mercredi 6 août 2008

Le cormoran et la grue

Un cormoran avait été appelé à témoigner comme expert dans une histoire d'eau. Il avait obtenu le statut de témoin protégé, car les pêcheurs à la mitraillette voulaient lui trouer la peau. C'est sans doute ce que les pêcheurs à la mouche voulaient aussi, mais ils s'étaient tus, par peur de représailles, ou par manque de moyens.

Le cormoran en souffrait. Il ne pensait pas être seul en cause pour la réduction des quotas de pêche, et il avait bien l'intention d'en témoigner lors du procès.

Et pourtant, ce n'était pas la pêche qui était en cause, mais une grue qui avait mal tournée. Un drôle d'oiseau qui avait mis les pieds dans le plat et bu la tasse lors d'une tournée des bars.

Le patron d'un des estaminets avait porté plainte contre la grue pour déguisement hors de la période du carnaval, pour abus de confiance et demandait qu'on la mette de nouveau sur les rails et qu'elle soit condamné aux travaux portuaires pour pouvoir payer les pots cassés.

Le cormoran n'avait rien vu, car bien qu'étant un excellent plongeur, il ne fréquentait pas les bas-fonds, contrairement à certaines grues.

Il était prêt à en témoigner. Ensuite il se cacherait sous l'eau, car bien que protégé, il savait que les pêcheurs voulaient toujours voir ses plumes voler.

***

L'Histoire du Cormoran, 1° épisode

16 commentaires:

claude a dit…

Je suis la première ce matin. Je ne sais pas si je vais arriver à commenter ce matin, j'ai affreusement mal dormi.
Quelle histoire , celle de la grue et du cormoran. C'est vrai que quand on parle de grue, cela prête toujours à confusion. Il semble bien seul ce volatile de mer au milieu de cette ferraille. Il fait le pied de grue !
Tiens je ne suis pas si endormie que ça. Bonne journée Hélène !

Olivier a dit…

très bon ce texte, il ne manque que Bernard Blier imitant le cormoran à la fin de ton histoire ;o).
Si tu veux, on pourra faire un comité de soutien au cormoran.

lyliane a dit…

Super ton histoire d'oiseaux!
Je ne souviens pas avoir vu de cormorans ni de grues à plumes depuis longtemps peut être le 15 août?
Bisous à DD et à toi aussi bien sûr.

Cergie a dit…

Le Capitaine Jonathan,
Etant âgé de dix-huit ans
Capture un jour un pélican
Dans une île d'Extrême-orient,

Le pélican de Jonathan
Au matin, pond un oeuf tout blanc
Et il en sort un pélican
Lui ressemblant étonnamment.

Et ce deuxième pélican
Pond, à son tour, un oeuf tout blanc
D'où sort, inévitablement

Un autre, qui en fait autant.

Cela peut durer pendant très longtemps
Si l'on ne fait pas d'omelette avant.


-Robert Desnos-

Cergie a dit…

Ah ! Non, c'est pas le bon !
Peut-être çui-là ?

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.


-Charles Baudelaire-

Cergie a dit…

Personne n'a écrit de poème dédié au cormoran ? Pourquoi ?
Lui qui est si beau lorsqu'il se fait sécher les zailes, qui ressemble à un vampire !

Et voilà, ton cormoran comme un chat noir ou une corneille, ressemble à un trou de serrure !

Et ton texte est un véritable poème

Mick a dit…

I like the big, red building in the background.

Therese a dit…

Méchants pêcheurs! Gentil cormoran!
Lui as-tu donné un nom? Cela le distinguerait de la grue.

Marie-Noyale a dit…

Jolie petite histoire!!
je suis tres impressionnée, de la façon dont vous jouez avec la langue Française qui n'est pas votre langue Maternelle!! Bravo aussi pour l'inspiration!!

Maxime a dit…

Après ce message et ces commentaires, difficile d'être encor marrant !

Isopeikko a dit…

Oletkin tainnut ruveta lintubongariksi :)

Kari a dit…

Valittelit jossain kommentissa, että kuvaat pokkarilla. Kun katselee lintua, tulee mieleen, että sinulla on pakko olla aika hyvä pokkari :) Järkkärin telellä syväterävyys, tai sen puute, olisi paljastanut kameran laadun, mutta lieneekö sillä merkitystä.

alice a dit…

Décidément, ta virtuosité à jouer avec les mots me surprendra toujours, ainsi que celle à tirer profit d'une scène improbable et nous faire ainsi profiter d'une photo réussie là où beaucoup ne verraient rien de bien intéressant au premier coup d'oeil.
Merci pour tout cela. Je le pense même si je ne le dis pas chaque jour :-)

Pena a dit…

Hyvä lintukuva.

ps.Sain pojaltani postia,ihmetteli Turku blogin Info sivun tekstiä.En siitä käännöksestä kuitenkaan ottanut kunniaa itselleni,vaan kerroin hänelle totuuden.Kiitos vielä kerran. ;)

ALAIN a dit…

Le cormoran il doit penser la même chose que Francis Blanche dans "Les Tontons flingueurs" : c'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.

d. chedwick a dit…

wow! I spotted the bird right away--what a great photo! perfectly framed!