jeudi 3 avril 2008

Le blues du bleu.



Le ciel est tellement bas encore ce matin que l'oeil ne rencontre qu'un gris rempli d'humidité partout ou je le jette.

Je suis en manque de bleu. Bleu turquoise, bleu touareg. Bleu outremer. Azur, indigo.

21 commentaires:

hpy a dit…

There's no blue in the sky so I have to find it somewhere else or I'll die.

Delphinium a dit…

Promis, je vais vous emmener au village des Schtroumpfs, là on va rencontrer plein de bleus et aussi des champignons hallucinogènes et on pourra manger du sanglier avec les doigts. Tout un programme non?! A part cela, la photo m'inspire beaucoup, et je trouve qu'il y a pas mal de bleu dessus, certes avec du gris mais enfin, on ne peut pas tout avoir! :-)

Bon il serait temps que j'aille m'amuser un peu, la journée va être chargée. Alors je vous la souhaite bonne et plein de bises

hpy a dit…

Un petit jambon de marcassin des Ardennes! Délicium. Avec une petite rosette bleue en guise de label. Miam.

Bergson a dit…

Belle opposition de pan de bois colorés.

par contre je me demande ce que représente le panneau sous le passge ou l'entrée .

claude a dit…

Tu as raison on manque de bleu, surtout celui du ciel.
Alors tu le cherches ailleurs et ce petit coin est tout plein de charme bleu. Tu as même le gris/bleu du ciel qui se reflète dans ma fenêtre de la maison marron.

delphinium a dit…

et voilà que j'ai faim et que je ne vais pas avoir beaucoup de temps pour manger à midi. tant pis pour le sanglier.

alice a dit…

Courage, on tient le bon bout! Hier, nous avons eu la première vraie après-midi de printemps, soleil et douceur.

alice a dit…

Trop pressée...Je voulais aussi dire combien je trouvais cette photo intéressante!

Mick a dit…

This photograph is my delight for the day. I love everything about it.

hpy a dit…

Bergson, c'est marque Rue Place de la Ville sur le panneaux, et le passage donne sur ce que je considère comme l'artère principale de la vieille ville. C'était peut-être là où avait lieu le marché aux bestiaux puisqu'il y a une vache (il me semble) à gauche sur la peinture.

Je confirme par contre que ce n'est pas cellequi donne du bon lait pour fabriquer le chocolat suisse, mais une vache normande pour faire de la crême, du beurre et du camembert.

Claude et Alice, le ciel est en train de devenir bleu. Comme quoi cela sert à quelque chose de râler. Parfois.

Hello Mick. I like the colors of it too.

Liisa a dit…

Great picture and the poem! (In your comment.)

Marie-Noyale a dit…

Une tres belle petite place ou cour privée.
Les colombages bruns gris et bleus en
companie avec les paves brilliants...superbe
Et si le ciel bleu est revenu.TVB!!!

Peter a dit…

Je me demande comme une vache fait pour choisir de fabriquer du lait pour de camembert plutôt que de chocolat suisse ? Elles sont quand' même douées les vaches!

hpy a dit…

Très douées, Peter, surtout qu'il y a aussi les vaches limousines qui fabriquent des voitures de luxe, et des vaches hollandaises qui se promènent en sabots.

Olivier a dit…

le blues du bleu, un superbe titre, qui malheureusement existe, j'ai une amie qui déprime pendant tous l'hiver jusqu'à l'arrivée du printemps (mais du vrai, avec du soleil ;o)) .
Pour les vaches, facile les vaches suisses font du chocolat et les vaches françaises des camemberts, la vie est bien faite non ,o))

SusuPetal a dit…

Oh, this is so beautiful. My soul and heart rest while looking at this photo. I'll move there.

Therese a dit…

Bleus hormis, on peut s'amuser à contempler les matériaux et les formes.A part deux arrondis, tout est en lignes.

Alex a dit…

Ici, c'est le grand ciel bleu mais on a un mistral à décorner tous les coc... du villages !! C'est d'un pénible...
J'ose à peine étendre mon linge de peur de retrouver mes culottes accrochées à la couronne de la Bonne Mère.
Cette petite place est ravissante, j'aime beaucoup.

Isopeikko a dit…

Eteisen seinät voisi maalata taivaan siniseksi. Sillon tuntuu että kotiin tullessa astuu taivaaseen. Samoin poislähtiessä. Kärpäset eikä muutkaan ötökät halua tulla taivaansiniseen eteiseen, koska ne luulevat lentäväänsä silloin suoraan ylös ja siiden suunnat sekaantuvat. Arvaat varmaan, että peikolla on vaaleansininen eteinen.

JONAS a dit…

Je veux bien aller voir les schtroumpfs, comme le propose Delphinium, pour faire une cure de bleu, mais c'est les Gaulois qui mangent des sangliers ! Les schtroumpfs ils schtroumfent des gateaux à la crème en schtroumpfant de la salsepareille, c'est bien connu.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour
au contraire cette photo ne manque pas de bleu, elle est si belle
patrick