpy, une simple blogueuse, une immigrée de surcroît!

19 commentaires:

ELFI a dit…

HPY n'est pas vieille..c'est là la différence!

claude a dit…

Ah bon !
Pourtant quand on clique sur la vieille, on voit tes yeux.
Pardon !

marja a dit…

hihihhihih ... la vieille veille en chacun de nous. ;)

Cergie a dit…

Ah bon, Hpy commence à parler d'elle-même à la troisième personne comme Alain Delon ?

Amalia a dit…

Onpa aurinkoinen kuva :)

Daniel a dit…

Un "Chibani" te salut bien !!!
viejo, vieja .....

Bergson a dit…

loin de moi cette confusion, HPY est jeune

SusuPetal a dit…


Onneksi on näitä pikkuaurinkoja, jos taivas on muuten harmaa.

Täällä on ollut poutaa jo monta päivää, ilma tuntuu olevan lämpenemään päin. Toivoisin niin muutamaa hellepäivää, ihan muutamaa vaan, ehkä 28....

Olivier a dit…

souvent des ecrivains se sont crames les ailes en devenant petit a petit leurs heros de roman, alors attention que la vieille ne prenne pas le pouvoir chez toi

Fifi a dit…

"Il faut bien distinguer le narrateur de l'auteur. Alors que l'auteur est la personne physique — l'individu du monde réel — qui a la responsabilité de la création de l'œuvre, le narrateur n'est que l'individu — réel ou fictif — qui est perçu par le lecteur comme responsable d'une prise de parole. Le narrateur est la personne qui dit le « je » principal du récit. Par exemple, l'auteur du Dernier jour d'un condamné, est Victor Hugo, bien que ce roman soit écrit à la 1e personne. L'auteur des Bienveillantes, est Jonathan Littell mais le narrateur de cette histoire est Maximilian Aue."
Trouvé dans wikipédia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Narrateur

Mais comme dit Olivier....
:-)

Miss_Yves a dit…

Tu as raison et Fifi aussi: il ne faut pas confondre auteur, narrateur, personnage
(...quoique...
Comme dirait Raymond Devos )

Miss_Yves a dit…


La vieille se rebiffe"

mais la macro me kiffe!

hpy a dit…

Missive, j'avais pensé à 'la vieille se rebiffe' comme titre, mais j'ai préféré le garder pour plus tard, on ne sait jamais si cela peut devenir utile.

Solange a dit…

Ouf! Je croyais que tu parlais de moi!

Suzanne Bouchard a dit…

Moi je m'en fout, j'adore tes histoires et c'est toi qui les créent à ton image et à ta volonté, le reste m'importe peu ! Bonne journée Hélène

Miss_Yves a dit…

En tout cas, j'attends la suite du nouveau feuilleton de l'été!
(Mieux que "plus belle, la vie!": plus noire, la vie!ou plus vieille, la vie!)

Thérèse a dit…

Fleur jaune: symbole de succès. La gloire te guette...

lyliane a dit…

Si tous les immigrés étaient comme toi..., pas de vacances cette année?

hpy a dit…

Lyliane, pas de vacances tant que l'histoire de la vieille continue.