mardi 4 décembre 2007

Sur la route


Si tu ne veux pas être seul, prends la route, car à tout moment du jour et de la nuit il y a plein d'autres solitaires sur la route, tous se hâtant vers une rencontre.
Qu'il fasse beau ou qu'il pleuve comme vache qui pisse, sur la route tu peux être certain de voir du monde.
Sur la route on communique en klaxonnant et avec des signes de la main - ou juste du doigt, quand on est économe.
Parfois on se frôle, on se touche et on s'arrête pour discuter. Souvent on se donne des petits noms, un peu sans imagination car toujours les mêmes. Et on finit par échanger ses coordonnés.
Ce sont des rencontres sans lendemain, car hélas, il est rare qu'on s'appelle plus tard.
Mais au moins, pendant un bref moment on a pu exprimer sa colère et sa frustration. C'est si facile sur la route.

18 commentaires:

hpy a dit…

Translation later. Maybe!

If someone would care to translate the text into another language (or several ones), I would be very grateful, as I must get on with my work. I'm already late.

lyliane a dit…

Qu'elle horreur cette route sous la pluie, je n'aime plus conduire dans le noir, mais il faut bien. Par contre hier il a fait beau, le ciel était bien dégagé.

alice a dit…

C'est vrai que la bagnole ne met pas toujours en valeur le meilleur côté de chacun...

Peter a dit…

A ton service:
Voici la traduction français / finnois:

Tokko sinä them veux ei olla yksin , ajaa häntä elämäntapa , auto aikaa aivan silloin tällöin jokin aika ja jokin ehtoo sitten ml;mellinen jokin yksinäinen jokseenkin häntä elämäntapa , aivan itse hâtant liepeillä jokseenkin kattaa.
Qu'il fasse beauteous eli qu'il vaikeroiva koska masentaa thanksggiving kusta , jokseenkin häntä elämäntapa sinä olen etevä olla eräs jokseenkin nähdä maailma. Jokseenkin häntä elämäntapa model after asettua yhteyteen aikaa honk ja avulla jokin allekirjoittaa jokin antaa eli iskevä jokin luku , jahka model after olen taloudellinen. Että aivan aivan model after itse hipaista , model after itse abuts ja model after asettaa jalkeilla ajaksi eittää. Monesti model after itse antaa jokin harvalukuinen nimitys , vähäinen määrä kirjaimellinen auto aina sama. Ja model after lopettaa luona vaihtokauppa häntä eri. Thanksggiving aari jokin kattaa ilman seuraava aika , auto down , hän on epätavallinen qu'on s'appelle aikaisempi. Ainoastaan aikaa pienin , kieppuminen kirjelmä aika model after antaa muoto häntä kiukku ja häntä pettymys. On tokko helppo jokseenkin häntä elämäntapa.

(J'ai essayé un autre outil que Babelfish - InterTran. Il me semble que l'outil a encore besoin d'être perfectionné.)

Marguerite a dit…

AH ! Je fais faire comme ça et demander que quelqu'un me traduise mon texte en anglais et l'ami Peter passera le faire.
Le pb est que Peter est passé très tard hier soir chez Cergie
Le non problème est que j'ai pas eu de visiteurs anglais et j'en ai de moins en moins. Je crois que je vais arrêter de me casser la tête, non ?
Oui, mais l'anglais c'est quand même pas mal pour faire des rencontres et je fais des progrès.
P. Delerm a raconté comme en dehors de chez soi on parle à des gens à qui on adresse pas la parole autrement. On se reconnait, on est de la même ville.

Sur la route, on se rencontre, mais à condition de prendre les transports en commun, de faire du stop.
La bagnole sous la pluie c'est plutôt un bocal étanche d'après moi.

Peter a dit…

J'ai testé InterTran aussi avec l'anglais et le suédois. J'ai quasiment rien compris.

Les signes de la main ou d'un doigt font partie du "charme français", mais sont à éviter dans certains autres pays. J'ai failli avoir une mauvaise experience en Allemagne.

Olivier a dit…

"Sur la mappemonde à vol d'oiseau
On se dit qu'on peut gagner gros
Qu'on a le ciel dans une goutte d'eau
On cherche tous un bon destin
La vie s'écoule entre nos mains
La joie la peine notre chemin
Traverser la vie sans billet de train
Sur la route... "
JL Aubert et Raphael

Il est vrai qu'en voiture beaucoup de gens se defoulent, cela me fait penser aussi au comportement dans les stades de foot, on se croit tout permis ;o(

Delphinium a dit…

Alors là olivier m'énerve! Je voulais chanter la même chanson que lui et paf, il me pique ma réplique. C'est pas juste, hier je suis allée déblayer la neige sur son blog et voilà comment on me remercie. C'est fini, je ne le ferai plus, je laisserai la neige sur sa route à Evry et les voitures auront des accidents et les gens se jetteront de rage sur olivier et lui piqueront son appareil photo et ils le mettront dans son ballon aéronef picardien et ils largueront les amarres. Et olivier atterit sur la planète mars. Et voilààààà
:-)))) Je suis en forme. Bises chère hpy!

SusuPetal a dit…

I see Peter already translated the text. Very interesting...should I undesrtand something:))

The weather looks just the same here as in the photo.

Bergson a dit…

J'adore cette "peinture" ; il aurait fallu cadrer pour enlever la rambarde à droite et le coffre en bas.

Tu reste la reine de la photo "Carglassesque"

ton pare prise tu le nettoie avec quoi ?

;_)

Liisa a dit…

Hauskoja nämä konekäännökset! Olen kuullut sanan rattiraivosyndrooma. Joillakin (toivottavasti harvoilla) se on geeneissä.

Andrea a dit…

I cannot read the language but the picture shows it is raining with a car in front of the person taking the picture through a rain spattered windshield.

We need rain here in our part of Georgia in the USA.

SusuPetal a dit…

HPY, sinulle on haaste täällä

claude a dit…

Moi non plus, je n'aime pas trop rouler de nuit et quand par là-dessus il pleut c'est le pompom ! J'y vois rien ! En plus on ne voit pas le conducteur de la voiture d'en face...

Isopeikko a dit…

Try this also. And this.

Mick a dit…

I like everything about this. It's a beauty! :)

Elina a dit…

This would be perfect, if it's raining men too!

hpy a dit…

I have put Babel Fish higher up on the page for those who wish a translation. It may be a little special, and also that way funnier than the original text.

La traduction en finnois est formidable, on n'y comprend que dalle même quand on parle finnois.