lundi 8 octobre 2012

La rue du Rouge Ruisseau

C'était un jour en septembre, c'était même, je crois, le jour de l'automne, bien que le temps fut plus ensoleillé que gris. Ne nous en plaignons pas. Quelques jours plus tard c'était la tempête; éclairs, tonnerre, pluie et rafales de vent de plus de 100 km/heure. Même le Pont de Normandie était fermée à la circulation. Mais c'était plus tard, et ce n'est pas la peine d'y penser aujourd'hui.

Quelques blogueurs s'étaient donné rendez-vous rue Eau de Robec à Rouen ce jour de l'automne.

Sur la photo offerte par mon photographe attitré, à savoir DD, on peut apercevoir de gauche à droite et de dos, une inconnue, Claude qui cache Delphinium, Peter et moi-même en conversation, et Cergie en train de manipuler son APN. Et aussi quelques autres inconnus qui profitaient du beau temps à la terrasse d'un resto.




C'était précisément dans ce resto, le P'tit Bec, où j'ai mitraillé les retardataires, à savoir Patrick ou Monsieur Cergie ainsi que son épouse, assis entre Delphinium sur leur droite et Peter sur leur gauche. Bien sûr, vue qu'ils étaient dans un bouchon sur la route, ils ne sont pas sur la photo.

Ensuite nous avons mangé. Tout le monde a opté pour un œuf cocotte en entrée et un gratin en plat. Ce sont les spécialités du resto en question. Les plats étaient bien copieux, et seuls DD et moi avons pu finir le gratin. On reconnait les goinfres!




J'avais choisi le mien au saumon fumé et aux légumes - probablement un peu plus léger que ceux aux pommes de terre.

Ensuite dessert, café et promenade dans les rues de Rouen. Une visite beaucoup trop courte.

***

Pendant le repas Peter, en bon suédois qu'il est,  a soulevé la question du bec, à savoir d'où vient le nom Robec. Comme il le pensait, et comme je l'ai confirmé, la partie bec vient du scandinave (bäck en suédois) pour ruisseau. En Normandie nombreux sont les lieux qui portent le bec dans leur nom. (Bolbec, Bec Hellouin, Bec de Mortagne, Caudebec, Orbec...).

La partie ro viendrait également du vieux scandinave. Ro  pour rouge. L'eau du ruisseau devait être rouge par la terre qu'elle charriait. A moins, bien entendu, que les vikings tuaient tellement d'indigènes que le sang qui coulait finissait dans le bec... tout est possible.

Et pour clore le bec à tout le monde, sachez que le Robec qui coule n'est pas le vrai Robec, qui lui est souterrain. Notre Robec superficiel n'est plus qu'un canal artificiel!

11 commentaires:

Thérèse a dit…

Un gratin au "P'tit Bec" un plaisir certain!
L'arrière saison est souvent belle dans le coin, c'est ce que j'en retiens en pensant à la Normandie de mon enfance.
Les bonnes rencontres sont souvent trop courtes mais certainement fort constructives et agréables.

ELFI a dit…

quelle discrétion..on vous devine seulement...mais l'assiette est en macro!!!! :))))

Olivier a dit…

des inconnus qui ne savaient pas qu'ils etaient a cote de stars de la blogosphere ;)) des autographes ont ils ete signes ?

Peter Olson a dit…

Bien sympa , et trop court … comme tu dis. … et Delphinium est la championne pour se cacher sur les photos. A une autre fois ! :-)

Miss_Yves a dit…

de DOs...quel Dommage!

Suzanne Bouchard a dit…

J'ai fait une petite balade dans Rouen et je me souviens de cette eau canalié , mais pas de ce restaurant, et je regrette un peu de ne pas vous voir tous sur une même photo et bien reconnissable ! Bonne journée !

Fifi a dit…

Complicité et convivialité ! Que demander de plus, c'est chouette !

Miss_Yves a dit…

sans oublier , dans la Manche, Bricquebec et le Trottebec

ALAIN a dit…

On est envahi par les scandinaves !

Solange a dit…

On devine c'est bien.

Bergson a dit…

une rencontre entre blogueur toujours un moment très agréable