jeudi 15 novembre 2012

A bas la Gay Pride

On ne peut pas ouvrir un journal, écouter la radio ou regarder la télé aujourd'hui, sans tomber sur une discussion sur le mariage des homosexuels, et leur éventuel droit à être parents. Il y en aura donc une aussi sur ce blog! Vous êtes les bienvenus avec vos idées, vos commentaires - qui n'engagent que vous, bien entendu.

Ma première réaction quant à leur mariage serait peut-être "Pourquoi ont-ils besoin de se marier, puisque tous les autres se pacsent?", mais en même temps je me dis que ce qu'ils font de leur vie commune ne me regarde pas. S'ils veulent se marier, eux comme n'importe qui d'autre, pourquoi pas? Ils pourront sans doute bientôt le faire civilement, mais sans passer par l'église puisque celle-ci (catholiques, juifs et musulmans) s'y oppose, ce que je peux aussi comprendre. J'essaie d'ailleurs de comprendre tout le monde - ce qui n'est pas toujours facile.

Ma mère avait deux voisines qui elles avaient un enfant. L'enfant avait donc deux mamans. Comment il les appelait, je n'en sais rien, car il était encore très petit, presque bébé, à l'époque où je l'ai vu. Je ne sais même pas si c'était un garçon ou une fille. Mais tous les trois avaient l'air de bien s'entendre, et les voisins s'y étaient vite habitués. C'était une famille tranquille - juste un peu râleuse quand d'autres habitants de l'immeuble allaient fumer leur cigarette sur le balcon qui se trouvait à proximité de leur fenêtre. A leur place, j'aurais peut-être fait de même, surtout avec un bébé à la maison.

Pourtant je prête oreille à ceux qui disent qu'il faut un repère masculin, et un repère féminin pour l'enfant. Cela parait naturel.

Mais en même temps, il y a plein, tout plein de petits et grands enfants qui n'ont qu'une mère, ou seulement un père, et qui ne se débrouillent pas trop mal. Mieux en tout cas, que certains qui ont un père et une mère et qui se font tabasser à longueur de journée - et ils sont, malgré tout, beaucoup trop nombreux. Bien entendu, je ne prétends pas que cela arrive seulement aux enfants qui ont un père et une mère, ni à toutes ces familles. Cela n'a finalement rien à voir avec l'état matrimonial du ou des parents. Il faut chercher les raisons à ce problème ailleurs.

Que les parents soient hétéro- ou homosexuels, cela n'a peut-être pas tellement d'importance, à condition qu'ils aiment leurs enfants, qu'ils s'en occupent comme il faut, et  qu'ils les élèvent comme de bons parents.

En cas d'adoption, il y a des contraintes pour les couples hétérosexuels, je suppose donc qu'il y en aurait aussi pour les couples homosexuels. 

Mais de là, à envisager des mères porteuses (et d'autres possibilités de procréation assistée) aujourd'hui interdites en France, je ne vois pas pourquoi il faudrait en parler, puisqu'on les refuse aux couples hétérosexuels.  Je pense d'ailleurs qu'il faut continuer dans cette voie.

Finalement, ce qui peut nous choquer, ce n'est peut-être pas tellement la sexualité de ceux qui "ne sont pas comme nous", mais l'image que nous en avons, et qui a probablement été amplifiée par les photos et les reportages que nous avons pu voir des Gay Pride.  Nous choisissons donc de nouveau de voir les homosexuels comme des êtres anormaux, qui se griment, qui exhibent une  sexualité débordante, se donnent en spectacle dans la rue, mais sincèrement, je ne pense pas qu'ils soient ainsi dans leur vie quotidienne. En tout cas, ceux et celles que je connais ou que j'ai connus, paraissaient aussi ordinaires que Monsieur et Madame Toutlemonde dans la vie de tous les jours.

Et c'est peut-être ainsi qu'ils devraient tous se montrer aujourd'hui, pour nous faire d'une autre manière comprendre qu'ils sont comme nous, qu'ils aspirent eux aussi à une vie de famille sans trop de soucis. Dans ce cas, nous aurions sans doute moins de difficulté à  accepter leurs revendications à se marier, à être parents, papas et mamans.

A bas la Gay Pride donc! 

***

Le couple et les enfants de la photo n'ont rien à voir avec le texte - il s'agit d'un groupe d'individus dont j'ignore tout. Je ne sais même pas si c'est une famille, s'ils sont amis, si les petits sont liés aux grands par un lien quelconque ou pas. Se connaissent-ils seulement? Mais l'image qu'ils donnent est celle d'une famille unie. Peu importe leur sexualité - que j'ignore, et que je dois ignorer, tant qu'eux-mêmes ne veulent pas m'en parler.

14 commentaires:

claude a dit…

Vaste sujet sur lequel tu t'es étendue.
Je pense qu'actuellement, il y a autre chose à faire pour le pays que légiférer sur le mariage des homosexuels. Mais puisque tu en parles alors parlons en.
Je suis plus pour le pacs que pour le mariage, mais après tout warum nicht !
La dernière fois que nous sommes allés à la Matinik, nous avons vu, sur la plage, un couple d'hommes homos. L'homme était un beau mec de type iltalianno et la "femme" si je puis dire était un beau jeune homme, légèrement efféminé, mais pas de trop. Le top est qu'ils avaient un petit garçon de 2 ans environ, un petit black dont ils s'occupaient beaucoup et bien. Le petit les appelait tous les deux Papa. Ce trio était beau à voir.
Je comprends que ces gens là veuillent former une famille et avoir des enfants. Est-ce bien pour l'équilibre des gosses ? je n'en sais rien, mais à voir ce petit bout de chou, il paraissait heureux entre ses deux Papas. Est-ce plus tard qu'il y a ou qu'il pourrait y avoir problème ? That is the question.
Par contre, je suis d'accord avec toi, à bas la Gay Pride. C'est du grand show qui n'a rien a voir avec le couple dont je parle.
D'ailleurs je suis en train de demander s'il était français, ce couple. Je ne m'en rappelle plus.
Ces gens ne sont pas anormaux comme le pensent les homophobes. Quand j'entends parler de déviance sexuelle, NON, la vie les a faits ainsi, et après des années et des années de honte,maintenant ils veulent la vivre la vie, la vraie vie, comme la nôtre.
Je veux bien que Fanfan La Tulipe se penche sur ce problème, seulement après ceux qui sont urgents pour l'avenir du pays.
Il est peut-être aussi temps de mettre fin à leurs espoirs, une bonne fois pour toutes. C'est oui ou c'est non.
Purée ! Avec tout ça, il est déjà 10 heures.

Cergie a dit…

Pour une fois (et ce n'est pas souvent), je suis tout à fait d'accord et en tous points avec toi.
Il me semble que la mer se retire mais la petite famille en est tout de même bien près ou je m'illusionne ? J'aime bien la descente de bateau....

hpy a dit…

Personne n'est d'un autre avis?

Peter Olson a dit…

Désolé, mais je partage tes opinions! :-)

hpy a dit…

PO, zut alors!

hpy a dit…

On a le droit de s'exprimer même si on n'est pas de mon avis!

marja l'inconnue a dit…

Dear HPY,
Je ne dirais pas "à bas la Gay Pride", mais bien qu'étant homosexuelle moi-même, je dirais que la Pride pousse un peu, quand-même...
Je suis d'accord avec toi, qu'il faut pas nous montrer seeulement que de l'Extravaganza et à ce (tout) prix, oublier tout le reste...
Tu sais, bien qu'en Finlande, nous avons eu des attaques sur les personnes qui ont participés au defile...
Ma maman a coupé tous les liens avec moi à cause de ma sexualité. Je n'ai pas vu/rencontré ma maman depuis six ans. Je ne suis pas mauvaise... je ne suis pas tellement l'Extravaganza, tu sais...
C'est pour ca, et pour d'autres choses toutes aussi ordinaires, que je participe au defile de Gay Pride.

hpy a dit…

Salut Marja, merci de ne pas être tout à fait d'accord avec moi ;-) ça fait plaisir. Ce que je dis, c'est que l'opinion a sans doute déjà changé pas mal, les gens sont devenus plus tolérants (quoique, dans ma famille - mes parents, frère et soeur- je n'ai jamais ressenti une haine vers les autres), et maintenant il faut passer à autre chose, au moins quand on se bat pour avoir le droit d'avoir un enfant. L'opinion peut avoir du mal à lier Gay Pride et éducation d'enfant.
A part ça, salue ta moitié de ma part.
PS. Pour ta maman, c'est dégueulasse - elle devrait être ta mère avant tout, mais elle ne doit pas en être capable, et je suppose qu'elle en souffre, elle aussi. Bises.

marja l'inconnue a dit…

Merci Hélène.
... tu sais, je n'ai pas d'enfants. Je vois que les enfants ont surtout besoin de l'amour pour grandir. L'hétérosexualité n'est pas une garantie d'amour, ni l'homosexualité non plus, d'ailleurs.

Bises à toi, à la France et à la Normandie. ;)

claude a dit…

Je suis contre les homophobes, mais quand c'est la Maman d'une homo, quelle honte ! Il faut accepter son enfant tel que la nature l'a décidée.

marja l'inconnue a dit…

p.s. dans mon cas particulier, ma maman est temoin de J. Ce qui veut dire, qu'elle a du choisir entre sa religion et ... son enfant gay.

... ce qui m'a rendue bien triste.

Solange a dit…

Je crois qu'ils ont droit à une vie normale comme tout le monde, ils n'ont pas choisi de naître comme ça.

Bergson a dit…

moi je suis pour l'égalité totale pour chaque citoyen.

et ceux qui ne sont pas d'accord avec le futur texte de loi et qui ont des responsabilités politiques n'ont qu'à démissionner en groupe nous verrons bien ce que pensent leurs électeurs.
Ils auront leur petit référendum local !
mais attention ne se mettront ils pas en danger ? et les place sont tellement douces à leur arrière train

et qu'ils arrêtent avec leurs propos déplacés,racistes et injurieux

Thérèse a dit…

Oh et puis zut je passe le sujet, on en parle déjà à une soirée sur deux...
bon ce n'est pas juste pour ceux qui sont concernés alors mon tout p[etit grain de sel:
du moment qu'on se respecte tous sans autre forme et que l'on rejette l'exhibitionisme... on peut y mettre le paquet de lois, y'a pas de problème ma p'tite dame.