mardi 9 décembre 2008

L'homme

L'homme n'était pas encore au courant
mais il n'était plus que l'ombre de lui-même
Une fois le soleil couché,
il ne serait même plus ombre,
et toujours pas au courant.

24 commentaires:

hpy a dit…

Skuggliv - Elama varjossa.

evlahos a dit…

This is a magnificent creation. excellent textures and very artistic work.

you have so right with your comment. none have the right to destroy others property. maybe one of the reasons for this mess in Greece was the accumulated anger for the government handling about economics and other scandals. and of course, somebody found the right time to play with the police

KooTee a dit…

Erinomaisen hyvä kuva, etten sanoisi jopa loistava.

Olivier a dit…

oui mais que deviens son ombre, une fois le soleil couché....l'homme ne sait pas, et cela l'angoisse...vit-elle sa vie ? devient-elle l'ombre de quelqu'un d'autre du coté du soleil levant ? voila pourquoi petit a petit on devient insomniaque...bon je vais aller prendre mon dixième café.

SusuPetal a dit…

This is just great, I like this very much. The colours and compostision are just perfect.

Lasse a dit…

MIÄS !!!

claude a dit…

L'ombre de l'homme tire-t-elle plus vite que l'homme de l'ombre, une fois couchée.
Une fois que le courant est coupé et que tout est noir , l'homme et son ombre ne font plus qu'un.
L'homme n'est plus que l'ombre de lui-même, surtout quand il n'est plus au courant de rien du tout.
Je n'ai pas la forme ce matin.

delphinium a dit…

Je ne suis que l'ombre de moi-même et je ne sais même pas si je suis au courant. Parfois je mets les doigts dans la prise et alors mon ombre est prise de soubresauts et je suis au courant mais je ne sais pas bien de quoi. Quand le soleil est couché, j'allume les lumières parce que chez moi il y a toujours du courant électrique. Et je vois aussi mon ombre qui est toujours là même que le soleil est parti. Le soleil n'est jamais au courant de rien, il se lève le matin, il fait sa course habituelle et se couche le soir. Invariablement, s'en s'arrêter. Il n'est jamais dans la lune, jamais tête en l'air. C'est bien pour lui, même qu'il n'est pas au courant. Bergen, en Norvège, est au bord de la mer, et son climat est influencé par le courant du Gulf Stream mais les Norvégiens qui y habitent, ne sont pas au courant du quotidien de Delphinium qui devient l'ombre d'elle-même alors que le soleil de minuit est déjà couché.
Amen...

hpy a dit…

hpy, ta traduction n'est pas formidable.

evlahos, thanks for everything, comment and explanation.

kootee, aurinko se siella loistaa.

olivier, attention aux aigreur d'estomac!

susupetal, perfect?

lasse, kylla, miäs!

claude, je te soupçonne d'être toujours en forme.

delphinium, faudrait que je prenne les soubresaut de l'ombre en photo. Ce serait quelque chose! Surtout si cela se passe à Bergen, en Norvège.

Marguerite-Marie a dit…

peut-être voudra-t-il être au courant et comme les fils sont dénudés il risque de ne plus être du tout...triste fin pour un homme dont l'ombre paraît bien dynamique!

Delphinium a dit…

je n'ai pourtant rien bu encore, je viens de relire mon commentaire et je trouve qu'il n'y a vraiment pas de fil conducteur de courant

vapulis a dit…

Oi että, tämä on hieno kuva!

nazzareno a dit…

on peut respirer plus suggestion dans l'ombre de cet homme que dans la vie réelle de beaucoup d'hommes...

Olivier a dit…

l'ombre apprécie beaucoup le pôle nord, quand la nuit dure 6 mois, car l'ombre est en vacances, elle peut enfin profiter d'elle et aller se faire une thalasso.

Liisa a dit…

Tämä on taidetta! Pidän, vaikka luomukuvaaja olenkin. :)

hpy a dit…

Marguerite-Marie, faut-il que je le mette au courant? Ou faut-il le dénuder, lui aussi? (Sa femme ne serait peut-être pas d'accord...)

Delphinium, le fil est dans la gaine.

Vapulis, kiitos;

Nazzareno, réveillons les hommes.

Olivier, que devient l'ombre qui se dissout dans l'eau?

Liisa, en ole kasitellyt kuvaa lahes ollenkaan.

Miss_Yves a dit…

Extraordinaire effet de matière sur surface plane !
J'aurais dû mettre un lien plus tôt pour expliquer l'usage bien particulier cette chaire: fonction
administrative et d'évangélisation .(Lien ajouté)

Therese a dit…

Il me semble être à contre courant ton bonhomme...
Pourtant lorsque la photo est apparue elle m'a fait penser d'instinct à des écorces d'eucalyptus... j'en ai vues récemment...

claude a dit…

Ben oui, même que je ne me sens pas en forme, je le suis tout compte fait ! J'avais pourtant la tête dans le gaz, mais le courant passait bien entre mon ombre et moi.

namaki a dit…

j'adore le traitement de cette photo ... et la légende est parfaite ! bravo !!

alice a dit…

Oh c'est trop compliqué ce soir pour moi, je viens de rentrer, je suis claquée, à demain.

Mick a dit…

Ohhh! I like this very, very much ... it's like something I might do. :D

Maxime a dit…

J'aime beaucoup le commentaire : comme bien souvent avec toi, on ne sait pas trop si l'on est dans le registre du grave ou du moqueur ...

Et la photo me rappelle une expression que j'ai entendue : lorsqu'on voit les raccords de peinture, on dit que "l'on voit l'ombre de l'homme", ce qui laisse entendre qu'une couche de plus est nécessaire. C'est plus d'une couche qu'il faudra ici !

Lucie a dit…

Ca c'est du laconique et joue sur tous les sens des termes
De même tu prends la photo de l'ombre du mec qui regarde dans l'autre sens, est ce son dos ou son devant ?
Tu es la reine de l'ambiguë...
:)