jeudi 21 mai 2009

Le maître queux

Le cormoran en avait assez de la capitale et de ses bruyantes limousines. Il avait faim, il avait soif, mais il avait surtout envie de retrouver la mer et son amie la Geai-linotte. Elle n'avait peut-être pas toute sa tête, mais Phalacrocorax admit qu'il s'était comporté comme si lui-même n'en avait pas davantage.

Mêmes les mouettes lui paraissaient sympathiques, vues de loin, car contrairement à la petite mésange, c'étaient des oiseaux de mer malgré leurs incursions répétées en terre arable pour mieux se nourrir.

Le cormoran commença sa longue marche vers la mer. Très vite la faim se fit sentir, car cela faisait déjà plusieurs jours que Phalacrocorax n'avait rien mangé, ou alors que du liquide. La mésange avait plus du démon que de l'ange, se dit-il.

Son pas se fit hésitant, sa vue se brouilla, et puis une odeur alléchante arriva jusque dans ses narines. C'est vrai, pensa-t-il. J'ai entendu les mouettes chanter les éloges du Chien qui fume! Le service est rapide dans ce restaurant, parait-il.

Le chien, habitué aux attaques éclairs des mouettes, surveillait les casseroles quand il vit s'approcher le cormoran. Encore un qui veut manger gratis, fuma-t-il.

Halte là! aboya-t-il. Si tu veux manger ici, soit tu paies, soit tu bosses!

N'ayant plus de liquide sur lui - il est vrai qu'il était loin de la mer - Phalacrocorax préféra faire ce que de toute façon il fait le mieux, et se fit plongeur avant que le chien n'accepte de lui jeter quelques vieux os déjà bien rognés.

***

L'Histoire du Cormoran, 30° épisode

10 commentaires:

Ina a dit…

Pontevan näköinen keittiömestari: kattilatkin ojennuksessa.

delphinium a dit…

hihi, un cormoran plongeur. :-) Il est beau ce chien, il a du chien. N'est-ce pas?
Comment ça va par chez vous? aussi férié? moi c'est affreux, je ne sais pas quoi faire de mes dix doigts ce matin... aucune envie, aucune énergie. Et pourtant, il y a tant de choses à faire. On nous avait annoncé une belle journée et voilà que les nuages d'orage arrivent déjà. Ce n'est pas juste. Bon, bon. Salutations à tout le monde, à DD, à tous les chats et à tous les autres. :-)

isopeikko a dit…

Peikko on käynyt tuossa ravintolassa syömässä kärpäsiä. Sama kokkivahti siellä oli silloinkin :)

Daniel a dit…

Phalacrocorax réduit à faire la plonge!(pour des os rongés) lui plongeur des grands fonds; quelle humiliation, vite! vite! qu'il regagne son littorale.
Il aurait du être plus circonspect, un "chien qui fume", Pas très catholique çà... La prochaine fois il irait voir le "Chat qui prise" ??

pomme a dit…

Quelle merveilleuse histoire! J'espère que le cormoran a bu une bonne soupe aux orties pour avoir la force de retrouver la mer.

ALAIN a dit…

Les poubelles sont bien gardées. Qui a dit que les chiens ne peuvent pas voir des poubelles sans fouiller dedans ?

Miss_Yves a dit…

Eh oui, la vie est dure et les repas gratis ne sont
ni pour les chiens(qui fument ou qui fulminent)
ni pour les cormorans !
Cette photo avec trois poubelles, c'est l'art d'accommoder les restes !

Mick a dit…

So, the handsome fellow guards all these receptacles filled with bones?

Olivier a dit…

pas partageur le chien, mais beau metier pour un cormoran : plongeur (surtout avec la baisse de la tva, il va être mieux payer)

Catherine a dit…

C'est du propre d'exploiter les indigents !