mardi 4 juin 2013

Au zoo

Le coupable est-ce le mauvais temps qui oblige les animaux sauvages à chercher refuge, ou est-ce l'homme moderne qui laisse de moins en moins de place pour ceux-ci dans leur environnement naturel, préférant en enfermer un petit nombre dans des parcs zoologiques, afin que nous puissions aller les regarder lors d'une promenade en famille, une chose est certaine, depuis quelque temps, pour ma part, j'en vois de moins en moins.

Le coupable pourrait être aussi une vue qui baisse, des promenades moins intensives, je ne dois accuser personne, n'ayant à ma disposition aucun chiffre officiel quand à leur population et son évolution.

Dimanche dernier, toutes mes théories auraient pu être anéanties, parties en fumée, car lors d'une petite auto-promenade dans les environs en compagnie de DD, j'ai pu admirer l'envol de deux perdrix, regarder un gros lièvre courir se mettre à l'abri un peu plus loin, et, cerise sur le gâteau, voir une chevrette, femelle du chevreuil, et ses deux petits nous regarder longtemps, sans trop d'appréhension, pendant que j'essayais de stabiliser mon APN afin d'avoir un souvenir de ma visite dominicale dans mon zoo personnel, la nature normande.

J'y ai moins de chance de voir des animaux à chaque visite, mais je préfère  de loin voir les animaux dans leur habitat naturel qu'enfermés dans des parcs. J'espère que le territoire de l'homme, en perpétuelle expansion, leur laissera toujours une place importante.

12 commentaires:

claude a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi, bien qu'au mois d'aout je vais aller au zoo de Beauval avé les petits enfants, voir les pandas chinois.
Je n'ai jamais revu de chevreuil dans la peupleraie du voisin, L'autre matin j'ai vu Jacquot dans le champs de maïs de l'autre voisin et quelques lapins par ci par là, même pas un dans le pelouse.
Il paraît qu'ici les chevreuils sont braconnés par les gens du voyage.
Belle prise, Hélène !

Daniel a dit…

Coucou Hélène.Comme la chanson:

Biche, ô ma biche, lorsque tu soulignes
Au crayon noir tes jolis yeux
Biche, ô ma biche, moi je m'imagine
Que ce sont deux papillons bleus...

Oui pov' bêtes bien du mal à trouver leurs place dans ce monde d'humains.
Et quand l'homme protège sans discernement, c'est encore pire que pire...
Bonne journée A + :))

ELFI a dit…

les biches viennent dans mon jardin...en hiver seulement...biz

Suzanne Bouchard a dit…

Ici dans un lieu loin de la grande population, nous ne les voyons pas souvent puisqu'ils ont beaucoup de territoire pour se balader, mais j'adore les zoo, car en une seule journée je peux voir tout ceux que je ne voie jamais :)

hpy a dit…

Claude et Suzanne, on pourrait peut-être avoir les deux, la nature et les zoos. Tout le monde n'a pas la possibilité de visiter les deux, mais en général on peut aller soit à l'un, soit à l'autre. Et c'est très important, surtout si nous voulons que les enfants sachent ce qu'est un animal, un chevreuil, on singe, un lapin, un lion.

Dédé a dit…

Bon, je trouve que c'est quand même bien d'avoir des zoos dans lesquels des spécialistes maintiennent des espèces en voie de disparition.
Par contre, la polémique fait toujours rage en Suisse. Certains écologistes veulent la réintroduction du loup. Très bien, messieurs, mesdames, mais le loup n'a plus d'aussi grands espaces que par le passé et qu'est-ce qu'il fait? il bouffe le bétail qu'il a sous la dent... les éleveurs sont très heureux...

hpy a dit…

Déde, on introduit des lions à la place! Plus besoin de zoos, et pas de problèmes avec ceux qui ont peur du grand méchant loup.

(Ou on élimine l'homme pour faire de la place à ceux qui étaient là avant lui.)

Miss_Yves a dit…

Ta biche semble fixer un (e) intrus(e) avec une certaine inquiétude!

orvokki a dit…

Onpas siinä paljon kesäistä ruohoa - ja kolme kaurista, onkohan emo ja 2 vasaa. Hieno kuva, ei noita hekposti saa kuvaan, varsinkaan öiseen aikaan.
Tekstiä en nyt voinut lukea, kun sivullasi ei ollut kääntäjää.

Alain a dit…

Selon le ministère de l'écologie : "Le nombre de cerfs et de chevreuils en France est en forte augmentation depuis 1985, tant en terme d’effectifs que de surface forestière colonisée. (...) Les effectifs nationaux estimés ont été multiplié par 4 en 25 ans, passant d’environ 37 500 en 1985 à environ 160 000 en 2010. "

Marguerite a dit…

Chouette "travail" sur l'ombre et la lumière... Je vais passer / le loup qui me fait peur dans les Vosges et est moins farouche que le lynx. J'ai entendu à la radio parler des petits faons qui se tapissent dans les hautes herbes lorsque passe la moissonneuse batteuse, tu imagines le reste car ils sont alors invisibles (comme ta photo le montre).... Il faudrait survoler avant le champ ou le pré avec un appareil à infra rouge...

Marguerite-marie a dit…

moi, j'adore les zoos J'y resterais des journées entières ...je ne réfléchis pas plus loin . je ne crois pas que je risque de voir des lémuriens des girafes des hippopotames passer au bord de la Vilaine ...or tous ces animaux font partie de mon coin d'âme d'enfant!