samedi 27 décembre 2008

Recette

Je ne sais pas trop ce que mangent les finlandais pour Noël aujourd'hui.

Il y a longtemps, quand j'habitais encore chez mes parents, la tradition voulait qu'on serve un jambon de Noël comme plat de résistance.

C'est aussi ce que j'ai fait pour DD et moi cette année.

Il faut donc un jambon. J'avais commandé "le plus petit possible" car les chats ne mangent pas de jambon. Problème de religion, sans doute, ou de goût.

Le jambon, il faut le mettre en saumure pendant 15 jours - période que j'ai raccourci à une petite semaine.

Pour un jambon entier de 5 kg environ, il faut 1/2 l de gros sel et 250 g de sucre pour 5 l d'eau. Auparavant il aura fallu penser à enduire le jambon d'un mélange de gros sel, de sucre et de bicarbonate.

Pour la cuisson du jambon il faut un grand four (que j'avais déjà) et aussi un grand plat (que je suis allée acheter dans un magasin pour métiers de bouche à Rouen, car le jambon était vraiment très grand).

On quadrille le surface du jambon avant de piquer chaque croix d'un clou de girofle, avant d'enfourner la bête. Il doit cuire 1 h à 250° (thermostat 8) avant qu'on ne baisse la temperature à 150° (thermostat 3). Il faut compter autant d'heures de cuisson que le jambon fait de kilos.

On peut soit arroser le jambon de temps en temps, soit le couvrir de papier alu afin qu'il ne sèche pas.

Pour savoir à quel moment il est à point, il est utile d'avoir un thermomètre à viande pour vérifier sa temperature, qui doit être entre 77 et 80°.

On retire ensuite la couenne et on enduit le jambon d'un mélange fait d'un oeuf et d'une cuillère à moutarde (certains y ajoutent un peu de sucre), avant de le saupoudrer d'un peu de chapelure. Le jambon retourne au four pour une petite demi heure.

Le jus de la viande dégraissé peut être servi comme sauce. Le jambon se déguste chaud pour le repas du réveillon, et froid longtemps après, surtout quand on n'est que deux.

13 commentaires:

claude a dit…

Dis donc ! Tuè me fais concurrence !
Il a l'air vachement appétissant ton jambon.
Mon Chéri adore le jambon de Noël, qui se fait aussi aux Antilles mais je ne sais pas si c'est de la même manière, car je ne crois pas que les Finlandais aient occupé la Martinique. On en a mangé dans un sandwich à FdF et c'est très bon.
Je vais conserver ta recette car c'est une autre idée de repas de Noël. At home l'oie que m'a fait cuire un des mes deux bouchers péréférés était délicieuse.

Lydde a dit…

Plutôt bizarre ce tradition de jambon de Noël, non? Les finlandais qui fêtent la naissance d'un enfant juif en mangeant le jambon...

En plus, personne ne prend le temps de preparer le jambon soi-même. Dommage, je trouve; on achète les jambons pré-cuites, on les chauffe un peu dans le four et c'est tout. Facile, c'est sur - mais peut-être un peu TROP facile. Aujourd'hui il ne faut que tout acheter pré-cuit et préparé, et on peut s'assoir à table sans lever un doigt.

Je trouve ton blog super! Je l'ai donc ajouté aux favorits sur blogilista.fi. Et tu parles le suédois aussi? Finlandsvenska rötter?

Mick a dit…

This looks a lot tastier than the ham I had at Christmas! Now I'm hungry again as well.

hpy a dit…

Claude, en tout cas il ne reste plus beaucoup du jambon depuis ce midi. J'avais de la famille à table.

Lydde, det ar mycket roligare att laga sin mat sjalv. Pa det sattet vet man dessutom vad man har i sin tallrik, och det skadar inte heller. Men det ar ju ofta fraga om tid.

Mick, bon appétit!

Therese a dit…

Il faudrait que je me lance, surtout après avoir lu la recette et la photo à l'appui! Depuis des années nos trois grands nous réclament des steaks en plus cela dit en passant ca m'arrange et c’est une bonne raison pour jouer à l’ »extravaganza » côté légumes et desserts...
La photo est superbe!

Bergson a dit…

La taille du jambon pour deux est impressionnante il faut combien de bouteilles pour en voir la fin.

Je crois que tu voulais dire 150 thermostat 5 ou 90 ° thermostat 3 ?

Isopeikko a dit…

Mitään en ymmärrä, mutta kuva on herkullisen näköinen.

Marguerite-Marie a dit…

wouah c'est une sacrée recette ça doit être très bon. je comprends que tu es passée vite l'autre jour ayant un plat à aller acheter.Avec quels légumes mange-t-on traditionnellement ce plat?

namaki a dit…

et bien dis donc ! quel travail !!! mais cela doit être sacrément bon ! miam !

Maurelita a dit…

Mmmmmmm... j'avoue avoir triché en achetant le nôtre chez Ikea, déjà cuit - mais il était quand même rudement délicieux !

Accompagné des gratins traditionnels (pomme de terre, carottes-riz, rutabaga) tout le monde a adoré, et j'ai même publié la recette de rosolli dans mon blog.

J'adoooooooooooore les plats de Noël finlandais. =)

alice a dit…

Mon écran est presque trop petit! Je rejoins Claude, moi aussi ton jambon me fait penser au jambon de Virginie (je crois, mais c'est une habitude de ma belle-mère et je fais un léger blocage de ce côté, je ne retiens pas les détails...!)

hpy a dit…

Therese, rien ne nous empêche d'en manger aussi en été.

Bergson, tu ne confonds pas avec les dégrées en alcool?

Isopeikko, ehka pienen suden poikasen herkkua?

Marguerite-Marie, des gâteaux de carottes, de rutabaga, de pommes de terre.

Namaki, finalement on n'y passe pas tellement de temps, on peut faire autre chose pendant que le jambon s'occupe de lu-même, surtout si on choisit de le couvrir au lieu de l'arroser comme on arrose Bergson (enfin, lui aussi peut s'en occuper lui-même;-))

Maurelita, il faudrait que je regarde ta recette de rosolli.

Alice, et crois-moi ou pas, il n'en reste déjà plus qu'une bonne moitié environ. (La belle famille nous a rendu visite.)

Lucie a dit…

Le jambon c'est bon ; je profite que tu ne surveilles pas et je t'en pique la moitié pour notre frichti de ce midi