jeudi 26 août 2010

Les requins alchimistes

Pendant sa traversée du désert marin, tout aussi peuplé que le désert terrestre d'ailleurs, Phalacrocorax put constater qu'il y avait un même nouveau courant un peu partout.

Il était un peu plus vif par ci, un peu moins par là, mais partout il y avait des gros requins qui brassaient de l'argent en surfant sur la vague des énergies renouvelables.

Là où la mer n'était pas très profonde ils installaient des géants blancs pour brasser l'air, parfois en se battant longtemps contre des bandes de petits poissons frétillants, qui tout en défendant les énergies qu'ils disaient propres n'en voulaient pas chez eux.

En prenant l'idée des alchimistes qui avaient en vain essayé de fabriquer de l'or avec du plomb et d'autres métaux moins nobles, les requins souhaitaient avec du vent faire de l'argent, et y réussirent, ma foi, fort bien.

Phalacrocorax continua son tour du monde à la brasse avant de revenir très vite au crawl.

***

L'Histoire du Cormoran, 60° épisode

13 commentaires:

Olivier a dit…

si tu as une photo de Fafa faisant du crawl, je suis preneur ;o))

claude a dit…

C'est aussi curieux de voir un cormoran brasser de l'air dans l'eau que de crawler de l'eau dans l'air.
Parc contre les requins, sont aussi bien dans l'eau que dans l' air, l'air du temps qui veut nous faire croire que le soleil est notre avenir, quand il y en a.
Exemple :
un chauffe-eau solaire demande 3 à 4 minutes avant que l'eau n'arrive chaude au robinet. Pendant ce temps, vous avez envoyé à l'égoût de l'eau si précieuse à notre vie. Et quand, l'eau arrive elle est froide. Génial, non !
Non, non, ce n'est pas chez moi.

☼ France ☼ a dit…

Bonjour et bien j'aime beaucoup cette histoire et en voyant ta photo tu sais je pense que je vais m'installer dessus enfin de l'air pour moi

Daniel a dit…

Phalacrocorax devrait se méfier de cette guillotine à oiseaux.
Il n'est bête cet oiseau la, il a bien remarqué que pour faire soit disant des économies il nous fallait dépenser énormément...

alice a dit…

J'ai lu à plusieurs reprises qu'une éolienne "coûte" davantage d'énergie lors de sa fabrication qu'elle n'en produira durant toute sa durée d'installation...Et il en serait de même pour les panneaux solaires qui, de plus, sont très polluants à fabriquer... Sans parler des fameuses terres lourdes qui causent tant de problèmes en Chine... Mais c'est loin, la Chine, et là-bas une vie ne vaut rien. En attendant, les producteurs d'éoliennes me semblent sacrément bien organisés.

claude a dit…

Je n'ai pas épinglé le papillon au mur, il s'était posé près de moi, sur la terasse de la serre.
Bonjour Alice !

Lucie a dit…

Peut-être que petit à petit l'opinion évolue sur les fausses ou vraies bonnes idées ?
Tiens l'idée de protéger le cormoran par exemple... Et on se monte tous les uns contre les autres, les uns sont pour les autres contre et ça sert juste à faire avancer ou détourner le smilblick et à nous occuper l'esprit

namaki a dit…

As-tu sérieusement pensé à publier un conte "philosophique" avec Phalacrocorax pour héros ??? je suis une fan !!!

Simo a dit…

salut,un conte "philosophique" c'est une bonne idée je suis preneur.

Trotter a dit…

Bonjour Hélène! Très bien trouvé!!

Je pars finalement pour ma semaine de vacances 2010, mais Blogtrotter 2 reste là avec un post sur la route pour une beauté: la Costa Smeralda! Amuse-toi, laisse tes commentaires et aie un mémorable week-end et une adorable semaine!!

Sciarada a dit…

Buona sera HPY, Phalacrocorax to an adventurous life, his home is the world, whose walls are sky and earth, this is wonderful!

Thérèse a dit…

J'avoue que pour le moment le phénomène "éoliennes" me dépasse. Par contre je suis prête à ouvrir notre porte à Phalacrocorax. Anytime.

Mick a dit…

Now that's a big wind catcher!