mercredi 24 octobre 2012

Route de la Sécheresse

On ne peut pas dire (sans mentir, en tout cas) que le temps était au beau fixe pendant le weekend, bien qu'il se soit rattrapé depuis, au moins momentanément.

L'humidité envoyait des fumerolles au-dessus des arbres, dont les feuilles jaunissaient avant de tomber par terre, route de la Sécheresse à Héricourt en Caux, comme ailleurs aussi.





Un peu plus loin, sur la même route, mais à Hautot Saint Sulpice, six vénérables faisans vénérés se promenaient.

(Ce n'est pas parce qu'on n'en voit que cinq sur la photo, qu'il ne faut pas me croire, quand je dis qu'il y en avait six!)

Sans doute cherchaient-ils à éviter les chasseurs que nous avions aperçu au loin, espérant que ceux-ci confondent leur plumage avec les feuilles mortes.

Dans le cas contraire il y en aurait eu à ramasser à la pelle.

11 commentaires:

Thérèse a dit…

Six: j'aurais tendance à te croire. Les feuilles ici jaunissent plus qu'elles ne rougissent sans aucune honte donc.

ELFI a dit…

un régal.. de pouvoir photographier ces bêtes magnifiques ... et du jamais vu ...une famille nombreuse!
biz elf

Olivier a dit…

pour ce week end , j'ai eut la chance d'avoir un superbe temps dimanche et ca fait du bien

claude a dit…

Un faisan au chou, c'est bon !
Y a pas grand chose de sec en ce moment.

Simpukka a dit…

Onpa siellä vehreää.
Saattaa fasaaneille käydä huonosti. Ainakin täälläpäin vuorilla käy jatkuva ampumisen pauke, kun innokkaat metsämiehet ovat taas valloillaan.

Miss_Yves a dit…

Le premier a l'air d'un auto-stoppeur prêt à faire signe aux autres , cachés dans les fourrés et particulièrement le sixième, une fois qu'un véhicule se sera arrêté.

hpy a dit…

Missive, quelle imagination! Mais c'était tout à fait ainsi... sauf que nous ne nous sommes pas arrêtés.

claude a dit…

C'est vrai qu'elle a de l'imagination Miss Yves.

Marguerite-marie a dit…

ils venaient d'être lâchés pour la chasse et cherchaient où se trouvaient l'éleveur traitre!!!

Solange a dit…

C'est beau ce chemin sous les arbres. Des faisants à la ville moi je n'en voit pas.

Suzanne Bouchard a dit…

il semble super beaux ces faisans, j'aimerais les voir et on les manger :)