lundi 7 septembre 2009

Rencontres

Nos visites familiales du coté de Pargas s'étaient pour ma part terminées dans l'adolescence. J'avais autre chose à faire, comme d'apprendre une langue étrangère pendant deux mois à l'Alliance Française, boulevard Raspail à Paris en 1969, ce qui comprenait aussi - quoique pas officiellement - pas mal de soirées passées au Tabou, rue Dauphine à St Germain-dès-Près.

Ce n'est qu'au moment où mon frère a construit une petite résidence secondaire sur une autre île de l'archipel que j'y suis retournée, il y a une quinzaine d'années.

Un jour, pendant une de ces visites, j'ai eu envie de voir si je pouvais encore retrouver la maison de ma tante Astrid sur l'île d'Attu. DD et moi sommes donc partis à l'aventure, et c'est les doigts dans le nez - comme beaucoup d'automobilistes - que j'ai fait la route directement, et sans me tromper une seule fois, jusque la maison rouge sur le rocher où j'avais si souvent caressé le chat de la maison, pendant que les grands discutaient en buvant du café.

Nous avons frappé à la porte, et surprise, c'était mon cousin Kalevi qui y habitait. J'avais connu Kalevi, car lorsqu'il était plus jeune, il avait passé un été à Kultaranta. Mais nous n'avions pas gardé le contact.

Kalevi était occupé, mais il a eu le temps de nous conduire vers la résidence secondaire de sa sœur Linnéa, que je n'avais jamais rencontrée.

Une belle amitié s'est liée entre ma cousine, son mari Esko, DD et moi. Depuis une dizaine d'années ils sont venus nous voir en camping-car presque chaque printemps.

Cette fois-ci, c'était à nous de leur rendre visite.

29 commentaires:

claude a dit…

J'aime asxsez ton lien Hélène... Je m'attendais à voir la maison de ta tante.
L'Alliance Françaises bd Raspail, je connais, en 68 j'avais un pot autrichien.
Je pense toujours à toi Hélène, mais en ce moment j'ai des soucis et ça va être la foire du Mans. Ce serait pour après.

amatamari© a dit…

Une vision splendide à chercher l'infini...
Magnifique photo!

Olivier a dit…

Je me demande, si c'est pas interdit de conduire les doigts dans le nez ;o))

"La nostalgie; la fiancé des bons souvenirs qu'on éclaire à la bougie." Grand Corps Malade

Sirokko a dit…

Upea kuva, kevyt sumu vetten päällä, vähän jo hyinen vaikutelma vaikkei niin kylmä vielä olekaan. Horisonttia suomessa kaipaakin..

SusuPetal a dit…

Siitä on vuosikymmeniä, kun olen viimeksi ollut Paraisilla. Käsittääkseni siellä asuu edelleen sukulaisia.

Kaunis sumukuva.

delphinium a dit…

c'est dégueulasse d'avoir les doigts dans le nez, j'espère que vous vous les essuyez après...
J'aime la photo, pour son côté énigmatique, pour sa luminosité un peu triste. Et puis j'aime l'histoire aussi, les liens qui se créent et qui ne se défont plus. Très joli épisode, merci.

Chez Madeleine a dit…

Tu nous parle de rencontre de retrouvailles et tu nous montre la vue sur une étendue d'eau ma foi très belle !!!
Nous aurions préféré la voir cette petite maison rouge...
Ils sont exigent tes visiteurs tu ne trouve pas ?
Bonne journée A +

Ina a dit…

Kaunista!

hpy a dit…

Claude, t'inquiète pas! Je sais comment c'est.

Amatamari, c'est le paysage qui est magnifique.

Olivier, et pourtant je ne me sens pas nostalgique du tout.

Sirokko, aamun usvaa varmaan. Otin nama kuvat melko varhain aamulla.

SusuPetal, jos sinulla on siella sukulaisia, me kaksi olemme varmaan myos sukua ;-)
(Mene ja tieda, se voi jopa olla totta.)

Delphiniulm, j'aime beaucoup quand vous me dites que vous aimez.

Daniel chez Madeleine, très exigeants. Mais peut-être la maison rouge est-elle pour plus tard. Et il fallait que je puisse faire passer ces photos-ci aussi...

Ina, maailman kauneinta saaristoa. Niinhan sanotaan.

Fifi a dit…

Image belle par sa sobriété !
Et émouvant retour aux sources !

Liisa a dit…

Kaunis rantatie, melkein kuin omani. :) Teillä oli varmaankin upea loma.

Deslilas a dit…

Surprise, tu as pu croiser ma femme à l'Alliance française où elle a suivi en des cours pendant plusieurs mois avant de rejoindre l'Institut de Formation des Professeurs de Français à l'étranger à Censier.
L'un des profs s'appelait Bevillacqua je crois me souvenir.

hpy a dit…

Fifi, sources un peu lointaines, car pas vraiment les miennes. Et aussi géographiquement, bien entendu.

Liisa, ensimmainen kymmeneen vuoteen. Joten upea oli.

Deslilas, cela m'étonnerait. Je n'y ai passé que 2 mois pour débutants.

Famu falsetissa a dit…

Ihana kuva aamutyynestä merestä, jossa usva leijailee.

Miss_Yves a dit…

Au Tabou ? Ma

Miss_Yves a dit…

Mazette !
Je suppose que bien des souvenirs te sont revenus au fur et à mesure des rencontre et des lieux
Belle photos, un peu nostalgiques ,comme le sujet ...

isopeikko a dit…

Komeeta kun mikä.

hpy a dit…

Famu falsetissa, ihana paikka!

Missive, pourqoui est-ce que tout le monde parle de nostalgie. Je ne suis pas retournée chez moi, quand même!!!

Isopeikko, kauneinta Suomea! Kylla!

namaki a dit…

une belle histoire pour une bien jolie photo ...

Jim a dit…

Tranquility

Thérèse a dit…

Une histoire qui ne se finit pas et qui se passe bien, que demander de plus?

hpy a dit…

Namaki, rien ne vaut l'amitié, même pas un beau paysage.

Jim, absolutely.

Thérèse, rien.

Cergie a dit…

J'ai remarqué cela aussi, nous disions toujours que la voiture sentait l'écurie lorsque nous arrivions près de chez la Grand'Mère qui avait élevé Pat, elle allait de plus en plus vite, coupant les virages. Pourtant ce pouvait être une voiture toute neuve.
(Les maisons ont bien une âme, il faut cependant se résoudre à ce qu'elles la vendent à leur dernier occupant. C'est comme cela, sinon elles mourraient)

hpy a dit…

Cergie, une voiture française qui retrouve la route de l'archipel finlandaise - un drôle de truc, ou une voiture internationale?.

Mick a dit…

What a beautifully passive scene!

Miss_Yves a dit…

Je ne sais pas, même si les souvenirs -et les rencontres -sont positifs, la plongée dans le passé a toujours pour moi un goût de nostalgie,pour d'autres aussi, apparemment!

hpy a dit…

Mick, yes!

Missive, je ne me sens pas nostalgique du tout. Ce n'est pas parce que j'ai visité le coin dans mon enfance que c'est un retour en enfance. Au moins, pas pour moi. Et je ne vois pas en quoi l'amitié est nostalgique.

Iines a dit…

Kyllä nuo kärryt voivat olla tuossa vielä lokakuun kuvassa, mutta marraskuussa jos ovat, voidaan emäntää syyttää laiskuudesta. Ei vai?

Catherine a dit…

Merci Hélène, j'avais loupé ce passage important qui m'éclaire avec encore quelques brouillards comme sur ta photo. Tu étais donc une "précurseure", à te lancer dans un parcours Erasmus avant l'heure.....Heureuse que tu aies déposé tes valises.