dimanche 11 mars 2012

Journée de la femme

Comme beaucoup d'autres choses en ce moment, j'ai aussi zappé la journée de la femme.

C'est en essayant de rattraper le retard que j'ai pris à visiter mes amis blogueurs que je m'en suis aperçu. J'ai même vu un commentaire de quelqu'un, Marguerite-Marie je crois, qui n'était pas vraiment pour l'existence de la journée de la femme, la comparant en quelque sorte à une journée pour quelque chose d'inférieur. (Pardon Marguerite-Marie, si ce n'était pas toi, ou si je t'ai mal comprise, mélangeant peut-être plusieurs commentaires).

En tout cas, aussi longtemps que je pourrais vous raconter  des histoires comme celle  qui va suivre,  il faudrait que la journée de la femme ait lieu non une fois par an, mais tous les jours.

Ce que je vais vous relater est arrivé à une jeune femme que je vais appeler Monica pour respect de son anonymat, car elle n'a jamais voulu devenir l'héroïne de la tragédie qui débuta sa vie d'adulte, et qui fut aussi le début de ce qui serait sa mort prématurée plus tard.

Monica épousa très jeune un bel homme dont elle divorça peu de temps après, car celui-ci ne cessait de la battre. Il lui fallut du courage pour le faire, comme il lui en fallut ensuite pour quitter parents et amis afin de se réfugier à des centaines de kilomètres de là, son ex-mari ne cessant de la harceler après leur divorce.

Monica trouva donc du travail dans une ville qu'elle ne connaissait pas, où elle ne connaissait personne, et  dans une équipe où il y avait un chef, un sous-chef et plusieurs femmes sous les ordres de ceux-ci.

Un jour le chef envoya Monica lui faire du café. Elle obtempéra. Comment aurait-elle pu faire autrement?

Mais le chef la suivit  et dans un couloir désert il lui mit la main là où il ne fallait pas. Monica riposta et le gifla. Bravo Monica!


L'histoire monta à la direction que délibéra et la congédia, elle. Le chef ne fut pas embêté, lui.

L'histoire de Monica est arrivée à des milliers de femmes. Vous en faites peut-être partie, ou vous connaissez peut-être une de ces Monica.


D'ailleurs, pourquoi l'ai-je appelée Monica? Parce que le chef et la direction savaient ce que font les Mo-niquent! (clin d'œil salace)


***

Je crois que même si je continuais de bloguer jusque la fin de mes jours, je n'aurais pas de mal à chaque année raconter une histoire légèrement ou très différente sur ce qui est arrivé à d'autres Monique. Ce n'est que le jour, où il n'y aurait plus d'histoire à raconter qu'on pourrait abolir la journée de la femme. N'est-ce pas, chères consœurs? Chers confrères itou. Ou osez-vous prétendre le contraire? 

Bien entendu, tous les hommes ne sont pas comme l'ex-mari ou le chef, ni comme les membres de la direction de Monica, mais tant qu'il y en a, les hommes et les femmes ont besoin de se faire rappeler ce qu'on fait tous les jours et en toute impunité à de nombreuses femmes sur notre belle planète. 


L'année prochaine je raconterai peut-être ce qui est arrivé à la meilleure amie de Monica. 

21 commentaires:

Mick a dit…

All men are beasts!

hpy a dit…

Mickn no, not all, but one is too much.

delphinium a dit…

J'ai à faire parfois à des femmes qui ont été ou sont encore battues. Ce sont des parcours de vie brisée. J'ai aussi à faire à des hommes qui ont battu et qui battent encore.
Et j'ai aussi à faire à des hommes qui sont harcelées par des femmes. Il y a toutes sortes de cas de figure. L'être humain, femme ou homme, mérite le respect, c'est indéniable. Mais c'est la théorie. Dans la pratique, c'est bien différent.

Ina a dit…

Kaikki väkivalta ja alistaminen on väärin - kohdistuu se sitten naiseen, mieheen, lapseen tai eläimeen.

sirokko a dit…

Kyllä, näitä tarinoita riittäisi vaikka joka päivälle, toinen toistaan hurjempia.

Marguerite-marie a dit…

je ne retire pas ce que j'ai dit: j'estime que dans un pays dit civilisé, avec plus de femmes que d'hommes il ne devrait pas y avoir "une" journée de la femme....comme il n'y a pas non plus de journée de l'homme (sans doute s'approprient-ils en général celles qui restent). Ce n'est pas parce qu'il y a cette journée que des humiliations comme celle que tu relates cesseront.c'est toute une mentalité qui est à changer. je pense à la réaction de JF Kahn au moment du scandale DSK: "il n'y a pas mort d'homme quand même!"Or ce journaliste se considère certainement comme faisant partie d'une élite intellectuelle!
je suis pour la défense de la dignité de chacun(e)!

Suzanne Bouchard a dit…

J'adore l'explication de Marguerite-Marie et je suis en accord , je ne suis pas pour une journée de la femme mais bien pour tous les jours et surtout pour la reconnaissance de l'égalité tout en restant dans la diversité des sexes !

Miss_Yves a dit…

Quelle composition originale!(Je parle de la photo)

LA journée de la femme, c'est un peu comme La journée de l'arbre ou LA journée de la terre ou LA journée du handicap etc...
"Espèces menacées "en quelque sorte, dont on s'occupe UNE fois par an, histoire de se donner bonne conscience ?

hpy a dit…

C'est pour ce que vous dites que j'ai écrit "il faudrait que la journée de la femme ait lieu non une fois par an, mais tous les jours".

ELFI a dit…

je suis entièrement de ton avis..
moi aussi, je connais des cas dramatiques...

Peter Olson a dit…

Vive les femmes… grand-mères, mères, copines, épouses, concubines, filles, collègues, bloggeuses … !!! Elles méritent la fête tous les jours !

Grand-Langue a dit…

La journée de la femme, au fil des ans, ça banalise la chose. C'est le danger de ces journées dédiées.

Le respect de l'être humain devrait s'appliquer toute l'année, bien vrai.

Certains hommes considèrent
qu'abuser d'une autre personne, homme, femme ou enfant, c'est normal. Ce n'est jamais admis mais dans les faits mais c'est ce qui se passe.

Voilà pourquoi la justice doit s'en mêler. Les autres hommes pourraient aussi s'en mêler d'avantage.

Grand-Langue

Latil a dit…

Une histoire lamentable, comme il en arrive parfois, il ne fait pas toujours bon d étre Femme. Dans les pays voisin de chez moi, la loi est trés dure pour des affaires semblables
Bonne soirée Latil

Solange a dit…

Je suis bien d'accord pour que chaque jour soi notre journée.

Cergie a dit…

La journée de la femme c'est pour faire le point sur les avancées ou les reculades de sa situation...
Il y a des femmes toutefois que je ne plains pas et des hommes que je plains mais ce sont sans doute des exceptions...
J'aime bien ta photo avec la personne en pantalon, les chats sans caractère sexuel visible qui se regardent en chien de fusil (ou de faïence ou...).

Oxygène a dit…

Bonsoir HPY. Je suis comme toi et trouve qu'une seule journée de la femme ne suffit pas. Chaque jour devrait être, non la journée de la femme, mais la journée du respect, de la compréhension, de la solidarité, de la paix, etc, etc... En fait on pourrait dire que chaque jour devrait être tout simplement celui de l'intelligence... Ce n'est quand même pas sorcier !
J'ai enragé de lire ton anecdote qui n'est malheureusement pas un cas unique sans aucun doute... Mais ceci dit je ne suis pas pour "la journée de... " Il y en a tant de ces journées que ça n'a plus aucun poids même si les rappels à l'ordre ne font pas de mal...
On devrait quand même pouvoir réagir normalement et intelligemment sans cela.
C'est simple et compliqué à la fois...
En tout cas ton article est intéressant.
Merci et bonne fin de soirée à toi.

hpy a dit…

A vrai dire, je ne m'occupe pas beaucoup de la journée de, que ce soit de la femme ou autre chose, mais c'était l'occasion de parler de la vie de Monica et de ses consœurs qui sont sans aucun doute beaucoup plus nombreuses que nous ne voulons le croire. Les femmes battues - et pourquoi pas les hommes battus aussi - sont quelque chose qui ne devrait pas exister. Il faut donc éliminer les hommes - et les femmes - qui les battent, et comme la peine de mort a été aboli, il faut le faire par l'information, l'éducation et sans doute aussi autre chose.

claude a dit…

Tu déchaines les commentaires.
Si tout le monde il était beau, il était gentil, il n'y aurait pas besoin de la journée de la Femme.
Il n'y aurait point de femmes, ni d'hommes battus. Mais l'espèce humaine est faite ainsi ; il y en a qui battent et d'autres pas.
Je ne me pense pas que la journée de la Femme changent les comportements, malheureusement.
Heureusement, quand même, la condition de la femme a quand même évolué, mais il y aura d'autres histoires comme celle de Monica, car il y aura tjrs des hommes qui aiment dominer leur femme et d'autres, les humilier.

claude a dit…

J'étais tellement captée par ce que j'allais écrire que j'ai oublié de dire que j'aime beaucoup ta photo.

hpy a dit…

Non Claude, il ne faut pas dire qu'il y aura toujours des gens battus, il faut au contraire se battre contre le phénomène. Si personne ne fait ou ne dit jamais rien pour que cela change, cela ne pourra que continuer. Que ferais-tu si tu avais une fille que se faisait battre par son mari? Si elle te disait, maman, ce n'est rien, ce n'est que cette fois-ci... je l'aime... et puis, un jour, tu serais en train de l'enterrer.
Pas très gai comme sujet, c'est sûr.

beatrice De a dit…

la direction est composée de femmelettes, sans poil au cu.