mardi 13 août 2013

Costa Rica et Colombie

Comme tous les matins, Bruno s'était levé de bonne heure pour torréfier le café du jour.

Le torréfacteur était donc encore tout chaud quand nous sommes arrivés assez tôt dans la matinée, afin d'acheter un peu de café pour remplacer celui que nous avions consommé depuis la fois où nous sommes allés voir Bruno dans son magasin pour la première fois.

Une fois nos emplettes effectuées, et le chèque établi - car Bruno n'accepte pas la carte bleue - nous avons bu une tasse de café offerte par celui qui l'avait torréfié. 

Comme la dernière fois, ce café m'a laissé un goût agréable dans la bouche. Rien à voir avec la boisson infecte qu'on sert dans la plupart des cafés et même dans beaucoup de restaurants qui se prétendent bons, et qui le sont peut-être, au moins jusqu'au moment où vous commandez un petit noir pour finir le repas.

Nous ne sommes pas restés longtemps, un rendez-vous nous attendait, mais j'ai encore une fois pu constater que les clients venaient nombreux. Des habitués, je pense, car les discussions allaient bon train. C'était un peu comme si tout le monde se connaissait. Même nous, et pourtant nous ne pouvons pas encore prétendre que nous sommes les habitués que nous deviendrons.

Est-ce le bon café qui rapproche les gens les uns des autres, ou est-ce la personnalité de Bruno? Sans doute un peu les deux.  En tout cas, je n'ai eu aucun problème pour avoir l'autorisation de photographier quelques clients et de publier les photos. Merci à tous!




(Bruno Coufourier, Torréfaction de Bayonvilliers, 205 rue Romain Rolland, 76600 Le Havre)

9 commentaires:

ELFI a dit…

bagdad café.. ou havre café ?

Daniel a dit…

Coucou Hélène.
Que de miséré avant d'en arriver là..

Planter café
C'est pas pour les gens fragiles
Y a qu'à se baisser
Mais c'est ça qui est difficile

Fait chaud l'été
Le soleil pèse des tonnes
Y se fait porter
Et c'est trop pour un seul homme

Le patron dira ce qu'il voudra
Mon sommeil est à moi

Rêver café
Je ne connais rien de pire
Pour m'énerver
Ça m'empêche de dormir

Porter café
Jusqu'au ventre des navires
Y a qu'à en grimper
Et faire semblant de sourire

Ton métier contre le mien
Mais surtout je te préviens

Planter café
C'est pas pour les gens fragiles
Y a qu'à se baisser
Mais c'est ça qui est difficile
Difficile
Difficile.

Alors on le déguste ce petit noir ?
Bonne journée A + :))

claude a dit…

Une odeur de bon café, c'est top car tu as raison, tous les cafés ne sont point bons. Je ne suis pas très consommatrice de kawa, moi. Par contre si je rentrais dans la boutique de Bruno, je me laisserais tenter par une tite dégustation et pourquoi pas par un achat.
Merci pour les chardons et les butineuses.

Ina a dit…

Hyvää kahvia kannattaa hakea vähän kauempaakin.

Kiva kun ihmiset suostuvat kuvaan. Kuvasin kerran kirjastossa ja kysyin yhdeltä ihmiseltä että haittaako jos hän osuu kuvaani, niin hän vastasi tylysti että ei halua tulla kuvatuksi.

Myös kirjaston henkilökunta tuli tivaamaan mitä varten kuvaan siellä. En kuvannut ketään ihmisiä, vain julkista ympäristöä.

Ovatko ihmiset liian hysteerisiä, pelkäävätkö woodoota tai mustaa magiaa, joka voisi heitä vahingoittaa kuvan kautta.

Audrey a dit…

j imagine rien que l odeur dans la boutique,je t envie !

Miss_Yves a dit…

N'étant pas du tout"café" je me contente d'imaginer le plaisir que cela représente pour les amateurs...

Miss_Yves a dit…

Cependant, j'apprécie le capuccino ou le café viennois

hpy a dit…

Elfi, assez loin de Bagdad, je m'imagine..

Daniel, y a du boulot avant que le café n'arrive dans la tasse.

Claude, le café de Bruno vaut le coup. Il n'est pas amère.

Ina, harvemmin kuvaan tuntemattomia mutta toistaiseksi ihmiset ovat lahinna olleet onnellisia siita etta heidat kuvataan - ja naytetaan netissa. Ilmeisesti ranskisten ja suomalaisten valilla on eroa!

Audrey, je t'envoie un peu plus de l'odeur par le sans fil.

Missive, je pis plus de thé que du café, mais quand je bois du café, c'est un petit noir serré.



Catherine a dit…

Pour tout achat de café à la Saint Hyppolite,
Bruno offre la dégustation gratuite.