samedi 7 mars 2009

Des hommes au travail

Pendant que c'est encore possible, je commence une nouvelle série intitulée "Des hommes au travail". Il n'y en aura pas tous les jours, car il y a pénurie de matière première.

Sur la photo, prise par mon collaborateur DD, Didier est en train de charger le dernier chargement d'EMR (Emballages Ménagères Recyclables) au centre de tri de Fécamp. Nos déchets ainsi chargés par lots de 25 tonnes vont être livrés à l'industrie papetière pour être transformés en bobines de papier, puis en carton, avant de redevenir nos déchets.

Le centre de Fécamp est fermé depuis fin février. Il y en a encore d'autres, heureusement, car nous faisons énormément de déchets! Beaucoup plus que vous ne croyez.

21 commentaires:

lyliane a dit…

Où vont donc les déchets si il n'y a plus de centre à Fécamp?
Superbe ta petite mésange, les chats la laissent tranquille? en tous cas elles a l'air de les surveiller.
Bon week end.

claude a dit…

Un centre de tri de déchets qui ferme ! Estonishing ! Compte tenu du nombre de déchets de tout genre que l'on met à la poubelle.
On vire toutes les pubs que le factueur nous fourgue dans nos boîtes à lettres pour que ce papier soit récupéré, transporté, recyclé en papier pour recevoir toujours les mêmes pubs, mais ce n'est plus le même papier !
Tout pendant qu'il y a des déchets à transporter, les transporteurs ont du boulot.
Hier j'ai entendu les Restos du Coeur qui faisaient appel à la générosité des français car il semble qu'ils soient également en crise. Mais compte tenu que chaque année il y a de plus en plus de gens qui vont aux Resto du Coeur, cela veut dire qu'il y a de moins en moins de donneurs, d'anciens donneurs allant maintenant profiter des Restos du Coeur.
On est vraiment mal barré dans ce pays ! Courage !

Marguerite a dit…

Des déchets, il faudrait en faire moins, non parcequ'on est atteint de syllogomanie mais parce qu'on consomme moins, notamment des emballages ou produits emballés, ou ddes ,prospectus. Sinon le métier de Didier existait pas il y a quelques temps, on mettait tout en vrac dans des décharges comme cela se fait encore dans le sud de la France. A notre époque, on ne connait pas les nouveaux métiers du futur et une vie demandera en général de se reconvertir, d'exercer plusieurs métiers (cf le parcours de Pat)

SusuPetal a dit…

Miehiä työssä, mielenkiintoinen kuvasarja siis odotettavissa.

hpy a dit…

Lyliane, ailleurs!

Claude, toi itou.

Marguerite, cela fait plus de vingt ans que je connais ce métier, il n'est pas nouveau. Sans doute existait-il avant que je fasse sa connaissance.

SusuPetal, toihin siis siita, hoy, jotta sarjasta tulisi sarja. Toistaiseksi minulla ei ole kuin yksi kuva lisaa, ja se tulee huomenna.

M'man a dit…

... hymyilytti tuo : " car il y a pénurie de matière première. "

Nauraa ei saa, vakava asia kuitenkin. Huolestuttavakin. :(

Mutta eipas myrtsina kuljeta - MUKAVAA VKONLOPPUA ! :)

Marguerite a dit…

Il est en tout cas moins vieux que le plus vieux métier du monde.

Ne serait-ce que dans le métier que le me suis choisi cela a évolué depuis que je suis sortie de l'école ; je le vois bien avec la façon dont se déroulent les études de ma nièce qui veut faire ce métier (pas le plus vieux mais celui qui existe depuis qu'on a besoin de gens pour dessiner des plans)

delphinium a dit…

Ca bosse le samedi aussi?

hpy a dit…

M'man, itkeminen ei auta.

Marguerite, tout évolue. Même moi.

Delphinium, il y en a qui le font. Moi, c'est lundi matin que je vais avoir beaucoup à faire. Je me demande même si je vais bloguer.

Thérèse a dit…

Un hommage aux métiers c'est bien ça. Suite au commentaire de Claude: j'ai toujours rêvé de mettre une poubelle commune de recyclage près des boîtes aux lettres...

claude a dit…

Je réponds de la maison à ta question sur le blog du boulot, car je ne vais pas travailler today.
Je garde le boulot en stock pour mardi, je suis de permanence toute la journée.
Nous fabriquons pratiquement tous nos meuble de style en MERISIER, exceptionnellement en Chêne sur demande. Il s'agit de merisier bien français, donc l'arbre à merises et non pas du résineux américain.

Mick a dit…

I don't know you do it! Even recycled trash looks like art when you photograph it.

Deslilas a dit…

Est ce que le consommateur est responsable du "packaging" des produits achetés ?

hpy a dit…

Thérèse, l'idée est bonne.

Claude, j'en aime la couleur.

Deslilas, ne sommes nous pas tous responsables de nos actes? Donc, aussi du packaging que nous achetons avec le produit. Si nous voulions des produits sans packaging, il faudrait changer toute la chaîne de distribution. Aller à la ferme acheter notre litre de lait dans un broc, comme il n'y a pas si longtemps. Et pourtant, tout le monde n'a pas connu cette époque.

Miss_Yves a dit…

Ce conducteur semble étonné qu'on le prenne en photo,en effet,la déchèterie, ce n'est guère un sujet prisé...

Isopeikko a dit…

Onkohan työnteko kivaa? Se varmaan auttaa työttömyyteenkin, työn tekeminen, siitähän on silloin puutetta.

Lara a dit…

recycling is what we need here too! too bad people - authorities?! - don't seem to understand this...

Liisa a dit…

Kuvaamasi työ on tärkeimmästä päästä, vaikka kaikki eivät sitä osaa arvostaa.

alice a dit…

Je rejoins quand même Deslilas, je ne choisis pas mes yaourts (ou autres) parce qu'ils ne sont pas doublement emballés plastique/carton mais parce que leur goût me plait. Mais je suis d'accord pour dire qu'un monde où le contenant coûte plus cher que le contenu marche sur la tête. D'ailleurs, j'ai acheté une yaourtière ;-)

Marie-Noyale a dit…

J'espere que vous ne penserez pas que je vous ai copie mais j'ai pris ,moi aussi hier,plusieurs "petits" boulots de Manhattan..
toutes ces mains "invisibles" qui nous rendent la vie plus facile..

hpy a dit…

Marie-Noyale, je passerai tout à l'heure.