vendredi 11 avril 2008

Fort et fragile



Il y a des moments dans la vie où on se sent si fragile qu'un simple coup de vent, force 1 à l'échelle de Beaufort, pourrait nous faire chavirer. Pourtant, juste un peu plus tôt, nous aurions pu résister au vent nommé ouragan.

Mais finalement, n'est-ce pas possible de s'appuyer sur le vent, de se laisser porter par sa poussée qui nous empêche de nous écrouler, à condition bien entendu, de ne pas lui tourner le dos?

Et alors, quand il n'y a pas de vent, qu'y a-t-il pour nous faire voler, avancer ou tout simplement rester debout?

27 commentaires:

hpy a dit…

There are times in life when you feel so fragile that a mere gale, force 1 on the Beaufort scale, could make you fall. Yet just a little earlier, you would have been able to resist a hurricane.

But finally, is it not possible to rely on the wind, to let you go by its thrust, which prevents you from falling as long as you don't turn your back to it?

And then, when there is no wind, what is there to make you fly, to move by it or simply to stand up?

delphinium a dit…

Magnifique je dis. Quel calme, aucun bruit, que le bruit diffus du vent léger et de la mer qui chantonne.

Vous avez raison, chère dame du Nord, pourquoi ne pas se laisser porter un peu par le vent, attendre que les soucis et les chagrins s'envolent eux aussi et disparaissent au loin, plus loin que le bout de la mer et les cimes des montagnes.
Quand il n'y a pas de vent, on se laisse déposer doucement sur la terre et puis on se repose, on attend, on respire en attendant le prochain voyage qui nous permettra de caresser les nuages et de toucher la lune et le soleil.

Plein de bises pour vous dame du Nord.

Peter a dit…

Un très joli message, très philosophique, et pour le moment des commentaires beaucoup moins délirants qu’hier. On verra un peu plus tard.

claude a dit…

Je vais être moins philosophique
Vive le vent ! vive le vent ! vive le vent de rien du tout ! Je déteste le vent! Warum ? C'est comme ça. Je préfère quand il n'y a pas un poil d'air. Si juste a little brise (comme dirait mon Amie Julia) quand il fait trop chaud.
Ou alors, si le vent doit emporter qq chose, ce sont les ennuis, les emnmerdes et qu'il nous laisse que le bon !
Le vent ne me pousse pas, il me freine plutôt. Ben oui, ! je suis comme ça ! Je suis une fille du soleil et non une fille de l'air !

KooTee a dit…

Tässä kuva joka on mieleeni!

delphinium a dit…

est-ce que les lamas ça vole?

hpy a dit…

Les lamas volent seulement lorsqu'ils ont des bouches à nourrir et que l'herbe est plus verte chez le voisin. C'est au moins ce qu'ils prétendent quand ils se font prendre la main dans le sac par une brigade de nonnes en délphire.

delphinium a dit…

je ne savais pas que les lamas avaient des mains... ce serait des lamains plutôt?

Olivier a dit…

"Et alors, quand il n'y a pas de vent, qu'y a-t-il pour nous faire voler, avancer ou tout simplement rester debout?" les choses simple de la vie :l'amour, l'amitié, un bon repas , une belle photo a faire......

SusuPetal a dit…

Kaunis kuva, joskis surullinen, kaksi, jotka yrittävät tavoittaa toisensa, niin lähellä, niin kaukana kuitenkin.

Liisa a dit…

Rauhallinen, tasapainoinen, tyyni. Tyyntä myrskyn edellä tai myrskyn jälkeen. Kaunis kuva!

Mathilde a dit…

Bonjour,

Je suis plutôt dans cette image, c'est l'accalmie, l'eau clapote juste un peu et laisse dériver la barque. Un balancement léger nous donne l'heure, mieux vaut l'ignorer. Sans nostalgie aucune, sans vent arrière, ni contraire. Un peu de mélancolie pour garder la sensibilité d’un regard sur le monde et les autres.

Le lama est au couvent, ce grand bâtiment qui surplombe la mer. (Chez moi). Je n’ai pu entrer, il est fermé au monde, j’ai entendu des voix chanter, des voix douces, des voix du ciel. Qui le retrouvera ?

Bonne journée à toi.

Cergie a dit…

"Je plie et ne romps pas" voilà.
Le roseau résiste mieux que le chêne.
La pierre et le verre se brise au moindre choc en porte à faux et non la simple toile de laine par exemple.
Cela me fait penser toutefois au jeu des ciseaux qui coupent le papier qui couvre la pierre qui brise les ciseaux...
Toujours des hauts et des bas, masi une belle photo comme celle ci et hop du bonheur pour un bon moment, que l'on l'aie prise ou simplement regardée !

P'tit loup te "ferait dire" qu'aujourd'hui il va beaucoup mieux... Merci de t'être inquiétée de lui.

Marguerite-Marie a dit…

je ne vois que quiétude d'un fin de journée heureuse..on verrait bien deux silhouettes juste enlacées sur l'une des jetées.

nazzareno a dit…

Il y a un temps pour la tempête et un pour le calme. Les deux sont beaux, l'important et connaître bien les propres forces et se comporter par conséquence.
Ciao, riposati.

Mick a dit…

The winds of change, like this view of the sea, is different to our internal perception at every moment.

Alex a dit…

Une belle photo mélancolique...
Bon WE

Bergson a dit…

tout est calme ne rien dire,regarder, rêver

Therese a dit…

Il y a l'horizon.

Peter a dit…

Je constate encore beaucoup d'ignorance sur les lamas! Les lamas ne volent pas (sauf mon champagne)!

hpy a dit…

Peter, même chez les lamas il peut y avoir des brebis galeux.Par contre je n'ai pas encore entendu parler de lama oenologue.

Nessa a dit…

Sort of LotR-ish.

Andrea a dit…

beautiful lighthouse. Gorgeous view.

April a dit…

J'ai compris tout, des mots philosophiques. Mais j'ai des difficutées de m'expresser en francais et même l'anglais ne suffit pas. Mais je vais essayer ...
Personne ne le sait. Si on savait, la vie serait tout simple. Mais je suis d'accord que c'est mieux de ne pas essayer être contre le vent, de se laisser emporter
wherever he/it wants to take you. anyway, it's useless to try to be stronger than the wind. He will always win ... but not when you do not resist.

Lara a dit…

a wonderful photo metaphor.

Pena a dit…

Älä hermostu,mut aivan pakko sanoa,muiden kommentteja lukematta,että onneksi kuvassa on kehykset,muuten monitorisi olisi täynnä vettä.

Pena a dit…

No,kohtuuden nimissä lisään vielä tämän,ei minunkaan kuvani aina niin vatupassissa ole.

Och hör på mig,livet går vidare här i Åbo också,tack.