vendredi 23 mars 2012

Pénibilité

Depuis quelque temps la loi oblige les employeurs à établir une fiche individuelle pour chacun de leurs salariés, et d'y lister les travaux pénibles auxquels ils sont exposés.

Quand je demande aux miens de me dire ce qu'ils considèrent comme pénible dans leur travail, ils répondent "l'attente". C'est pourtant un moment où il ne font rien d'autre qu'attendre. A priori, ils pourraient même piquer un roupillon au frais de leur employeur, puisqu'ils ont une couchette à leur disposition.

Le fait de commencer tôt le matin ne les gène pas, ni de faire des heures supplémentaires quand il faut. En fait, je ne les ai jamais entendu râler pour ou contre autre chose que l'attente!

Mais bon, l'attente ne doit pas entrer dans les critères de la pénibilité...

... et moi, ce que je trouve pénible, c'est de faire tout un tas de listes de ceci et cela qui ne feront pas avancer le Schmilblick d'un iota. Pendant ce temps, je ne suis pas "productive".

Une autre chose que je trouve pénible, c'est les trois coups de fil quotidiens de la part de Bouygues Télécom, qui veut toujours me faire changer d'opérateur de téléphonie mobile malgré le nombre de fois où je leur ai gentiment demandé d'arrêter de me harceler! 


Je suppose néanmoins que les télévendeurs font un travail plutôt pénible, eux aussi, vue la façon dont j'ai envie de les traiter.  Je parie que certains ne s'en privent pas.

15 commentaires:

ALAIN a dit…

Si on m'avait posé la question, lorsque j'étais en activité, j'aurai répondu que le seul fait de travailler m'était pénible.

claude a dit…

En voilà encore une belle invention "la pénibilité au travail". C'est comme tout maintenant, dans l'air du temps où les gens ne veulent plus rien glander, surtout quand on leur dit que c'est pénible de travailler.
Heureusement que tes chauffeurs ne te disent que c'est dur de conduire !!!
Tu n'es pas harcelé par l'Annuaire Pro" toi ? Nous si.
La dernière fois, le télévendeur a dit à mon boss que c'était obligatoire. Tu penses bien que le chef s'est rebiffé. Non mais alors !
Je ne sais pas si les télévendeur font un travail pénible, mais eux, il le sont !

ELFI a dit…

ta photo est tellement belle, que c'est pénible de parler de la pénibilité

delphinium a dit…

et ben dites donc. Si je devais réfléchir à ce qui est pénible dans mon travail, je dirai sans hésiter: côtoyer chaque jour la misère humaine. Mais en même temps, c'est le propre de mon travail, alors est-ce que je dois considérer cela comme "pénible" ou comme "normal"?

Vaste question.

namaki a dit…

On serait tenté de penser que la pénibilité d'un travail c'est ce qui se rapporte au travail "physique" ... et pourtant, moi qui ai été prof pendant de très nombreuses années, je peux attester que le stress généré par le comportement des élèves, et la présence constante dont nous devons faire preuve en classe sont pénibles. Aussi je comprends parfaitement le fait que tes employés considèrent l'attente comme étant "pénible".

hpy a dit…

Alain, et moi je bosse pour le plaisir!

Claude, tous les annuaires pro ou pas pro, par téléphone et par facture directe!

Elfi, il faut bien adoucir la pénibilité.

Delophe, très vaste question qui n'a pas de réponse précise. Même les pros de toutes ces listes le disent... (Je me suis basée sur le Code du Travail pour faire ma liste de base. Il parle de bruit excessif, de geste répétés, d'exposition aux produits chimiques et radioactifs, de vibrations mécaniques et ainsi de suite.)

hpy a dit…

Namaki, je suis d'accord avec toi. Attendre sans savoir ou même en sachant quand l'attente sera terminée, c'est pire que de faire quelque chose pour que ça avance. Dans l'enseignement il doit y avoir beaucoup de choses de plus en plus pénibles, dont certains élèves et certains parents d'élèves.

Grand-Langue a dit…

Télévendeur, le pire boulot imaginable!

Grand-Langue

Bergson a dit…

moi quand le soleil se lève ainsi je ne parle même plus de travail

Daniel a dit…

Console toi le weekend arrive, tu vas pouvoir relâcher la vapeur...Enfin j’espère...
Bon weekend donc A + :))

Suzanne Bouchard a dit…

Je parlais de nouvelles réglementations avec mon mari et je lisais ton article ensuite et je ne savais plus de quoi il était question :))) Mais bon tout pour déranger la bonne façon d'agir en respect simple et mutuelle ! Bye et bonne journée en attendant la bonne fin de semaine !

claude a dit…

C'est bien ce que je t'ai déjà dit, chez nous, l'ouvrier qui ne l'est plus, puisqu'il y est co-gérant avec mon Chéri maintenant, devait faire attention au bruit des machines, à la poussière, aux odeurs de vernis et de solvant (c'est lui travaille le plus dans la salle à vernir avec un masque, quand même.)
Les pages J ne sont pas non plus dans leur genre. Mon Chéri me disait qu'il avait droit aussi à B Télécom.
Je te comprends, ce qui doit être pénible dans ton boulot, c'est d'être obligée de parler de pénibilité.

Mick a dit…

So, the game here is to find the schmilblick in the photo? Beats me! :|

isopeikko a dit…

Ihan kuin hiakkamyrsky. Sellaisiakin kuulemma on :)

Oxygène a dit…

Bonsoir HPY. Des travaux dans ta maison à la pénibilité du travail en passant par un grizzly qui ressemble étrangement à un chevreuil ;-))) je viens de passer un agréable moment sur tes pages.
Je te souhaite une très bonne semaine :-)