mardi 21 août 2012

Amours et emmerdes

Non, se dit-elle, ce n'est pas un Mississippi de larmes, mais le Nil après la construction du barrage d'Abu Simbel. Pourvu que celui-ci ne cède pas! (La vieille n'aimait pas pleurer en publique.)

Depuis que feu son mari l'avait emmenée faire une croisière sur le Nil au début de leur mariage, elle s'intéressait à  tout ce, qui de près ou de loin, avait trait à l'époque des pharaons.

Elle se remémora encore le paquebot à roues à eau,  où elle avait furtivement croisé Sir Peter Ustinov jouant les détectives, avant que sa pensée n'aille vers l'homme dont elle était la veuve.

Il avait été beau et riche. Il l'avait couverte d'attentions, l'avait souvent emmenée dans  les restaurants les plus chics (c'était avant l'époque de notre histoire, et elle n'était pas encore scholiophage).

Mais il avait un défaut. Régulièrement il disparaissait pour quelques jours, et à son retour elle vit toujours un peu de honte dans son regard. Elle ne savait pas où il allait, ni ce qu'il faisait, et s'était même imaginé qu'il la trompait, car malgré ses questions répétées, presque harcelantes, il n'accepta jamais d'en parler.

Pour se venger elle s'imagina un amoureux qui était toujours là quand elle le voulait. L'avantage avec les fantasmes, c'est qu'on en fait ce que l'on veut, quand on le veut. Ce n'est pas comme avec un mari qui n'est pas là quand on en a besoin. Elle voyait encore son amoureux imaginaire monter les marches vers elle, avant de la serrer contre son cœur, lui susurrant des mots d'amour comme dans les meilleurs romans à l'eau de rose.

Ce n'est qu'après la mort de son époux, qu'elle avait appris qu'il était joueur et qu'il perdait gros. Il avait même hypothéqué leur hôtel particulier, ainsi que leur villa de bord de mer,   peu de temps avant de se donner la mort par arme à feu, la laissant quasiment sans le sou.

Elle avait vendu ses bijoux et d'autres babioles, s'était acheté une petite maison, et avait changé de train de vie, pour petit à petit devenir ce qu'elle était maintenant, une vieille esseulée, la vieille qui passait ses journées à boire du thé (une habitude qu'elle tenait de Sir Ustinov).

16 commentaires:

Daniel a dit…

Aïe! Aïe! Aïe!
Le temps se gatte, elle va remonter la pente...
Pas de doute elle souffre du "syndrome de Peter".
A + :))
(Tu remarquera je ne dis pas bonne journée car dieu seul peut savoir de quoi elle sera faite.)

Olivier a dit…

la mort rend triste et en plus fait eclater des verites que l'on aimerait eviter, des fois ca fait bcp
.

claude a dit…

Rendez vous manqué et veuve par dessus le marché, la vieille n'a pas de bol !
T'as raison, la vieille n'est pas toi. J'ai eu peur pour DD.
Dans la vie il vaut mieux avoir deux amours que pleins d'emmerdes.
ça va, vous deux ???

James Wei a dit…

This is good, Really eye catching.

marja a dit…

C'est la vie, la mort des choses, aussi. Des nouvelles naissances et des rencontres.

Nefertiti a dit…

la suite,la suite !

Miss_Yves a dit…

Et l'amoureux imaginaire ressemblait à ce chanteur bien sapé! (Comme Bénabar)

Miss_Yves a dit…

C'est TON goût
mais
quel est celui de la vieille ??????????????
Ha!

Thérèse a dit…

En lisant ton "roman feuilleton" du jour qui me rappelle ceux que je lisais dans le grenier de ma maison familiale. La "vieille" comme tu la nommes me rappelle Miss Marple alors de là à entrer dans un "polar" il n'y a pas loin.

Marguerite-marie a dit…

j'avais prévu le RV manqué et la frustration voire la tristesse qui en découleraient.... ce qui fait revenir les souvenirs tous plus tristes: la peur d'être trompée, la mort, la ruine et même pas de chaussettes convenables qui ne serrent pas les chevilles... toute cette mélancolie qui fait qu'on se sent moche et plus vieille et plus seule avec personne avec qui partager un café lyophilisé qui n'est même pas présenté par G Clooney: what else???
je pense qu'elle ne va pas complètement somber dans le désespoir et qu'elle va faire d'autres rencontres... quel suspense!

Flo de Sendai a dit…

Etant seule, une petite maison bien a elle pour boire du the est peut-etre preferable a un chateau.....es-tu sure qu'elle y est malheureuse ? Elle y est peut-etre seulement bien tranquille !!!

Suzanne Bouchard a dit…

Une tournure inattendue, et j'attends la suite au plus tôt !

Robert a dit…

Une histoire un peu triste.

Ina a dit…

Mitä kuvitteelliselle rakastajalle tapahtui aviomiehen kuoleman jälkeen. Kuoliko hänkin? Eikö hänelle ollut enää tarvetta kun ei tarvinnut kostaa kuviteltua pettämistä?

Ehkä alusvaateosastolla tavattu nainen on tullut hänen tilalleen vanhuksen mielikuvituksessa? Muuttuuko kuvitelma todeksi? Odotan jatkoa!

Latil a dit…

Bon, elle a déjà pris des mesures éconnomiques pour redresser la situation désastreuse laissée par son mari. Aprés je ne sais pas trop, essayer de sortir un peu , mais c est pas facile. J ai eu jadis de longues périodes de solitude.
Bonne soirée Latil

Solange a dit…

Pauvre vieille elle aurait besoin de distractions.