jeudi 19 décembre 2013

Du poisson au menu

HPY commençait à en avoir par dessus la tête de la Vieille et de Phalacrocorax.

Ce n'était pas sérieux de s'absenter ainsi pendant de longues années, pour ensuite avoir aussi peu de gratitude envers leur créatrice, celle qui les avait laissés partir visiter les quatre coins du globe, pendant que elle-même trimait au bureau. Il fallait bien que quelqu'un paie leurs taxes et impôts, et règle leurs factures d'eau et d'électricité. HPY s'en sentait responsable.

HPY se dit que la Vieille n'était finalement pas très intéressante, juste une vieille aigrie parmi d'autres, et que Phalcrocorax, malgré son nom à dormir debout, n'était qu'un drôle de pingouin, bien que cormoran de son espèce.

Elle décida malgré tout de leur donner une dernière chance.

Si les deux compagnons n'habitaient nulle part, comme elle avait pu le constater pendant ses récentes recherches, au moins, supposa-t-elle, devaient ils manger de temps en temps.

Elle avait oublié que la Vieille se nourrissait exclusivement de thé parfumé à la bergamote, et que Phalacrocorax savait pêcher en apnée.

Par conséquent, elle décida de faire le tour des restaurants et autres troquets du coin, mais seulement en fin de semaine.

Ainsi elle pourrait inviter DD pour que tous les deux passent un bon moment à goûter aux spécialités du coin.

Le dimanche suivant, elle se fit donc inviter par DD à dîner dans un restaurant local où on servait surtout du poisson à la normande.

En dégustant le dessert, une spécialité locale, un soufflé glacé à la Bénédictine, elle interrogea la serveuse sur la venue éventuelle de deux clients légèrement inhabituels.

Quelle ne fut pas sa surprise quand la serveuse lui apprit que peu de temps auparavant, la porte du restaurant avait été poussée par un couple étonnant: une petite vieille toute de noir vêtue, tirant par la main un oiseau récalcitrant qui criait haut et fort qu'il voulait du poisson frais, pêché par lui-même.

Ils avaient pris place à la table même où étaient maintenant installés DD et HPY, et ils avaient commandé du cabillaud, que la vieille s'entêtait à appeler morue.

Le cormoran avait finalement mangé de bon appétit, car le poisson avait été pêché par un pêcheur du coin, et apporté au restaurant le jour même.

Mais  sa compagne, un sacré personnage celle-là, selon la serveuse, n'avait pas été contente.

Elle s'était fâchée toute rouge, voyant qu'on ne servait le cabillaud qu'à la crème ou au beurre.

"Quand je tenais mon restaurant, c'était autre chose!" avait-elle hurlé. "Là, je préparais la morue avec de l'huile d'olive, des légumes, des oignons et des tomates, surtout des tomates, et ça, c'était excellent!"

Plus elle avait crié, plus elle avait craché, s'énervant contre le pauvre cuisinier qui avait quitté sa cuisine pour venir voir ce qui se passait en salle, où il fut accueilli par un dentier volant, sorti tout droit de la bouche de la râleuse invétérée.

"Ma Bacalhau a moda do Viana de Castelo, c'était quand-même autre chose qu'un cabillaud à la crème", avait hurlé la Vieille encore quand elle quittait le restaurant - sans avoir payé la noté - tirant le pauvre cormoran par l'aile.

HPY ne dit à personne qu'elle était à l'origine de toute cette lamentable histoire, et laissa DD commander un café pour finir le repas en silence.

Dans son pauvre cerveau embrumé elle envoyait Phalacrocorax, et La Vieille surtout, vivre leurs derniers années d'existence sur une autre planète, ou encore mieux, sur une exoplanète plus lointaine encore.


14 commentaires:

Sciarada a dit…

Ciao Hélène, bentornato a Phalacrocorax! E' una buona idea andare a vivere su un altro pianeta visto come vanno le cose sulla Terra!
A parte ciò volevo augurare a te e alla tua famiglia un sereno Natale e un 2014 prospero e felice!

Daniel a dit…

Coucou Hélène.
Ton origine du pays des Saga (devrais-je écrire sögur ?) se retrouve bien la!
Bonne journée.
A + :o)

claude a dit…

Je vais te dire, j'ai mangé du coeur de filet de cabillaud hier, ben je me régale plus avec un vivaneau grillé.
Point de cormoran là où il y a du vivaneau mais des frégates, et des vieilles.
Si je comprends bien, tu as envoyé la vieille et Phapa voir ailleurs si tu n'y étais pas.

Le regard est le médiateur des coeurs. a dit…

Terrible comme d habitude ;o)

ELFI a dit…

une morue à la crème...je préfère le cabillaud avec une goutte de lait! :)))) bises

Miss_Yves a dit…

"C'était mieux avant"...Refrain connu!

hpy a dit…

SCiarada, merci de ta visite et bonnes fêtes à toi aussi.

Daniel, coucou! Un autre drôle d'oiseau, celui-là.

Claude, le cabillaud (et la morue) est sans doute le poisson dont je ne me lasse pas.

Audrey, tu as changé de nom!

Elfi, tu bois ton cabillaud avec du lait???

Missive, avant et ailleurs, toujours meilleur.

Ina a dit…


Tädit voivat olla rasittavia ;)

claude a dit…

Je refait du cabillaud à midi. Je me ferai bien une tite sauce beurre crème citronnée mais...
Mon Chérie lui c'est avec de la mayo.
Je me contenterai d'une noisette de beurre dans mon riz.

Dédé a dit…

Et un cormoran qui mange au restaurant, il mange avec des services et une serviette sur les genoux? :-)

Solange a dit…

Un drôle de couple qui ne passe pas inaperçu.

Thérèse a dit…

Je leurs souhaite d'aller vivre sur l'astéroïde B 612 dont j'ai ete rechercher le nom car je ne l'avais pas retenu.

claude a dit…

A midi pour Bibi du thon avec épinards. Tu penses bien que le Phil comme dit Bergson va manger tout autre chose.

Fifi a dit…

Nous les retrouverons donc dans quelques années "sur une autre planète" ou leurs aventures auront pu se poursuivre paisiblement :-)