mercredi 3 décembre 2008

La prise du viaduc


Du haut de ses 32 mètres, le viaduc de Mirville se croyait imprenable.

Il était là, ce colosse en briques rouges, depuis 1844, et se prenait pour le plus grand; il mésurait quand-même 524 mètres de tout son long, et ne se prêtait qu'aux trains qui reliaient Rouen au Havre.

Mais le lierre avait décidé de prendre le viaduc d'assaut. Un petit grain avait germé au pied de l'ouvrage, un autre l'avait suivi. D'autres encore étaient venus, apportés par leurs alliés, les oiseaux.

Le viaduc ne s'était rendu compte de rien, et pendant ce temps, le lierre grimpait, grimpait, grimpait, en s'agrippant aux rugosités de la construction.

Un pied de lierre avait déjà la tête tout en haut, sous le viaduc. Encore un peu, et il passerait sur la voie ferrée, l'encerclant de ses bras, et hop, le viaduc imprenable - sauf par les trains - se serait fait prendre par un végétal têtu.

16 commentaires:

Olivier a dit…

Une belle histoire, comme quoi rien n'est imprenable quand on prend le temps.
c'est beau le lierre, mais c'est chiant. Je me rappelle dans la maison de mes grands parents dans le 4-6 (coucou miss cergie), le lierre prenait d'assaut les murs, et il fallait les arrachés, sinon les murs etaient bouffés et c'était la galère.

Marguerite-Marie a dit…

espérons que encore, quelques graines de lierre viendront se poser sur queques arches. C'est une photo magnifique.

claude a dit…

Je reviens d'Australie où j'ai vu le Pont du gard. Un moment, j'ai cru qu'il manquait un étage à ton pont à toi.
Dis moi ce pont va devenir un pont de lierre ou quoi ! C'est bien la verdure mais quand même !
Je dirait come MM c'est beau, mais comme dirait Olivier, c'est chiant !

Cergie a dit…

Ce sont les zans qui en sont la cause... Comme le pont de la Madeleine à L'Arbresle a été refait, celui là devra être nettoyé. Fait-il partie de l'inventaire ou du catalogue des monuments hystériques ?

Coucou Olivier

J'ai une photo du viaduc (pour l'eau alors c'est un aqueduc) de Montpellier devant lequel la fameuse photo de Jean Moulin (coucou Olivier) au chapeau a été prise, il a dû être rénové ensuite, après que je l'ai pris d'assaut avec mon appareil photo veux je dire.

Miss_Yves a dit…

L'angle de vue fait penser à un ennemi tapi dans l'ombre qui guetterait les ravages du lierre, beau, mais traître.

alice a dit…

Et alors on dira que c'est le lierre qui bloque les trains! On m'a bien dit l'autre jour que c'était la neige qui empêchait mon tgv de passer entre Laval et le Mans...
Chez moi, tu es toujours la bienvenue. Même en fraude ;-)

le lierre a dit…

J'ai de gros bras très musclés

hpy a dit…

Olivier, d'accord. Le lierre est chiant, superchiant même. Il y en avait quand on a acheté la maison, mais on a tout retiré.

Margueite-Marie, le lierre est un fléau.

Claude, moi aussi j'ai vu le Pont du Gard, mais pas en Australie. Je ne savais pas qu'il avait déménagé.

Cergie, il va sans doute devenir hystérique si le lierre continue de grimper.

Miss Yves, d'où le texte qui parle d'assaut.

Alice, fais gaffe, je pourrais t'envoyer mon voisin d'Etretat, j'ai nommé le gentleman cambrioleur, Arsène Lupin (avec un bouquet de fleurs).

Le lierre, c'est marrant, c'est ce que j'avais écrit au départ, avant de retirer le mot "musclés". Ca faisait trop roman à l'eau de rose, alors que nous préférons l'eau de vie.

Mick a dit…

Yes. One day this ivy will take down the entire structure.

nazzareno a dit…

il est intéressant de voir comme le lierre qui, tout doucement, il tâche de s'emparer de la structure.

Therese a dit…

Comme quoi la vigne vierge c'est plus sympa et puis cela donne des couleurs bien chaudes à l'automne.
Tu jouais à cache cache avec les trains?

Isopeikko a dit…

Aika monta porttia tuossa puutarhan muurissa :)

claude a dit…

Vin chaud, Eau de vie, mais Hélène, tu ne penses qu'à boire !
Alors le vin chaud, doucement parce que ça brûle et l'eau de vie cul sec !
Heureuseument que notre Pont du Gard n'a pas déménagé, il est bien de chez nous, mais j'ai quand même pu le voir, pas en Australie mais from Australia, chez Benaut.
Les poules auront des dents le jour où on pourra me voir en Australie. Ah ! ben si ! On m'a vue, toujours chez chez Benaut ! Mais pas chez lui. Enfin ! Il faut que j'y aille ! A demain Hélène !

Bergson a dit…

je ne suis pas comme ton viaduc je lutte tous les jours contre le lierre mais je ne pense pas gagner.

Deslilas a dit…

Qui va gagner cette course entre pieds de lierre, qui arrivera le premier au sommet ?
Quant à la lutte entre l'homme et le lierre c'est tout vu.

Ackworth born a dit…

ah so beautiful