vendredi 8 août 2008

La manif'


Le cormoran n'avait pas encore fait surface, et de la grue il n'y avait aucune trace.

D'importantes forces de l'ordre avaient été mobilisées pour éloigner les trop curieux et aussi ceux qui profitaient de la présence de nombreux photographes pour crier des slogans contre la pêche, contre l'IVG, et contre tout ce qui leur passait par la tête.

Cela durait depuis des journées entières déjà, et les correspondants des médias, internet y compris, commençaient à en avoir assez de cette histoire à dormir debout. Ne vaudrait il pas mieux qu'elle se termine de suite?

***

L'Histoire du Cormoran, 3° épisode

19 commentaires:

claude a dit…

Les manifestants s'agitent pendant que les CRS ont leur "corps mort en" faisant le pied de grue !

Cergie a dit…

Elle est vraiment en forme, c'est la reine, Claude.
Quant à moi je serai un témoin muet. Je ne dirai donc rien. Je ne suis pas un indic.
Ecoute, tu ne vas pas arrêter là le feuilleton de l'été de ton blog !
(Dans le Parisien on a droit aux Bidochons)
Tu ne vas pas parler des tornades, des assassinats et des oublis d'enfants dans les voitures, des JO !
On est au mois d'aout !

Olivier a dit…

la grande saga d'août sans fin, le public des bloggeurs de l'été (les rares qui restent) risquent de noyer la boite aux lettres de la productrice d'émail de revendications ;o)

Therese a dit…

On en réclame a corps et à cris. Merci.

lyliane a dit…

C'est passionnant cette histoire, je voudrai bien connaitre la suite, maintenant que je n'ai plus les leçons d'histoire à traduire de Peter et les divagations de Delphi à Lire.

Cergie a dit…

Tu as oublié les manifs des pêcheurs contre les éoliennes en mer et la réduction de leur territoire de pêche !

Nathalie a dit…

Le cormoran était parti boycotter les JO - cela consistait pour lui à voler le plus souvent possible devant Nicolas Sarkozy pour lui voiler la face. Perdre la face c'est grave pour les chinois. La grue, elle, s'était envolée sur une estampe japonaise. Chine, Japon, elle avait perdu le sens de l'orientation. Sa migration avait été perturbée par les champs électriques et les barrages de CRS. Avec toutes ces déviations, elle était sortie des rails.

Pendant ce temps, les pêcheurs se dépêchaient de finir de ratisser les derniers fonds marins non encore bousillés par leurs chaluts avant de retourner se plaindre que les règlements européens aient fait disparaitre le poisson.

L'histoire se corsait et il n'était pas question de la finir en queue de poisson. Les lecteurs étaients scotchés par le feuilleton de l'été qui remplaçait avantageusement le lama de Peter parti en vacances et ses comparses acariens perdus corps et âme lors d'une expédition en haute montagne dans les Alpes suisses.

GMG a dit…

Bonjour Helene! 2008.08.08 est un jour mémorable pour Blogtrotter. Alors, avant de partir pour les commémorations, j’aimerais bien exprimer comme j’apprécie vos commentaires là-dessus! Merci!
Ah, mais il nous faudra toujours la France pour les manifs au mois d'août; ici les manifestants sont tous partis en vacances... ;)
Belle photo des rameurs!
Great post on Schadenfreude!!
Bon week-end!
Gil

Lara a dit…

but the forces de l'ordre look so bored...

Miss_Yves a dit…

Oula ! Ca se gâte, et avec cette photo, le sens de l'apologue est devenu plus explicite...
Toute fable comporte une morale, explicite , implicite, à double sens...
Miss Yves

Mick a dit…

Is there a face in one of the windows of that huge grain storage facility?

Abraham Lincoln a dit…

At least nobody is asleep. Our police do that here. Find a secluded place, park and sleep.

I have been dealing with rheumatoid arthritis in my hands. The chemotherapy drug doesn't stop the pain so my typing is limited.

Isopeikko a dit…

Peikko luuli että siltojen alla majailevat eivät pääse poliisiksi...

hpy a dit…

Reine Claude, tiens, je n'avais pas pensé aux pieds de la grue.

Cergie, si tu ne dis rien, tu peux toujours l'écrire.

Olivier, sans fin? Tu le crois vraiment?

Therese, ouille ouille ouille. J'ai du pain sur la planche si je veux faire durer l'histoire. Je ne sais pas du tout comment elle va continuer.

Lyliane, donne moi une idée pour la suite, juste un mot, et on verra.

Cergie bis, il paraît que l'histoire n'est pas encore finie, peut-être pourrai-je y caser encore les éoliennes qui se battent contre Don Quijote de la Mancha. Quoique, quand j'y pense, c'est contre Doña Quijote de la Mancha alias Miss Yves.

Nathalie, stp, peux-tu faire mon nègre pendant les prochains numéros?

Gmg, le 8, c'est demain!

Lara, that's because they didn't read my story ;-)

Miss Yves, je ne sais pas s'il va y avoir quelque chose de bien morale dans la/les prochaine(s) épisode(s), si prochaine(s) épisode(s) il y a.

Mick, I saw these storage facilities being built when I worked in Rouen. Day and night there were workers pouring the concrete, higher and higher. Roeun is a very important port for the exportation of grain.

Abraham, I hope that you'll sonn feel better.

Isopeikko, kaikkea sita tapahtuukin ;-)

Horace a dit…

Nescit vox missa reverti !

le nègre a dit…

Le nègre était décidé à prendre la suite de l'histoire mais fut arrêté par les CRS aussitôt qu'il apparut sur le port.
- Vos papiers !
Ceux-ci étaient en règle (zut, pas moyen de le reconduire aux frontières, ça n'arrangeait pas les statistiques) mais il fallait un bouc émissaire. On lui demanda pourquoi il faisait le pied de grue ici. Il répondit qu'il gardait la place pour celle qui était partie enseigner la calligraphie au Japon.

On le trouva fumeux.
Il répondit qu'il n'était pas un hareng.
Tout à coup un des CRS cria :
- Chef, il a fait surface, là !
- Qui ça ?
- Le corps-morant
- Imbécile, c'est un corps mort !
En effet un corps sans vie flottait sur l'eau lisse du port... (à suivre)

Cergie a dit…

Les paroles s'envolent, les écrits restent !

le nègre a dit…

Les idées ci-dessus sont libres de droits pour tout usage que tu souhaiteras en faire.

Comme il est d'usage, le nom du nègre n'apparaitra jamais dans l'histoire et tu es libre de t'en déclarer l'auteur ou de les plagier.

ALAIN a dit…

La pêche et l'IVG, tiens, je n'aurais pas pensé à les rassembler dans la même manif. Pourquoi pas : la pêche n'est elle pas l'interruption volontaire de la vie de tous les poissons ?