mardi 8 septembre 2009

Le bac

Le premier bac sur notre route nous attendait entre les îles de Vånö et Mielisholm. Ce bac fait la traversée, très courte, mais suffisamment longue pour qu'une voiture ne passe pas si elle n'est pas amphibie, toutes les quinze minutes, à l'exception de quelques petites pauses pour que l'équipage puisse casser la croûte tranquillement. La nuit le bac circule à la demande.

Il y a toujours du monde à transporter d'une île à l'autre. Chaque fois que nous prenions ce bac, il prenait plusieurs voitures dans les deux sens. Un jour il y avait aussi un petit camion, mais comme ce bac est d'une capacité de 70 tonnes, ceci n'a posé aucun problème.

Que feraient les îliens sans ces bacs qui tournent toute l'année? Ils seraient obligés de circuler en bateau! Certains le font d'ailleurs, sauf quand la mer est prise par la glace.

Aller faire ses courses en bateau. Ne serait-ce pas un délice? Au moins quand il fait beau!

23 commentaires:

Kari a dit…

Vieläkö on oikea lossi toiminnassa jossain päin maata. Tulee menneisyyden kesien tunnelma tästä kuvasta.

Mari a dit…

Kyllä täällä Suomelahden saaristossa niitä ainakin kulkee... Vaan kyllä se taitaa olla katoavaa kansanperinnettä sekin.

Famu falsetissa a dit…

Tuollainen lossi on suorastaan romanttinen.

Robert a dit…

Ils sont nombreux dans ce pays. J'aime beaucoup ce moyen de transport, simple et pratique.

Olivier a dit…

voila une maniere de mettre en route une forme de covoiturage (court mais c'est un debut)

delphinium a dit…

je me rappelle de ces petits bacs que l'on prenait régulièrement durant mon séjour en Norvège. En tant que petits Suisses, on n'avait jamais vu cela. Mais c'est vrai qu'en Suisse, on construit des voitures qui vont sur l'eau. Si, si, je vous assure. Et je vous assure que je n'ai rien bu à part de l'eau et du café et rien fumé encore. Je l'ai dit sur le blog de therese et je le répète ici. Bises dame du nord.

hpy a dit…

Kari, kylla noita losseja nakyi siella pain, eli Saaristomerella.

Mari, tosiaan entista vahemman niita oli.

Famu falsetissa, lossi tarkoittaa lomaa. Ei kiiretta.

Robert, et on n'est jamais pressé sur un bac.

Olivier, je prends note qu'il ne faut pas construire des ponts.

Delphinium, et les fameux trains suisses? Ils sont amphibies aussi?

delphinium a dit…

>hpy: mais oui!!! tout à fait! ils marchent sur l'eau. Comme Jésus. Ce que la Bible a toujours caché, c'est que Jésus était suisse aussi. Puisqu'il savait marcher sur l'eau. :-))))

hpy a dit…

Delfine-ium, si j'ai bien compris, Jésus était suisse et celui qui a écrit la Bible était jaloux, et c'est pourquoi il ne l'a pas dit! Ceci explique beaucoup de choses. Je verrai dorénavant la Bible d'un autre oeil.

Deslilas a dit…

Ilmainen lossi !
C'était surprenant les premières fois, la gratuité des bacs en Finlande.

hpy a dit…

Deslilas, je suis sans doute bizarre, mais j'ai toujours eu moins de mal à m'habituer aux bacs gratuits qu'aux ponts payants (Ponts de Normandie, de Tancarville, de Millau....)

Cergie a dit…

Sur la Seine les bacs sont bien gratuits, avec arrêt aussi pour le casse croute des passeurs.
Un bac c'est comme un pont, cela relie un point à un autre, une rive à l'autre toujours à un endroit précis comme un bus ou un train. C'eet un transport en commun...
(La Finlande est un pays d'ô et de rosôs)

hpy a dit…

Cergie, il n'y a pas longtemps, certains bacs sur la Seine étaient payants, au moins pour les horsains.

Thérèse a dit…

Aller faire les courses en bac, sympa. On aurait le temps de faire la liste des commissions, ou peut-être pas. Ici le tramway se fait nommé désir et ce n'est pas moi qui ai inventéla formule:)

hpy a dit…

Thérèse, c'est sans doute parce que j'étais en vacances, mais la vie me paraissait bien plus cool en me promenant en bac et en bateau.

Mick a dit…

Do you have why did the chicken cross the road jokes over there? In this case, why did the chicken cross the river?

Miss_Yves a dit…

A la différence de mon époux, natif du Havre, je n'ai que des souvenirs de vacances-pas si anciens- pour les passages en bacs, et , bien sûr, des références livresques, ex Bjorn Larsson (il manque quelque chose sur le o)

hpy a dit…

Mick, I don't know anything about chicken - unless I eat them.

Missive, ça doit être Björn, mais estèce qu'il passait en bac?

ALAIN a dit…

J'ai pas très bien compris, pourquoi passer le bac si on a une voiture amphibie, il suffit de rouler dans l'eau, non ?

Marie-Noyale a dit…

Je connaissais casser la glace pour se debarbouiller maintenant c'est casser la glace pour aller au supermarche!!

Daniel a dit…

Vivre sur une ile un charme incomparable sans doute, bien des contraintes en contre partie. On dit bien pour vivre sur une iles il faut y être né!!!
Bonne journée. :))

Thérèse a dit…

Je pense que cela dépend de l'endroit où on habite: lorsque nous sommes revenus habiter en France pour un an le stress a disparu et nous avions l'impression de revivre mais le stress est revenu dès que nous avons remis le pied outre Atlantique... va savoir pourquoi nous n'avons pas pris un bac pour traverser nous serions encore en train de pêcher le poisson pour le dîner du soir... lol

hpy a dit…

Alain, tout à fait.

Marie-Noyale, moins fréquent aujourd'hui que par le passé. Mais c'est sans doute parce que les supermarchés sont une invention assez récente.

Daniel, c'est ce qu'on dit, et pourtant les terrains à bâtir sont recherchés

Thérèse, je n'ai jamais autant connu e stress que depuis notre retour en France...