vendredi 19 décembre 2008

Le fric, c'est chic

Issu d'un milieu plus que modeste, mon père avait de par sa fonction la charge d'un budget important. Aux standards d'aujourd'hui, il n'était peut-être pas si important que cela, car le pays était en train de régler sa dette de guerre à l'Union Soviétique, et n'avait pas vraiment beaucoup de moyens.

Le budget devait rester équilibré, il ne fallait pas compter sur la planche à imprimer pour avoir de nouveaux moyens, et il s'acquittait fort bien de sa tâche, si bien d'ailleurs que lorsqu'il aurait du prendre sa retraite bien plus tard, on lui demanda de rester encore quelques années pour superviser les travaux de rénovation qui avaient été commencés quelques temps avant.

Il accepta, et travailla jusqu'à 70 ans. Il ne vit jamais son 71° anniversaire.

Par contre, quand il devait s'occuper du budget familiale, c'était un désastre. Il avait tellement l'habitude de chiffres se terminant par de nombreux zéros, qu'il avait perdu la notion de l'argent d'une famille dont le budget se terminait avec beaucoup de zéros en moins.

Alors, vers le 15 du mois, son salaire était dépensé et sa famille criait famine, si bien qu'il devait souvent emprunter pour que tout le monde ait de quoi manger.

Heureusement il avait appris à déléguer bien avant que ceci ne devienne à la mode, et lorsque ma mère a commencé à gérer le budget familiale, tout est rentré dans un ordre plus normal.

***

Je me demande aujourd'hui, si les dirigeants de grandes entreprises, d'organisations, de pays, n'ont pas un problème avec l'argent, pas forcément le même qu'avait mon père, mais un autre, similaire peut-être.

A force de distribuer des milliards par ci, d'en investir ou d'en placer d'autres par là, d'un argent qui en général ne leur appartient pas, savent-ils encore de quoi ces milliards sont faits? Connaissent-ils la sueur qu'il a fallu pour les agglutiner.

Sauraient-ils se débrouiller avec un smic?

28 commentaires:

Miss_Yves a dit…

Je crains que non(Litote)

claude a dit…

Je repasse ce tantôt !

delphinium a dit…

toujours des réflexions au plus près de la réalité chez vous, chère dame du Nord. Je pense que les dirigeants des grandes entreprises n'ont plus vraiment la notion de ce qu'est vraiment l'argent. Effectivement ils gèrent de grosses sommes et ne se rendent pas compte des petites fourmis qui sont tout au bas de l'échelle et qui triment durement pour que l'entreprise tourne bien. Nous vivons dans un drôle de monde. Pas toujours drôle et dans lequel malheureusement l'argent est maître du jeu.
J'ai passé hier soir devant le magasin Louis Vuitton. Il trônait dans la vitrine qui coûtait la bagatelle de 3500 francs suisses, ce qui donne à peu près 2200 euros.
Ce n'est pas la crise pour tout le monde. Bises et bonne journée

delphinium a dit…

il fallait lire: Il trônait dans la vitrine UN SAC A MAIN...

Isopeikko a dit…

Kävin katsomassa, se on näetsen minusta mukavaa :)

alice a dit…

Connaissent-ils seulement le montant du Smic?

nazzareno a dit…

Dans ma maison l'argent n'était pas un problème pour le fait simple qu'il y n'avait pas.
D'enfant pour jouer je prenais les épingles pour les tissus et je faisais semblant qu'ils fussent cow boys et indiens, ceux-là étaient mes jouets, et je t'assure que j'étais un enfant heureux...
Bon WE

Marguerite-Marie a dit…

il y a encore des gens qui ne savent pas que des salaires ne comportent pas une quantité de zéros...

delphinium a dit…

Comment ça va ma petite dame du nord? vous semblez un peu...euh, je ne sais pas comment dire, mais euh... fatiguée peut-être?

GMG a dit…

Bonjour Hélène! Avec un jour de 48heures, j’aurais beaucoup plus de chance de m’amuser avec ce blog magnifique! Quel dommage… ;(
En euro les zéros ont été coupés (pour nous: 200 = 1), alors il semble que ce n'est pas seulement un problème de gestion... le smic s'est aussi rétréci...
Le musée semble magnifique!
Entretemps Blogtrotter est en train de partir de Tunisie 2007, mais a réussi à maintenir le délai des posts en douze (12) mois seulement. Superbe accomplissement… ;)) Amuse-toi! Bon week-end!

claude a dit…

Chose primise, chose due, vite fait bien fait.
Je r'ouvre mon ordi exprès pour toi, suis rentrée très tard de la ville et ai mille choses à faire avant que mon Chéri ne rentre au bercail.
Il y a des fois, je me demande ce qui est le mieux : avoir de l'argent ou ne pas en avoir. Enfin, je veux dire, avoir beaucoup d'argent à ne savoir qu'en faire ou avoir juste de quoi mener une petite vie tranquille, en mangeant à sa faim, en se payant des petits cinoches, en se faisant des petits plaisirs de temps en temps.
Mais il semble que cela devienne de plus en plus difficile à faire face à tout. Pendant ce temps les grands dirigeants font n'importe quoi et nous foutent dans la m...
Ah ! je voudrais bien les voir avec un smic ! Ou avec une petite retraite, ce qui m'attend bientôt. Je voudrais les voir s'ils ne pouvaient pas se payer à la fin du mois.
L'argent est un vrai problème, pour ceux qui n'en ont pas et on s'aperçoit que ceux qui en ont ont une relation problématique avec.
Je me dépêche alors je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais moi je me comprends.
A demain !

Ina a dit…

Tuo mitä kirjoitat isästäsi voisi yhtä hyvin olla minun isästäni. Hänkin jatkoi työssään "yleisön pyynnöstä" kunnes kuoli saappaat jalassa 71-vuotiaana. Vaikka hän ei työssään varsinaisesti ollut numeronmurskaaja vaan sairaalan ylilääkäri, joutui hän työssään hahmottamaan taloudellisia kokonaisuuksia - ja silti ymmärrys arjen talousasioista tuntui olevan toisesta maailmasta. Muistan hyvin kun 70-luvun akussa ostin hiihtohaalarin, joka maksoi 300 markkaa. Isäni ei oikein uskonut, luuli minun tarkoittaneen 30 markkaa!

Mutta en silti usko, että nykyinen talouskriisi johtuu päättäjien ammattitaidottomuudesta talousasioiden suhteen; uskon että takana on loputon ahneus.

Je ne pense pas que ce soit l'incompétense qui est derrière la crise globale financière d'aujourd'hui - je crois que c'est plutôt la cupidité.

Therese a dit…

Je rejoins Ina avec le terme "cupidité" et Louis Malle le disait si bien dans son documentaire des années 80 "God's country" La dernière phrase étant "Obsession of greed" = l'obsession de la cupidité.
C'est toi Hélène sur la photo? on peut y lire la fierté d'un papa!

claude a dit…

Ben oui c'est vrai je n'ai pas parlé de la photo. Je 'adore ce genre de photos. Je suis sûre que c'est toi et ton Papa était plutôt bel homme. Un être aimé encore parti trop tôt.
Je n'échangerai pas ma bourse contre celle de ceux qui les ont pleines.
Mon petit port-monnaie est un peu maigre, mais je l'aime bien. Ne dit-on pas que l'argent ne fait pas le bohneur. Bon ! Je sens que je vais dérapé avec mon histoire de bourses. Bonne journée !

Cergie a dit…

Que ton papa soit "parti" si tôt incite à réfléchir : il faut prendre le temps de vivre avant la retraite. Cependant je suis sûre qu'il aimait beaucoup son travail. Il y a travail et travail, certains sont plus du plaîsir que d'autre. Patrick fait des choses qui lui plaisent et d'autres qui ne lui plaisent pas.
Quant à vivre avec le SMIC, il y a aussi le RMI, je dirai que cela dépend des conditions familliales et où on habite : dans un coin où on peut couper son bois et ramasser des myrtilles ou en banlieue parisienne

Peter a dit…

Ca m'a fait un grand plaisir de te voir avec ton père!

Malheureusement les réponses à tes questions sont évidentes! Ca fait longtemps que j'ai alerté et protesté... et on n'a pas voulu m'écouter. Etonnant! :-))

On ne peut qu'espérer que ce qui se passe en ce moment va contribuer aussi à quelque chose de positif... un bon "nettoyage"!

Marguerite-Marie a dit…

en tout cas ta photo est si tendre que en cette période de Noël je te souhaite plus de sérénité et plein de bons petits moments de bonheur.

Mick a dit…

Budget schmudget ... look at the adorable little Hélène! :D

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

magnifique et attachant article
a bientot
patrick

Kari a dit…

Kuvassa lienee isäsi ja sinä itse? Näin ymmärsin kommenteista, vaikka teksti jääkin tyysti ymmärtämättä. Onko hänelle tapahtunut jotain, jäi minulle tietämättömäksi. Jos niin on, otan osaa.

Vanhoissa kuvissa on jotain erityistä. Ehkä sen vuoksi, että niitä jouduttiin huolellisesti miettimään ennen kuvaamista.

lyliane a dit…

Argent ou pas beaucoup d'argent! je suis heureuse de pouvoir espérer ce que j'ai envie d'avoir et très heureuse de recevoir mes amis avec peu de choses, c'est ça le bonheur pour moi.

Deslilas a dit…

Comme le chante Alain Souchon " la foule s est mise a marcher au pas de l oie du marche ( excuse pour le manque d accent sur un clavier Ruotsissa).
Les dirigeants profitent de la credulite de la majorite resignee !

namaki a dit…

ah l''argent ! quand je vivais à la Dominique (aux Antilles)et que j'avais un salaire (de prof) local, je n'avais presque rien et étais fauchée à la fin du mois ... quand je suis revenue en France avec un salaire (de prof)je suis toujours fauchée à la fin du mois ... conclusion... plus on en a plus on en dépense ... et si on ne consomme plus (trop) on fait capoter l'économie car tout est basé sur la (sur)consommation ! quel monde de fou qui nous rend prisoniers de son système !!

Bergson a dit…

comment pourrait il en être autrement.
Les dirigeants n'ont pas vu un billet ou une pièce de monnaie depuis des années.
Maintenant une kyrielle de serviteurs anticipent tout leurs désirs voiture chauffeur restaurant cadeaux ...

Alors lorsqu'ils signent des contrat quelle différence entre 1 million, un milliard ....

evlahos a dit…

I wish you, Merry Christmas and a Happy New Year

Anonyme a dit…

Hei Helene!

Ihana valokuva sinusta ja isästäsi. En ymmärrä ranskaa sanakaan, enkä tiedä ollenkaan mistä olet kertomassa. Sinun isästä ja sinusta tiedän eniten sinun äidin ketomuksista. Isäsi teki pitkis työpäiviä ja äitinne oli teitä varten. Aina.

Olga H

hpy a dit…

Olga, KIITOS kaynnistasi ja kommentista. Sina olet parhaita ihmisia mita olen koskaan tavannut. Hyvaa joulua teille sinne Helsinkiin. Sain H'n SMS'n, tiedan mite olette tehneet taas kerran.

Rolka a dit…

Là, tout à fait d'accord avec vous HPY !
facile de dépenser l'argent qui n'est pas le sien et surtout dont la gestion est mal contrôlée.
va-t-on faire des économies maintenant que la crise est là ? Je ne me pose même pas la question, c'est non.
Tout devrait pourtant être mis en oeuvre pour ne dépenser que ce qui est réellement nécessaire pendant tout le temps de la crise...
Je deviens un peu trop râleur...Je m'en rends bien compte.