jeudi 9 octobre 2008

A favourite place


Some friends and I discussed the sea about a week ago.

We all agreed to say that people who live far from the sea can stand for hours and look at it, doing nothing else, when they come to the shore.

My friends don't feel the need to do so. They live about ten miles from the sea, and they pretend that they never feel the need to go and see if it still is there.

But I admit, even though I can see the sea from where I live, even though I don't feel the need to go there every day, I don't need a big excuse to do so.

Looking at the sea changing, turning from green to blue or grey, getting violent or calming down, may just be one of my favourite occupations. Or something necessary, but not for hours.

18 commentaires:

evlahos a dit…

even i live closer to the sea, i can stay all day and look the power of it. very atmospheric shot

Webradio a dit…

Bonjour Hpy !
Dommage tout de même cette grille !
Non ?

Nukke a dit…

Juu tuttu tunne ! Keväällä kun jäät lähtevät merestä pitää päästä merenrantaan. Tuntuu kuin tukehtuisi jos on jossain muualla eikä näe merta ja haista keväällä meren tuoksua.

SusuPetal a dit…

I've always lived by the sea, maybe not seeing it, but feeling it. I must have the sea near me.
Or some kind of water, lakes at least, but preferably the sea.

delphinium a dit…

Moi j'aime bien la grille. Je vais disserter sur la grille aujourd'hui. Cette grille rappelle que l'homme, avant de croire que toute la terre lui appartient, qu'il a le droit de tout y faire, doit se dire que non, qu'il fait partie de l'univers mais qu'il a la lourde responsabilité de ne pas polluer, de prendre soin de son environnement, d'avoir un comportement responsable.
Ou alors la grille permet de ne pas tomber dans l'eau. Ou alors elle sert à crocher le poisson pêché afin qu'il sèche au soleil qui n'a pas l'air de briller. Voilà, avec toutes mes bêtises du matin, je vais être grillée aux yeux des autres bloggeurs qui sont toujours très sérieux, voire même trop sérieux.
La mer, c'est comme la montagne, je connais plein de montagnards qui me disent que tous les couchers de soleil sur les Dents-du-Midi sont différents. Il y a toujours des couleurs différentes, des odeurs différentes et aussi des sensations différentes.
Et puis cette phrase est très poétique il faut la prononcer à voix haute: " I can see the sea".
Le si est près du do, qui est loin du sol, donc en regardant la mer, on s'évade du sol, des vicissitudes terrestres et de tout ce qui nous alourdit.
Voilà, j'arrête de boire et d'écrire et je vais vaquer à des occupations diverses.

Je vous salue bien bas.

selma a dit…

Mutta miksi tuo rautaportti? Ja ovi kuitenkin auki :D. Merellinen horisontti on aina kiehtova ja aaltojen liikettä voi katsoa vaikka kuinka kauan.....

Olivier a dit…

alors le jeudi on n'a plus notre cour de finlandais (ou suédois). Cela me manque, mais que fait Mr Darcos

then on Thursday we did more of our yard Finnish (or Swedish). I miss it, but what does Mr Darcos

Bergson a dit…

La porte c'est pour enfermé la mer lorsqu'elle est démontée ?

vapulis a dit…

Hieno paikka!
Meren rantaan kaipaan aina uudelleen. Aaltojen upea sinivihreä sävy ja tyrskyt hiljentävät mielen.

Gattina a dit…

Nothing besides the purrs of my cats gives me such a peace and happy feeling then the sea ! I can watch it for hours !

alice a dit…

Chez moi, c'est pire: je suis incapable de me concentrer sur ce que j'ai à faire si je vois la mer, je ne peux même pas lire à la plage...Heureusement que je ne la vois pas de chez moi!

Mick a dit…

This is a beautiful photograph, Hélène. I'm torn between looking at the sea for hours or not looking. I've spent a good part of my life looking at the sea, both from the shore and from the middle of it on ships. There is something primal about it that touches the soul for some of us.

Miss_Yves a dit…

"Exilée" dans le bocage normand, la mer de mon port natal me manque (de même que ses mouettes , ses goélands) aussi la grille me rappelle-t-elle cette barrière entre l'espace marin et moi
(Des nouvelles du café-lecture /lire en fête 08 sur le blog quasiment du même nom)
Miss Yves

Therese a dit…

Porte ouverte sur la mer, j'accours. Manquent les bruits et les odeurs que je n'ai pourtant pas trop de mal à imaginer en me concentrant un peu sur l'image.
Et les trois signes? Ils disent ou disaient quelque chose?

marja a dit…

La France me manque ... Etretat et ses galets. La Mer. Les gens. La Terre. Tout.


Bises de la part de Marja.
http://kuvanveisto.wordpress.com/

Cergie a dit…

On se croirait au Parc des Princes avec ce grillage pour empêcher les supporters de passer et aller se tabasser.
Ca m'étonne qu'Olive n'ait pas fait le parallèle. Très original cadrage though avec une belle transparence. Tu donnes vraiment dans le voile en ce moment. La cloture qui ne clot rien.

Liisa a dit…

Olen aina ihmetellyt mistä meri ottaa tuon vihreän sävyn. Järvissähän se on yleensä taivaan sini. Tuo on varmaankin monen muunkin lempipaikka. :)
Hyvää viikonloppua!

Marie-Noyale a dit…

Je n'ai jamais habité loin de la mer et je ne le pourrais pas...
Meme si je ne la vois pas, certains jours je la sens...et c'est mon energie!!