lundi 14 septembre 2009

Les oies

Un peu plus loin des centaines d'oies migratrices s'étaient assemblées dans un champ pour préparer leur voyage vers d'autres pays. L'été tirait vers la fin, et après avoir niché dans leur pays d'origine, après y avoir élevé leurs petits, après s'être auto-gavées en préparation de leur long voyage, les oies se remplissaient maintenant l'esprit avec des images à emporter pour les longs mois d'hiver qu'elles allaient passer loin de chez elles.

Notre passage ne les a pas trop perturbées, et ce n'est que lorsque nous sommes sortis de la voiture pour mieux les observer que certaines ont préféré faire un petit tour au-dessus du champ. C'est bien involontairement que nous leur avons fait faire un vol d'entrainement.

Je savais maintenant que nous étions sur la bonne route, car la dernière fois aussi que nous avions rendu visite à Linnéa et Esko, j'avais aperçu énormément d'oies dans un champ, tout près de chez eux!

27 commentaires:

alice a dit…

C'est bien joli tout ça, mais je me demande où est passé Nils.

hpy a dit…

Alice, Mister Holgerson se fait vieux et préfère rester en Suède cette année. Peut-être prendra-t-il l'avion en peu plus tard pour aller réchauffer ses os dans l'appartement qu'il possède en Espagne.

Olivier a dit…

trahisons, tu échanges tes mouettes contre des oies (bon pour manger, je préfère les oies, mais c'est des sales bêtes méchantes)

Famu falsetissa a dit…

Muuttoa siinä taidetaan suunnitella.
Kaikilla on nokka samaan suuntaan.

Fifi a dit…

Qu'elles sont jolies !!!
Envie de les caresser, tout comme l'herbe qui se balance dans le vent

delphinium a dit…

mon dieu, je n'ai jamais vu autant d'oies au mètre carré. Enfin, si, parfois au travail...

delphinium a dit…

car on dit "bête comme une oie"
ou alors:
- bête comme un âne
- con comme il n'y a pas
- con comme la lune
- con comme pas deux
- con comme un balai
- con comme un manche
- bête à manger du foin
- bête comme ses pieds

Cergie a dit…

Pour savoir combien d'oies, vaut mieux compter les becs que les pattes. Il y a quelques indisciplinées à moins qu'elles aillent en marche arrière. Et puis il y a l'infanterie et l'aviation. Je suis sûre qu'il y a de la réserve devant et derrière car tu ne nous a pas montré toutes les troupes.

Cergie a dit…

Bah ceci dit UNE oie me suffirait, cuite à feu doux...

delphinium a dit…

cergie a toujours faim

Lara a dit…

birds are such amazing creatures...

Daniel a dit…

Les oies, les uns veulent les manger d'autres les utiliser comme chien de garde, tu est bien sur de ne te rendre dans une ménagerie?
lol
Bonne journée A +

hpy a dit…

Olivier, des sales bêtes mais de bonnes gardiennes.

Famu falsetissa, muuttoa ne sunnittelivat. Paiva kuvauksen jalkeen ne olivat jo muualla.

Fifi, n'est-ce pas qu'elles sont belles?

Delphinium, ce n'est pas qu'au travail qu'il y a des oies.

Cergie, des centaines, je dis.

Daniel, on verra par la suite où je vais.

Thérèse a dit…

Les oies du Capitole ont détecté vôtre arrivée...
Moi aussi j'ai faim mais pas toujours.

SusuPetal a dit…

Kieltämättä muutto jonnekin lämpimään houkuttelisi.

Mick a dit…

...and when they leave, the field will be well fertilized too!

Pehmyt piirto a dit…

Se on hanhilla nyt surkeat ajat kun ei voi tietää mistä ja milloin se pamahtaa. Parempi ottaa siivet alle ja lentää turvallisimmille pelloille.

hpy a dit…

Thérèse, on ne peut pas manger tout le temps,ni toujours de l'oie.

Susupetal, niinko. Talvi tulossa ilmeisesti.

Mick, of coyrse.

Pehmyt piirto, kylla muuallakin pamahtaa.

Deslilas a dit…

Nils est devenu un SDF depuis que sa maison natale à Vemmenhög a été brulée il y a quelques années par un pyromane. Il aurait bien besoin d'un coup d'ailes de ses amies : Akka, Yksi, kaksi, Kolme, Neljâ j.n.e.

Marguerite-marie a dit…

je viens de finir la lecture de ton périple je trouve que c'est bien beau . Tu peux dire à DD que je suis comme lui, si j'étais jeune (disons plus jeune) je me demande si je ne partirais pas au Canada!!!

hpy a dit…

Deslilas, je ne savais pas qu'on avait brûlé la maison de Nils (à moins d'en avoir déjà vu quelque chose sur un certain blog...)

Marguerite-Marie, vous n'êtes donc pas de vraies oies (migratrices).

Granite Countertops a dit…

cool pics

isopeikko a dit…

Oikeasti aika hassuja ovat kun roikkuvat ilmassa siipiensä varassa :)

hpy a dit…

Isopeikko, ala kerro kenellekaan, mutta oikeastaan ne riippuvat lapinakyvissa naruissa.... kuin marionetit.

Miss_Yves a dit…

J'allais dire la même chose qu'Alice !
Elles ne sont pas périgourdines, mais , sur la 1, on imagine comme elles se dandinent !
Superbe envol !

Robert a dit…

Je partirai bien sur leurs ailes pour ce voyage.

hpy a dit…

Missive; toutes le mêmes, les oies.

Robert, nous t'appellerons donc Nils à l'avenir.