vendredi 27 août 2010

Borta bra men hemma bäst

Après moult aventures autour du monde, en apnée solitaire, presque sans escale et surtout sans assistance respiratoire, vint enfin le moment pour Phalacrocorax de rentrer au bercail.

Le voyage avait été intéressant, le cormoran avait acquis plus d'expérience, et il était maintenant pressé de retrouver l'horizon qu'il avait quitté en hâte treize mois plus tôt.

La dernière ligne droite était particulièrement épuisante, mais Phalacrocorax ne s'en rendit même pas compte, tellement heureux qu'il était de pouvoir bientôt retrouver ses amis, la Geai-linotte à tête de linotte en tête, le juge amateur de pipes, la mouette argentée, le lapin agile, la pie qui chante, le chevreuil de la prairie d'or, et tous les autres aussi.

Le temps était au beaux fixe, l'église St Etienne disparaissait dans un léger brouillard et un fin crachin tombait du ciel au moment où Phalacrocorax fit surface pour la première fois depuis longtemps, tellement longtemps, dans le chenal qui mène vers son poteau d'attache.

Borta bra men hemma bäst, soupira Phalacrocorax, car il avait profité de son voyage pour apprendre quelques mots de suédois, dont ce proverbe qui dit qu'on est bien ailleurs, mais encore mieux à la maison.

***

L'Histoire du Cormoran, 61° épisode

18 commentaires:

Famu falsetissa a dit…

Hienoa, että se löysi takaisin kotiin!

Liisa a dit…

Linnut osaavat. Niillä on navigaattorit omasta takaa.

claude a dit…

C'est finit, alors, les aventures du Cormoran grand voyageur et grand pêcheur.
Encore une espèce sauvée des eaux, si je puis dire.

alice a dit…

Avec la météo de ces derniers jours chez moi et visiblement chez toi aussi, notre voyageur devrait sans doûte accepter l'invitation de Thérèse...Mais pour le coup, il va peut-être manquer d'eau!

Olivier a dit…

je suis pas d'accord, quand je suis a NYC aucune envie de revenir chez moi

Cergie a dit…

Phapha va donc reprendre son soufle et faire sécher ses ailes de poète, mais pas sympa il avait pas emmené son assistante photographe non plus, on n'a pas été trop dépaysé par les illustrations de ses aventures autour du monde.
Ceci dit j'aime bien ce cliché de retour...

☼ France ☼ a dit…

le grand voyage part alors!alors

Daniel a dit…

Phalacrocorax va rendre à l'église St Étienne pour y déposer un exvoto ?
Bonne journée et bon weekend A +

Olivier a dit…

en réponse a ta question, non pas de trépied ni de mono-pied, tout à la main (mais avant j'arrête de boire pendant une semaine pour ne plus trembler ;o)) )

Deslilas a dit…

Désormains nous dirons heureux comme Phalacrocorax qui fit un long voyage.

Miss_Yves a dit…

Un léger brouillard -tu es modeste, ou optimiste!
Quant au fin crachin, oui, comme d'hab malgré le réchauffement ...
Et aujourd'hui ici pluie à seaux comme hier.

Tuiki Tuntematon a dit…

Je voudrais être un Cormoran et revoir mon pays qui est levôtre...

Thérèse a dit…

Le poteau d'attache recevra t'il quelque manne?

isopeikko a dit…

Tuntui hassulta kun kieli muuttui otsikon ja tekstin välillä, ei meinannut mittään ymmärtää mitään. ;) Mutta sekin oli mukavaa :)

Kutuharju a dit…

Welcome home :)
Borta hemma bra men bast? Poissa kotoa on hyvä mutta niini :D
Piti ihan raksutella että miten se menikään: hyvä poissa vaan paras kotona.

Juu, joskus kyllä kieltämättä tuntuu että poislähdön perimmäinen tarkoitus on paluu...

Mick a dit…

There's no place like home.

Roger Gauthier a dit…

Tu as su tisser une histoire très intéressante autour de ce fil conducteur, toutes mes félicitations. J'aime la façon dont tu as rabroué les faiseurs d'argent dans le message précédent...

Parce que oui, les éoliennes sont devenues une nécessité, mais pas au point d'en faire un développement sauvage et précipité. Si tu savais ce que j'ai vu en Indiana...

Le plus drôle, c'est qu'on pourrait installer au Québec un nombre quasi illimité de ces engins, que personne ne verrait ni n'entendrait. Mais ! Mais nous n'en avons aucun besoin, l'hydroélectricité nous sort par les oreilles...

Roger :-)

Peter a dit…

It's easier to learn Swedish than Finnish! :-)