mardi 4 mars 2008

Des hauts et des bas



Nos villes et villages côtiers ont souvent été construits dans les valleuses, juste au dessus du niveau de la mer.

Lors de fortes pluies il est déjà arrivé que la pluie tombée dans les champs situés en haut sur les falaises se transforme en torrents de boue qui dévastent tout sur leur passage vers la mer.

Le niveau des rivières peut aussi monter jusqu'à déborder sur des vallées entières.

Quand il pleut je suis bien contente de ne pas habiter ni rue de l'Inondation, ni une autre de celles où les habitants stockent des sacs de sable afin d'essayer d'arrêter une éventuelle infiltration.

Les nouvelles constructions - maisons et routes d'accès - en flanc de colline peuvent aujourd'hui aggraver la situation si on oublie que l'eau coule toujours vers le bas par le chemin le plus facile.

15 commentaires:

claude a dit…

T'as raison, il ne faut pas se trouver sur le chemin de la pluie qui coule. Cela fait tellement de dégats dans les maisons. Il faut mieux habiter dans le haut de la valleuse (j'aime bien ce nom) que dans le bas.

alice a dit…

Les "valleuses", c'est sans doûte un mot de "par chez toi" mais on voit tout de suite ce que cela signifie. Etre inondé, c'est une horreur!

hpy a dit…

valleuse

Peter a dit…

Tu as donc choisi une place parfaite pour ta maison, tout en sécurité. Vaudrait mieux ne pas changer finalement. Tu as peut-être déjà ta maison idéale?

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour moi j'ai ete coincé par les innondations de Nimes, ce n'est pas beau a voir..............
si vous avez quelques minutes je vous iunvite a boire le the sur mon blog, les amis sont les bien venus
amities
patrick

SusuPetal a dit…

There's a blue sky in that photo! Or do my old eyes just see illusions?

It's white here. Snow. Minus degrees. Winter! Now!

I'm in despair.

delphinium a dit…

Valleuse? un bien joli mot, que l'on ne connaît pas chez nous. Je me souviens d'il y a plusieurs années en arrière, quand j'habitais encore chez mes parents en montagne, il y avait eu de fortes pluies durant le mois de février et il y avait eu plusieurs coulées de boue qui avaient traversé le village. La population avait fait preuve d'une formidable solidarité. Dans les épreuves, le lien social se ressere toujours. Mais il est triste que la pluie soit parfois le déclencheur de ce resserrement. Bon j'espère que votre connexion internet est meilleure pour aujourd'hui. Moi je n'ai pas beaucoup de temps à faire le tour des blogs car mon après-midi est surchargée. Et la soirée s'annonce aussi assez mouvementée.

Alors je vous embrasse bien fort

Olivier a dit…

je ne comprends toujours pas, que des gens puissent encore construire des maisons dans des endroits inondables (et que personnes ne disent rien).

Mick a dit…

I'm with Susu. Yesterday it was like spring ... 55°, much of the snow gone and sunny with a blue sky just like this. Today? Cold, ice and sleet and snow taking over again!

Marie-Noyale a dit…

On la voit presque degringoler sur cette photo,la pluie....
"..La pluie fait des ravages..."
ce n'etait pas une chanson de Nougaro??
Bonne journee avec l'internet qui ne prend plus l'eau!!

nazzareno a dit…

je suis de l'idée d'Oliver, mais peut-être, qui vives dans une situation de risque, il n'a rien d'autre.

Mathilde a dit…

C'est juste la réflexion d'Olivier... Pourquoi? Chez moi aussi, il y a une zone inondable et des habitations, il y a suffisamment de photos d'eau sur mon blog pour se rendre compte que j'habite presque une île tant l'eau est omniprésente, coincée entre deux, la Seine et le Loing.. Ma maison est hors zone.. Mais je n'aimerai pas me sentir dans une cuvette sans horizon. Je suis parfaitement consciente que des cas sont sans doute inévitables.. Sinon...

J’aime bien l’atmosphère et toute cette gamme de gris de ton pays. C’est un gris pas vraiment gris…..

Bonne journée à toi

Marguerite-Marie a dit…

ici à Cesson c'était autrefois très souvent inondée mais maintenant il y a moins de risque car des travaus ont été faits en amont et en aval de la ville . Les vieux Cessonnais sont très marqués par ces crues et dés qu'il pleut trop longtemps ils surveillent la riviére.
Ceux de la Valleuse doivent faire de même.

lyliane a dit…

Sur ma colline, je ne crains pas les inondations, mais à Pacy l'Eure déborde souvent et les maisons ont les pieds dans l'eau.C'est agréable l'été d'avoir une maison au bord de l'eau, mais que d'inconvénients, surtout avec le réchauffement de la température!

Cergie a dit…

Les rues n'étaient pas nommées à la légère autrefois, souviens toi de l'impasse de la mare de Quiberville ! L'eau peut aussi donc se trouver sur les hauts.
Le problème n'est pas tant d'habiter dans les bas, c'est la mauvaise gestion des "routes" que l'on offre à l'eau, l'occupation des surfaces par le béton et le goudron et la suppression du bocage qui ne favorisent plus l'infiltration de l'eau dans les terrains, destination les nappes phréatiques