vendredi 9 août 2013

Camping à l'œil

En ce moment il ne se passe pratiquement pas un jour sans qu'on parle de maires excédés par des gens du voyage installés sur des terrains de foot ou autres, non prévus pour les accueillir. Certains maires veulent démissionner, un a déjà promis de se suicider la prochaine fois qu'un camp apparaît dans sa commune.

L'eau et l'électricité sont prélevées directement sur des robinets de la commune, et sur les lignes électriques, sans passer par la case facturation.

On pourrait avoir du mal à le croire, penser que les histoires sont exagérées, mais je l'ai vu, moi-même, il y a une semaine dans une commune de l'Eure. (J'ai même fait des photos, mais ma carte mémoire est HS, et je ne peux plus récupérer les photos; je vais voir plus tard si DD a des photos à me "prêter".)

Un tuyau partait d'une borne à incendie, laissant par la même occasion de l'eau s'échapper à coté. En haut d'un poteau électrique des fils non conformes étaient branchés.

Non loin de là, un endroit légèrement à l'écart appartenant à une entreprise avec laquelle j'ai des contacts professionnels, servait de toilettes. L'air y était quasi irrespirable, et le sol jonché entre autres, de papier toilette qu'on ne pouvait pas dire blanc immaculé.

Il y a quelques années, des gens du voyage campant à proximité de la maison d'un de mes beaux-frères, avaient utilisé de la même façon sa cour. Son téléviseur flambant neuf s'était volatilisé au même moment - mais ce n'était, comme on dit, sans doute qu'une coïncidence...

A Fécamp, les gens du voyage ont un terrain qui leur est consacré. Je les ai vus arriver samedi dernier. Je ne les ai pas vus partir, mais ils ne sont plus là, dans leurs véhicules, 4*4 et caravanes dernier cri.

Peut-être sont ils partis s'installer dans la cour d'une certaine usine qui les a déjà accueillis sans pouvoir s'y opposer, et où ils dérangeaient tous ceux qui y travaillaient, sans que qui que ce soit ne fasse rien pour les en déloger.

Pourquoi cette différence? Si DD et moi, nous décidons d'aller faire du camping sur un stade de foot, de nous servir en eau et électricité sans payer, on nous fera déguerpir vite fait, et en plus nous finirons par répondre de nos actes devant un tribunal.

C'est une question de culture, me répondront les défenseurs de ceux qui campent en "toute légalité" de façon illégale, mais je ne vois pas comment une illégalité pourrait devenir légale pour cause de culture différente.

18 commentaires:

ELFI a dit…

j'habitais à coté d'un terrain libre et j'ai subi les mêmes déboires.. le tout était encadré par des policiers, pourtant impuissants..
l'arnaque pour aiguiser les couteaux à 100.- pièce .. j'ai échappé..grâce à ma petite chienne...

claude a dit…

J'ai parlé de ce sujet sur le blog http://avignon.midiblogs.com/
pas plus qu'hier.
Notre commune dont le territoire est pourtant assez étendu, n'a pas investi dans un terrain pour les Nomades (il paraît qu'il faut dire les Nomades), alors il campent n'importe où même de chaque côté d'une route.
Je suis d'accord avec toi. Tu peux lire ce que j'ai écrit chez Bichel.
Après leur départ d'un endroit, il y a un tas de sac poubelles éventrés par les bêtes et comme tout cela n'est pas sur le parcours des éboueurs, ça reste là un moment avant que le cantonnier se décide enfin à aller ramasser tout ça. Le hic est que nous sommes sur une route dite touristique du Val de Loir.
A voir chez Bichel le post Assimilacioun (j'ai écris deux fois).
Tu sais c'est comme ça maintenant, tout ce qui est illégal est légal et surtout le contraire.

Cergie a dit…

Lorsque les enfants étaient petits, nous avons acquis une caravane, nous l'avons posée près de la maison de la grand'ère de Pat dans la rue. Nous avons profité bien entendu des commodités de la maison. Puis nous sommes partis pour un camping à la ferme dans l'Aveyron et avons fait une ahte en route puisque nous avancions à la vitesse de l'escargot. Nous avons vu une aire mise à dispo par une commune rurale et nous y sommes installés, il y avait dessus des "gens du voyage". Nous avons partagés les équipements et avons passé une très bonne nuit en bonne compagnie....

Daniel a dit…

Coucou Hélène.
Ne dis on pas où il y a de la gène, il n'y a pas de plaisir !!!!
Passe un bon weekend, A + :o)

Catherine a dit…

La loi à la Saint Amour,
différente pour chacun,tu encours.

Thérèse a dit…

Cela me rappelle bien des choses!

claude a dit…

Explique, Thérèse, explique.

Dédé a dit…

Alors je partage votre avis sur la question. En Suisse, on doit aussi avoir des terrains qui soient prêts à accueillir les gens du voyage. Et quand ils repartent, on a les mêmes problèmes. Des détritus partout et tout le reste.
Je pense que les gens du voyage devraient avoir plus de respect. Qu'ils veulent voyager ne me gênent pas mais au bout d'un moment, puisqu'ils veulent du respect, ils peuvent aussi en avoir.

C'est donnant-donnant.
un point c'est tout.
Et puis les pays d'origine de ces gens, souvent dans les balkans et Europe centrale devraient également oeuvrer pour qu'ils puissent bénéficier de la nationalité avec papiers en règle, ce qui n'est pas le cas.

Marguerite-marie a dit…

je pense que tu as fait le message qui convient parfaitement. Ils ont aussi l'habitude de venir sur les dunes d'Erdeven c'est un de leurs grands rassemblements évangéliques... alors que la municipalité et même le département dépensent de fortes sommes pour protéger et fixer ces dunes si vulnérables...mais nous sommes dans un pays où maintenant on doit tout accepter, ne rien critiquer, au nom de l'antiracisme, la tolérance...Le politiquement correct.

claude a dit…

Je suis d'accord avec MM.
Hier j'ai vu un reportage révoltant.
En Gironde, près de Libourne un terrain pour Nomades est en préparation mais pas encore ouvert. Terrain super bien aménagé, Sanitaire avec basc à vaisselle, WC, lavabos et douches. Tout a été cassé et électricité arrachée. Par qui ? Là est la question.
Les Nomades eux-mêmes, je n'en vois pas trop l'intérêt où est-ce que parce qu'ils ne veulent être obligés de s'installer sur ce terrain où sont-ce ceux qui ne veulent qu'ils s'y installent.
D'un côté ou d'une autre, c'est lamentable.

Jeanmi a dit…

S'ils boivent de l'eau de la borne à incendie, ils ne vont pas être déçus ! C'est de l'eau industrielle non potable. De vilaines chiasses les attendent !

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Peut-être sommes-nous trop de sédentaires qui attachons notre vie à des matérialités imbéciles.
Peut-être devons-nous diriger notre société vers plus de mobilité, de liberté.
Peut-être un jour nous débarrasserons-nous enfin des vanités de ce monde humain.
Peut-être.
o_O

hpy a dit…

Avignon, peut-être devrions nous tous respecter les autres. Et les mêmes lois. Les sédentaires comme les non-sédentaires!

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

@ hpy : avez-vous déjà entendu parler de la notion d'utopie ?

:D)

hpy a dit…

Avignon, bien sûr, et tous les jours je rêve de ce monde meilleur où tout le monde aurait du respect pour les autres, et où les uns n'essayeraient pas d'obtenir quelque chose au détriment d'autrui.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Bon courage...

On fait quoi en attendant ?

hpy a dit…

Avignon, on n'a qu'à essayer d'améliorer le monde. Si on ne le fait pas, c'est sûr, ça n'arrivera pas.

lyliane a dit…

Le camping sauvage pour les vacanciers est interdit, les étrangers ont beaucoup de droits dans notre pays pourquoi se gêneraient ils?