mardi 27 mai 2008

En colère?

Je m'étais habituée à plus de fougue de la part des Français en matière de contestation.

Les Français descendent dans la rue pour n'importe quel motif, une réforme de l'éducation, la privatisation de telle ou telle entreprise, la retraite des fonctionnaires. Encore plus, les Français manifestent en générale avant le début des négociations, alors que dans d'autres pays la grève est le moyen de dernier recours.

J'ai pourtant l'impression que la hausse des carburants laisse la plupart des Français indifférente.

Hier quelques pêcheurs en colère ont bloqué le giratoire de Tancarville pendant quelque temps, ailleurs des agriculteurs se sont vaguement manifestés. Les taxis, les transporteurs de voyageurs et de marchandises sont restés particulièrement silencieux, y compris les compagnies d'aviation, pourtant gros consommateurs de kérosène.

Mais il est évident qu'il s'agit ici de patrons, surtout de petits, et les petits patrons n'ont pas le temps de s'occuper de leurs revendications. Il faut qu'ils travaillent pour assurer la paye de leurs salariés, la pérennité de leur entreprise.

Les particuliers râlent aussi un peu, car faire le plein de sa voiture pour aller travailler dans la ville voisine, voire plus loin, leur coûte de plus en plus cher. Et pourtant, tout le monde roule autant, même pour les loisirs.

En cette année de la quarantième anniversaire de Mai 68 personne ne bouge. Les Français sont-ils devenus défaitistes face aux prix qui flambent? Savent-ils qu'il ne faut pas jouer avec le feu. Ou sont-ils devenus tellement, tellement riches?

***

Je précise que je n'ai pas de solution miracle au problème, et je crois que personne ne l'a aujourd'hui. Nous ne sommes pas seuls, il faut prendre en compte tant de choses, mais c'est quand-même dommage que si peu a été fait afin de nous sortir du tout-pétrole, alors que ça fait déjà longtemps que l'on sait que le pétrole va devenir un produit de luxe, tout comme l'eau et la nourriture.

Défaitiste, moi?

24 commentaires:

delphinium fatiguée a dit…

bon bon bon
Je vois que ça ne s'arrange pas le coup de gueule et je le comprends parfaitement. Je ne vais pas dire que chez moi c'est mieux. Mais il est vrai que la Suisse a une véritable politique des transports, trains, transports publics en ville, arrangements voiture-train, etc. Et les petits villages de montagnes sont souvent encore reliés au reste du monde par les cars postaux ou alors des petits trains. D'ailleurs pour rentrer dans ma famille à la montagne, je prends un petit train à crémaillère. Certes, c'est plus long qu'en voiture mais c'est agréable de ne pas se stresser sur les routes, surtout quand il y a de la neige. Le prix des transports publics restent quand même assez élevés mais toujours moins élevés que l'essence et que les assurances pour la voiture. Les politiques suisses sont conscient des problèmes. Mais bien sûr, les régions périphériques souffrent plus de la montée spectaculaire du prix de l'essence.
Tout ça pour dire que je ne sais pas si le Français est défaitiste. Peut-être. Peut-être que l'on est tellement fatigués, que l'on a cru tellement aux belles réformes, de gauche comme de droite que maintenant on n'en peut plus et qu'on se dit que de toutes façons, cela ne sert à rien de gueuler dans la rue ou ailleurs. Ah oui, on gueule dans son salon, pendant que PPDA ou Madame Claire annoncent leurs mauvaises nouvelles. Mais gueuler dans son salon, cela ne fait pas grand-chose. Je n'ai pas non plus de solution miracle, mais je n'ai pas de voiture. Et je fais avec. Quand je dois aller dans des endroits avec une voiture, je profite de celle des autres, on s'arrange, on se paie les pleins. Bref... voilà.

Je ne sais pas ce qui se passe dans notre monde, nous devenons peut-être bêtes, blasés, trop occupés à notre petit confort personnel. On regarde la Birmanie, on regarde la Chine. L'autre jour, je regardais un reportage sur les Birmanie, j'étais en train de manger. Du coup, je n'ai plus réussi à manger. Mais que puis-je faire? envoyer de l'argent, m'enrôler comme bénévole? ... il reste tout à faire, à notre niveau, c'est cela qu'il faut garder en tête. La souffrance du monde, les frasques de nos politiques, la mauvaise gestion des choses, il faut l'assumer... mais pas les porter à bouts de bras. Voilà pour la prose du mardi. Je vous embrasse

evlahos a dit…

les prix du pétrole, nous avons été très difficile. et comme je ne vois pas de travail sérieux qui veulent s'éloigner de l'utilisation de ce carburant. même ici en Grèce afin soleil de l'eau et l'air, faire quelque chose au sujet de source d'énergie de remplacement. comme un espoir pour des jours meilleurs

translation with google

Peter a dit…

Hier les dames du nord et de la montagne ont produit des délires sur les blogs … aujourd’hui elles produisent des pensées très sérieuses ! C’est bien ! Il faut savoir faire les deux !

Si c’est vrai comme certains prédisent – que le baril va monter à 200 € avant la fin de l’année – il est évident que nous allons vers un catastrophe économique ! Comme dit hpy, c’est dommage que toutes les mesures pour économiser l’énergie n’ont pas été prises ou appliquées, mais il serait irréaliste d’imaginer que maintenant, d’un coup, elles pourraient se réaliser. Les conséquences se sentent non seulement sur les coûts d’énergie directs, mais elles se font ressortir sur presque tout ce que nous avons besoin, d’une manière plus ou moins directe ! Tous les pays sont frappés, y compris les plus pauvres, ou les gens ne peuvent même plus acheter les produits de base !

Il me semble qu’il faut rapidement trouver une solution sur le plan international. Ce n’est pas dans chaque pays qu’on peut trouver des solutions en supprimant des taxes, on distribuant des subventions… Je ne peux que difficilement croire que la demande du pétrole a doublé en un an, comme les prix semblent indiquer. Les pays producteurs doivent comprendre qu’ils sont en train de tuer l’économie mondiale et qu’un accord doit être trouvé pour remettre les prix à un niveau raisonnable !

hpy a dit…

Bravo Peter, je crois que tu as dit quelque chose de très sensé. Les pétroliers, en se mettant plein les poches sont peut-être en train de tuer la poule aux ouefs d'or.

Ginette la poule a dit…

mais je ne veux pas être tuée moi!!!

Peter a dit…

C'est qu'il faut absolument éviter, Ginette! Vive Ginette!

claude a dit…

C'est bien connu maintenant, c'est la rue qui gouverne. C'est le peuple et les syndicats. Mais je remarque que ce sont souvent les mêmes qui enquiquinent toujours les mêmes aussi.
Je ne sais pas trop on va, mais on y va tout droit.
Moi, j'ai trouvé la solution, je vais au boulot en vélo mais my private cabinet maker, comment il fait lui pour livrer ces meubles que les gens veulent bien encore lui commander, hein? Car au train où les choses vont, il y a de fortes chances pour que les gens continuent à mettre de l'essence dans leur bagnole et n'achètent plus de meubles. Il y a longtemps que je dissais qu'on allait pas dans le bon sens, mais le problème c'est que ça continue ! Pauvres de nous !

Ginette la poule aux tiroirs d'or a dit…

On pourrait mettre de l'essence dans les meubles?

Olivier a dit…

la grogne commence a monter dans toute l'europe, cela fera peut etre reagir les gouvernements.
un long (et douloureux) sujet, en France on a choisi le tout diesel et le tout autoroute, maintenant on le paye cher et pas facile de revenir en arrière rapidement.
Dans peu de temps, on va perdre de l'argent pour aller travailler (ce qui est déjà le cas avec beaucoup de marin pêcheur), car malheureusement les transports en commun de banlieue a banlieue c'est lamentable.

hpy a dit…

Ginette la Poule, Il y a déjà de l'essence dans les meubles, au moins dans les meubles en bois.

Olivier, ce n'est pas la France qui a choisi le tout diesel et le tout autoroute, c'est plutôt le choix du consommateur qui veut tout et tout de suite. Là je parle de transport. En ce qui concerne la pêche, faut-il dire aux pêcheurs d'aller pêcher à pied?
Le problème est mondial.

sainte gudule a dit…

Jésus pêchait en marchant sur l'eau, je vous le rappelle. Il allait donc pêcher à pied.

hpy a dit…

Rien ne nous empêche de pratiquer la pêche à pied, sans marcher sur l'eau. Certains l'appellent "aller à la rocaille".

delicium a dit…

j'ai bu deux verres de rouge à votre santé à midi. :-) j'espère que ça vous a fait de l'effet...

hpy a dit…

Délicium, 'espère que ce n'était pas en compagnie de Monsieur X - je pense à vos chaussures.

Therese a dit…

Debordement a ce que je lis. Pas de frontieres.
J'ai commence a ecrire une tartine puis un coup de gomme... il etait question de 40 ans apres 68, de galettes de pain en Egypte et de terre a Haiti... et puis bibi qui a la vie facile...

alice a dit…

M'est égal, j'en mets toujours pour 20 euros. ;-)

claude a dit…

Hpy araison, il y a de l'essence dans le bois. En fait ce n'est pas tout à fait juste. Ce qu'on appelle essence en ébenisterie, c'est le chêne, le merisier, le hêtre, le noyer, 'acajou etc...etc...
Je vois que même lorsqu'on traite d'un sujet sérieux, La Mdame la Poule des Montagnes Suisses délire quand même !

hpy a dit…

Claude, je ne savais pas que les poules déliraient, je croyais qu'elles caquetaient, mêmes les poulettes suisses. Mais on apprend tous les jours, n'est-ce pas?
Et rien ne nous empêche de traiter des sujets délirants sérieusement une autre fois.

ALAIN a dit…

Et oui, les patrons travaillent, et les salariés ne font rien c'est bien connu ! Manifester contre le prix du pétrole, quelle bonne idée, mais il faut aller plus loin et manifester aussi contre la pluie qui tombe en été ou le soleil qui se couche trop tôt en hiver.
Et si on consommait moins d'énergie plutôt que de se plaindre qu'elle est de plus en plus chère ?

lyliane a dit…

CATASTROPHE! je viens de voir au info que l'on convoite le pétrole en antartique! dans quelques decennies nous n'aurons plus besoin de pétrole, car nous l'aurons tué notre belle planète bleue.

Bergson a dit…

A pétrole pétrole quand tu nous tiens !!

Bon rien n'est perdu en 2011 Renault fait des voitures électrique grandeur nature : en Israël (bon raté)

Toyota fait des voitures hybrides (mais des grosses) : raté

moi j'en veux une de 2 personnes qui roule à 90 km/h avec une autonomie de 200 km.

Il parait qu'il on fait ça dans les années 70-80 en californie ; c'était de la location pendant 3 ans au bout du contrat toutes les voitures ont été retirées on s'en foutait il y avait du pétrole.

Un français avait un moteur au gaz compressé. Raté c'est l'indien TAT qui a acheté le brevet.

Je sais pas si les gouvernements sont pas plus sensibles aux rentrées des taxes faciles qu'à soutenir la recherche.

Bon reste plus qu'à descendre dans la rue et faire un grand feu raté : il y a plus d'essence pour l'alimenter.
Reste plus qu'à bruler les meubles pour relancer l'artisanat (faire des meubles dans la Sartre et le transporter à partir de Normandie !!! ;-)

hpy a dit…

Alain, j'ai une proposition à faire. Rendons les toilettes sèches obligatoires partout. Nous obtiendrions ainsi une matière première sans cesse renouvelée pour des centrales électriques. Le seul problème serait, comme d'habitude logistique, car les toilettes sèches ne seraient pas toutes branchées fer, ni près d'un fleuve ou d'un canal navigable.

PS. C'est bien heureux que les salariés travaillent. Il ne manquerait plus qu'on les paye à ne rien faire!

Cergie a dit…

Oui, il faudra trouver des solutions et s'adapter. Des solutions collectives.
Mes enfants utilisent par ex beaucoup le covoiturage et pour cela internet est un bon vecteur de liaison entre les gens.Le problème c'est que de nos jours on se déplace de plus en plus, de plus en plus loin. Vois je suis allée en Californie pour pas si cher.

PS : y a des pays où on utilise les bouses comme "carburant" pour la cuisine
Et si les pays asiatiques font des plats avec de si petits morceaux, c'est pour que ça cuise plus vite, pour moins de matériau de chauffe
Y a pas que les transports qui nécessitent du carburant.

Therese a dit…

La Prius , pas de pub mais notre ami Laurent a fait 700 miles: arret google pour voir que cela fait 1120km) avec 12 gallons -re-stop: 45 litres 1/2...maison/boulot/courses
A vous de faire les calculs mais bon toute la ville de Chandler connait Laurent maintenant, on le repere de loin...