mercredi 16 février 2011

Je fais du lobbying toute seule


Je vais revenir encore une fois (au moins ) à l'écoredevance, à savoir à la question taxer pour qu'on ne pollue pas. Je sais que cela ne vous intéresse pas trop, et pourtant vous êtes concernés, en payant le prix de ce que vous consommez.

Comme me l'a dit un de mes clients l'autre jour, l'écoredevance est faite pour qu'il y ait moins de camions sur les routes, et pour qu'il y ait un transfert vers d'autres modes de transport, notamment le fer et le fluvial. Le but est louable.

Mais pourquoi est-ce que la part du transport routier ne fait qu'augmenter, arrivant aujourd'hui à 86%, laissant les 14% restants au transport fluvial, aérien, ferroviaire et multimodal? (Une autre source parle de 90%.)

Même l'aérien, qui n'est pas sans polluer, vient d'augmenter sa part du gâteau.

Ce n'est même pas une question de coût, c'est surtout une question de faisabilité, de fiabilité et de rapidité.

Aujourd'hui les clients veulent être livrés hier. C'est un fait auquel nous sommes confrontés quotidiennement.

Il n'y a que les camions qui y arrivent - sans faire d'excès de vitesse d'ailleurs!

En plus, la distance parcourue n'est pas forcément très élevée. Si je regarde celles que nous-mêmes faisons régulièrement, elles vont de 2 km (1800 mètres pour donner un chiffre plus exact) pour les plus courtes (mais oui!) à 250 km pour les plus longues, avec une multitude de relations intermédiaires, La distance moyenne, incluant les kilomètres à vide pour aller au point de chargement, était de 126.5 km pour le mois de janvier.

Comment faire ces transports par train ou par barge? En tout cas, c'est un camion qui fera l'approche, car exceptionnelles sont les usines ou autres chargeurs/déchargeurs situés en bord de quai (fluvial ou ferroviaire).

Bien entendu, il y a des transports routiers qui se font sur des distances plus longues. De Fécamp il y a encore du bois qui part vers la région de Grenoble par exemple. Mais pourrait-on mettre cette marchandise sur le train? Ce n'est pas sûr, car la SNCF ne fait plus que des trains complets*), et il faudrait aussi que le chargeur et le ou les destinataires soient embranchés fer. En plus il faudrait qu'ils aient la place pour stocker une grande quantité de marchandises juste avant le départ ou après l'arrivée du train.

Rien à voir avec le flux tendu...

Le multi-modal alors? Les camions sur les trains? Là il s'agit plutôt de fiabilité, car la SNCF n'est pas connue pour arriver à l'heure. Sur la relation Fécamp - Grenoble par exemple, un camion peut charger aujourd'hui et livrer demain. Seul l'avion est plus rapide d'un point à l'autre, mais chacun n'a pas un terrain d'aviation à proximité. Même l'avion n'arrive pourtant pas à livrer hier, comme le souhaitent souvent le client final.

Il y a bien évidement des transports qui pourraient - et qui devraient - être retirés de la route. Les très longues distances par exemple, surtout si les quantités le permettent.

J'ai pourtant vu des marchandises descendre des pays nordiques vers la France par camion, et lorsque j'ai demandé pourquoi, on m'a répondu que c'était "moins cher".

Non, ce n'est pas l'écoredevance qui va réduire la part du transport routier. Niet! Mon client de l'autre jour aussi est de cet avis. Et c'est lui, et des gens comme lui, qui décident de faire ce qu'ils peuvent.
Pour réduire la part du transport routier il faut que d'autres solutions existent, et qu'elles répondent aux exigences des clients.

***

*) un train complet = même chargeur, même destinataire, et un certain nombre de wagons.

***

Je ne prétends pas en être la cause, mais je viens (17/2) d'apprendre que la mise en œuvre de l'écoredevance a été reporté à début 2013, lors d'une table ronde organisé hier matin (16/2) par la commission des finances du Sénat. Mais qui sait, les observations que j'ai faites lors de ma participation à l'étude de cette taxe ont peut-être été remontées à quelqu'un qui s'est mis à réfléchir sur certains problèmes (liés entre autres à la répercussion de la taxe sur le client) jusque là ignorés! Je ne peux que l'espérer, bien que j'en doute.

21 commentaires:

claude a dit…

Bonjour Hélène !
Tu as raison de défendre ton bout de gras. Tout le monde râle après les camions mais on en a bien besoin. J'ai moi-même affrêter des PL pour les pays nordiques quand je travaillais dans une usine qui fabriquait des calibreuses à Pommes. Et contrairement à mon chef de service qui était à ce moment là en vacances, j'ai fait travailler le transporteur local.
Quand je suis arrivée ici en Sarthe, beaucoup de marchandises arrivaient ou partaient par le train.
Le rail à Château-du-Loir qui a fait de la résistance pendant la guerre, mais il n'a pas pu en faire contre la route.
Les temps changent, c'est tout.

Marguerite-marie a dit…

contrairement à ce que tu crois tes explications claires et simples m'intéressent.Tu connais le problème et en parles sans parti pris.
Coment de toute façon ne pas écouter une "dame" qui nous montre des routes, des côtes avec autant de belles images!

Daniel a dit…

Beau plaidoyer!!!
Bonne journée A +

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Je pense que tu as bien raison d'en parler. MON cousin est aussi un transporteur et je sais que rien n'est simple encore. De toute manière je me demande si le changement arrivera un jour.
TU vois avant j'écoutais SARKO plus maintenant il est de partout il parle oui pour parler il parle il voyage aussi et nous nous faisons quoi!!!
Je t'embrasse

Olivier a dit…

une bonne explication, et tu as raison de te battre pour tes convictions.

Sirokko a dit…

Ce que tu dis est logique. Plus on consomme, plus on transporte. Je ne vois pas pourquoi seulement le transporteur est montré du doigt, il n'est qu'une partie de la longue chaine, et s'il n'y a pas d'autre choix.
Et comment sera utilisé l'argent de cette redevence, pour entretenir ce qui existe ou pour innover..

hpy a dit…

Sirokko, il parait que l'argent récolté (dont un tiers va à la société qui s'occupe de récolter la taxe et échappe ainsi à l'état) irait entre autres pour renflouer des voies déficitaires voyageurs de la SNCF... rien ne serait prévu pour les routes, dont l'état se dégrade de jour en jour.

SusuPetal a dit…

Tämä on mainio kuva, tykkään.

ALAIN a dit…

Je n'y connais pas grand chose mais il me semble que les camions devraient etre privilégiés pour les courtes distances (moins de 100 Kms par exemple) et au dela, pourquoi pas faire du ferroutage ? Ca marche bien dans d'autres pays (la Suisse, parait-il), alors, pourquoi pas chez nous ? Sur l'autoroute, prés de Montpellier, les camions Espagnols, mais aussi Roumains ou Polonais se suivent sans interruption, à la queue leu leu sur la file de droite...comme les wagons d'un train, rendant cette file inutilisable pour les autres véhicules. Résultat, on parle de doubler l'autoroute...pour accueillir deux fois plus de véhicules, surement !

hpy a dit…

Alain, pour le ferroutage, un des gros problèmes français, ce sont les grèves à répétition. Pas assez de fiabilité. Beaucoup de ceux qui l'ont essayé l'ont abandonné.
Comme je l'ai dit, il y a des camions qui pourraient disparaître de la route (bien que la plus grande partie du transport national se fasse sur des courtes distances), mais il faut des solutions réalistes qui tiennent compte de la réalité. Si elles existaient - et surtout si elles fonctionnaient - pas de problème.

isopeikko a dit…

Tuollaise isot autot ovat kovia jyrisemään... pelottaviakin.

Mick a dit…

I want what I want when I want it!

delphinium a dit…

Oui ça marche en Suisse. Et je pense que le problème des grèves ne devraient pas entrer en ligne de compte... Enfin, c'est vrai qu'en Suisse, on ne fait jamais la grève... mais on ne peut pas dire que tout aille bien chez vous, d'ailleurs demain j'ai bien envie de faire la grève.

Solange a dit…

Je suis éloignée du problême, mais tu fais bien de sensibiliser le monde à la cause.

hpy a dit…

Delophe, le ferroutage existe, mais s'il n'existe pas plus, c'est parce qu'il présente des problèmes. Et c'est une solution seulement pour des distances relativement importantes. D'ailleurs il fait appel aussi à la route. Mais je ne suis absolument pas contre.

hpy a dit…

Solange, je ne fais qu'essayer d'expliquer. Et de dire que les prix vont augmenter, car à la fin c'est le consommateur qui paye.

Roger Gauthier a dit…

Hélène, quand j'aurai un peu plus de temps, je reviendrai sur le monstre qu'est devenu le camionnage en Amérique du Nord. Infernal. L'absence d'un réseau de chemin de fer décent, et qu'on laisse se dégrader constamment, y est pour beaucoup. Mais comment expliquer le transport massif de marchandises par camion géants sur deux, trois, quatre mille km ou plus ?

On considère souvent ici que le camionnage est responsable de 90 % et plus du dommage fait aux routes et aux ponts. Si les camions devaient payer pour le dommage qu'ils causent, il ne resterait plus que le nécessaire transport local et sur courtes et moyennes distances.

Au Québec, nous en sommes rendus où il faut maintenant remplacer des ponts, des échangeurs, et cetera, coûtant chacun des milliards de dollars. Merci aux camions qui font vibrer les ponts de façon effrayante.

Roger

JPS a dit…

depuis les années 70, on a tout fait pour la route..autoroutes, villes, parkings, des drive, etc..pour un peu tu descendais pas de ta caisse, manquait plus que les chiottes..on voudrait faire marche arrière sans mécontenter trop de monde, impossible..tout un chacun, des ministres aux édiles se veut écolo, responsable, sauver la terre, il est temps et la bataille va être rude..on a tout viré, les quais, les rails, les tramways, les marins et maintenant on chiale..miser sur le tourisme, bin voyons, quand t'en vois deux au Havre tu les suis pour immortaliser la chose..Etretat ne sait pas non plus se mettre en valeur, quel dommage, les havrais sont plus nombreux à Honfleur, pourquoi, pour qui?? que veulent les touristes et pas seulement les touristes apparemment, les gens de la région se déplacent (en voiture bien sûr)..et tous ceux qui achètent sur internet ça pas faire des camions et des camionnettes sur les routes? des taxes, des taxes, ça enlève pas la pollution..des ingénieurs ingénieux, des créateurs qu'ils nous faut et pas des ingénieurs des impôts qui te mettent des amendes parce que tu pollues et qu'ils n'ont pas de solution..plus de fric, on augmente tout ce qui concerne les véhicules et voilà le tour est joué..quand je pense à mes 2 bagnoles et tout ce qui gravite autour, misère je pourrais me payer le taxi pendant 20 ans..on fait tout pour te vendre une voiture et quand tu l'as, t'es qu'un gros salaud de pollueur qui n'a qu'à rouler en voiture électrique comme les véhicules de diverses administrations qui oublient que c'est notre fric et j'en passe dans le genre panneaux solaires..vaste débat donc que ces taxes qui ne font rien avancer, en tous cas pas l'économie..

hpy a dit…

Roger, il serait normal de'utiliser d'autres moyens sur de longues distances - je le dis d'ailleurs - mais la plupart des transports routiers en France se font sur des distances courtes et moyennes, et les taxes n'y changeront rien. Je crois que chez vous les camions sont plus longs et plus lourds - et pourtant, chez nous il y en a qui disent qu'en transportant plus en une fois, il y a moins de véhicules sur les routes... Vaste débat.

JPS, les voitures électriques, vaste débat, où on oublie de dire comment l'électricité est fabriquée. Ni qu'il y a une partie de l'électricité qui est importée de pays qui la fabriquent d'une autre façon que les français.

Tous, si on ne veut pas que les camions polluent, il faut arrêter de consommer. Car, contrairement à ce que beaucoup ont l'air de penser, les camions (et les trains, les barges etc) ne roulent pas pour le plaisir mais parce que nous avons besoin de la marchandise qu'ils transportent. Besoin, ou envie.

Bergson a dit…

Pour les livraisons de 2 km, tu pourrais utiliser ta brouette

beatrice De a dit…

T'es belle comme un camion. Drôle d'expression.

Pour Bergson
Moi je connais la brouette en transportant les pierres qu'il fallait déplacer, pour élargir le chemin ... quand j'habitais Minorca. Sur deux kilomètres ... Harassant.