mercredi 11 juin 2008

The fox

Isopeikko, learning what happened to a little fox, wrote a story. I have translated it - without permission - as most of my visitors do not yet speak Finnish. It would be worth while to learn it, as Isopeikko's tales are something very special.

Here it comes. It's called Freedom.

A little fox, almost a baby, is hiding under green leaves. Its small heart beats unregularly, as if wishing by beating to correct the weakness that makes the little fox tire so easily.

Under the green leaves there's shelter and security. The little fox puts its head between its paws and lets the dreams flow in its mind. The dreams tell about the joys of life, about the burrow and the happy first steps of the brotherhood. In its dreams it sees itself playing noisilly with its brothers while learning to hunt for mice and to make fox jumps.

The little fox wakes up. It sits up and looks around. Close to it, under the same leaves there's another fox. This fox is deep black, the end of its tail is gleaming white and in its eyes you can see the stars of the profound space. The black fox smiles softly, revealing sharp teeth, white like the stars.

The black fox tells the little fox that it has come to show it the way to the fox woods where foxes are completely free. The little fox raises its paw and looks at the chain gleaming like silver, which binds it to life. The little fox looks at the black fox for a long time, sees the truth in its eyes, smiles and tired it lays down on the side.

The teeth of the black fox gleam shortly cutting off the bounds to life. The little fox rises up and belly to belly with the black fox, it follows a new path to the new fox woods.

***

The little fox is buried under the rose bush.

23 commentaires:

hpy a dit…

I don't like to translate. It's something I find very difficult. If you have suggestions for a better text, please propose it to me, even if it's just a word or two.

claude a dit…

Cette histoire est plus gaie que la tienne. Enfin, si j'ai bien tout compris le texte. Ton petit renard à toi est parti au paradis des renards gentils, ceux qui n'ont pas eu le temps d'aller voler dans les poulaillers. Et puis en plus vous lui avez fait une sépulture.

Mathilde a dit…

Il n’y a pas de sujet tabou pour la sincérité, la vie est ce que l’on veut bien en voir et en entendre, peut-être en faire aussi. Il y a des horreurs un peu partout, mieux vaut le savoir et gérer nos émotions, point de tristesse ni de gaité dans le reflet de nos posts, simplement la réflexion du moment peut-être, il y a tout juste un an, je tenais dans mes bras le plus ancien de mes carlins, et j’ai, comme Hélène avec son renard fait un grand trou dans mon jardin pour lui fabriquer un endroit tranquille non loin de moi, je n’ai pas versé une larme, pourtant, euthanasié la veille, je l’ai récupéré congelé, difficile d’enfouir dans une boite un animal qui me semblait tellement vivant. Mais j’ai choisis celui de la tendresse, les larmes ne servent qu’à pleurer sur nous-mêmes, j’ai glissé sa peluche préférée dans sa boite et j’ai planté un rosier sur son petit coin, la vie tourne et personne n’y pourra rien changer.

Bonne journée, un grand soleil illumine les roses du jardin....

evlahos a dit…

very touching story. the freedom land!!!
beautiful shot too.

Isopeikko a dit…

Peikko kiittää kääntämisestä. On hyvä, että tarjoat tämän tarinan pienen ketun kuvaa katsoneille.

Tämän käännöksen peikko laittaisi mieluusti myös Isopeikon varasanoihin tietenkin kääntäjän mainiten ja tarinan historian kertoen.

Peter a dit…

Few foxes have got the honour to be buried under a rose bush! Nice gesture (and avery nice post again)!

Although I haven't seen the original in Finnish, I'm sure your translation is perfect!

Delirium très mince a dit…

moi je n'ai pas envie d'être enterrée, j'ai envie que l'on disperse mes cendres sur une montagne. Je ne sais pas encore laquelle. Je n'aime pas trop les vers de terre et toutes les petites bestioles qui vivent dans la terre, donc si je me fais enterrée, je n'ai pas envie que l'on me bouffe, à commencer par les orteils. Voilà pour ma contribution du jour.

Bises
p.s. j'ai pas envie de travailler...

nazzareno a dit…

Une histoire triste et une conclusion qu'il enlève un peu d'amer du coeur, mais seul un peu.

Abraham Lincoln a dit…

Remarkable story and beautiful post. Bravo!

Delirium très mince a dit…

dame du nord, merci d'arrêter de me chatouiller les orteils

Isopeikko a dit…

Ranskannos olisi hieno, vaan en tohtinut kysyä :) Kiitos ajatuksestasi.

hpy a dit…

Liberté


Un petit renard, presqu'un bébé, se cache sous des feuilles vertes.Son petit coeur bat irrégulièrement, somme si en battant il pouvait corriger la faiblesse qui le fait s'essouffler si facilement.

Sous les feuilles vertes il est à l'ombre et en sécurité. Le petit renard pose la tête entre les pattes et regarde filer les images de ses rêves. Les rêves racontent les joies de la vie, la tanière et les premières joies de la fratrie. Dans ses rêves, il se voit jouer avec la même force que ses frères et ses soeurs, en apprenant à chasser les souris et à faire des sauts de renard.

Soudain le petit renard se réveille. Il s'assied et regarde autour de lui. Juste à côté, sous les mêmes feuilles vertes, se trouve un autre renard. Un renard d'un noir profond, avec le bout de la queue si blanc, et des yeux comme des étoiles de l'espace profond. Le renard noir sourit doucement, montrant ses dents pointues et blanches comme les étoiles.

Le renard noir raconte au petit renard qu'il est venu pour lui montrer le chemin de la forêt des renards, là où les renards sont totalement libres. Le petit renard lève sa patte et y voit une chaîne briller comme de l'argent, et qui l'attache à la vie. Le petit renard observe un long moment le renard noir, voit la vérité dans ses yeux, sourit et fatigué il s'allonge sur le côté.

Les dents blanches du renard noir brillent un court moment quand elles lui coupent la chaîne de la vie. Le petit renard se lève, et flanc à flanc avec le renard noir il prend le nouveau chemin qui le conduit vers la nouvelle forêt des renards.

Mick a dit…

Pretty maids all in a row ... AND a story about a fox! :)

Delirium très mince a dit…

les renards noirs utilisent aussi du dentifrice parce qu'ils ont les dents blanches
je trouve que cette histoire est bien belle finalement. Le petit renard est bien mieux là où il est maintenant

hpy a dit…

hpy, if you don't like to translate, why did you make two translations?

Claude, tu aurais voulu qu'on laisse le petit renard couché sur la pelouse avec plein de mouches voletant au-dessus de son petit corps?

Mathilde, ça ne fait pas de mal de pleurer un bon coup! Ca nettoie les yeux, si ça ne fait pas autre chose.

Evlahos, Isopeikko's tales and stories are always beautiful even though they don't always speak about foxes.

Peter, same comment as to Claude...

Delirium qui maigrit de plus en plus, moi non plus, je ne veux pas être bouffée par les vers.

Nazzareno, la vie est parfois triste, mais il faut essayer d'en faire quelque chose de mieux.

Abraham, isn't it?

Delirium anoréctique, je l'ai déjà dit, ce n'est pas moi, c'est peut-être le renard.

Isopeikko, tehty.

Mick, happily the foxes are not in a row, waiting to be buried under the roses.

Délirium dont on ne voit que la peau sur les os, yes!

Marie-Noyale a dit…

La vie coule ainsi..
certains jours sombres.. puis d'autres qui laissent la place a l'espoir..
qui nous fait voir la vie...En rose..parmi les roses!!
Un joli lieu de sepulture pour ce petit renard,et une jolie petite histoire.

Olivier a dit…

je suis tout a fait d'accord avec miss marie-noyale. Et puis a chaque jour suffit sa peine.

Isopeikko a dit…

Your translations are now republished in
Isopeikon varasanat. Merci beaucoup.

claude a dit…

Ah non alors ! J'aurais fait la même chose. Pauvre petite bête !

casy a dit…

Une fois en fleur, ça fane trop vite !
:)

lyliane a dit…

Je me suis casée le tronc à lire l'histoire en Anglais et puis je vois plus tard que tu l'as traduite!
Elle est bien belle et le renardeau a une belle sepulture fleurie.

M.KATE a dit…

what a story!!! hmmm, happy weekend :)

Cergie a dit…

Le petit renard il est comme Mr X, il voit des drôles de trucs...
Tu vois, depuis Neandertal on a conscience de la perte que représente la mort. Depuis on s'invente des histoires consolatrices, et aussi on enterre ses morts sous des fleurs périssables

(De près, elles sont encore plus belles les feuilles de ton rosier)