mardi 3 juin 2008

Dépression


Il n'y a pas que les glacières qui fondent à cause du réchauffement climatique, il y a aussi les falaises qui disparaissent petit à petit à cause de l'humidité.

L'humidité serait-elle due à la fonte des glaces? Vivement que l'anticyclone des Açores aparaisse pour que j'aie moins de brouillard entre les oreilles.

19 commentaires:

Marguerite-Marie a dit…

oui ici aussi c'est un peu surprenant pour un mois de juin...mais la météo nous annonce des éclaircies.

Cergie a dit…

C'est pour ça qu'il faut que tu fasses gaffe si on te propose une superbe maison avec vue imprenable sur la Manche...
(Elle a une jolie grosse perle en guise de boucle d'oreille, la falaise)

delphinium le fantôme a dit…

Bon, bon... c'est pas parce que le brouillard et la pluie nous empêchent de voir le soleil qu'il faut partir en dépression. Ce matin, ici, alors qu'on nous annonçait de la pluie, il y a quelques éclaircies. Je sors d'une réunion. Et dans cette réunion, ce qui s'est dit, c'est à peu près ceci: "alors quand est-ce qu'on se revoit pour finaliser les choses?" Donc mieux vaut en rire. Je sais, c'est pas facile à faire. C'est plus facile à dire. Ou à écrire. ce soir, il y aura certainement un épisode de Monsieur X qui va nous faire voir la vie autrement. Il paraît que les épisodes de la vie de cet imbécile vous font du bien, alors demain vous serez en pleine forme. :-)) Et puis si ça suffit pas, faut demander à DD de vous chatouiller sous les bras et là, ce sera les éclats de rire assurés. Voilà ma recette. Haut les coeurs!
Et bises avec un tout petit peu de soleil dedans.

P.S. la photo est vraiment impressionnante.

evlahos a dit…

VERY ATMOSPHERIC CAPTURE

Abraham Lincoln a dit…

Wow. A beautiful scene marred only by the man made structure in the foreground. I guess this is the way the whole world is. We have left our marks everywhere.

Mathilde a dit…

Bonjour,

Il n'empêche, cette dépression est générale et cela donne une photo superbe.. Pleine de mystère, de brume et de cette lumière diffuse si difficile à saisir.

Je tenais à te remercier pour tes commentaires sur ma série d'artistes, non pour moi, mais pour eux, ils le valent bien.... ces marchands de rêve, même si tout comme la photographie, la peinture est une question de goût, il y a en revanche toujours quelque chose à dire et tu l'a fait... merci encore et bonne journée.

Nathalie a dit…

Courage, ma belle !
Nous mangeons d'abord notre pain mouillé (trempé dans le brouillard et l'eau de mer)... et ensuite à nous les croissants en terrasse au soleil !

Le tout est de tenir jusque là
a en résistant à la tentation de se jeter du haut de la falaise en feignant de croire qu'en dessous ne se trouve qu'un doux matelas de brume épaisse...

J'ai beaucoup aimé ton récit en images de l'épopoée vers Orly et retour. J'y ai reconnu le chateau de Vigny, tout près de chez mes parents.

Des bises

l'Avignonnaise a dit…

Et chez nous enfin ça s'arrange... mon linge sèche au soleil, miracle !

Olivier a dit…

Oui mais après la dépression, vient le bonheur des beaux jours. Il faut être optimiste, voila mon nouveau credo : Optimiste.
Ta photo est très belle.

Mick a dit…

Is that my old refrigerator down there? The darned door always did swing open all by itself.

delphinium a dit…

coucou

Kutuharju a dit…

Siinä meri ja taivas sulautuvat yhdeksi, vaan tuo rautaromu ei kyllä sulaudu maisemaan, ei vaikka silmänsä sulkisi.

Isopeikko a dit…

Kuvat kasvavat :) Kohta ne vastaavat 2000 sanaa, ainaskin :)

Carillonneur humide a dit…

cette dépression me déprime !!

Therese a dit…

Temps ideal pour organiser un concert de vocalistes ou pour Helene de nous enchanter d'un recital...
Perfect setting!

ALAIN a dit…

C'est un temps à la "Arsène Lupin".
On s'attend à le voir sortir de la brume pour entrer dans la falaise par une porte dérobée.
D'ailleurs, il habitait non loin de là, si je ne m'abuse : dans l'aiguille creuse d'Etretat.
C'est la vraie mer que tu nous montre là, pas celle des vacances, celle que je préfère

Marie-Noyale a dit…

En atendant l'anticyclone,on profite d'une belle photo...
un tapis d'algues brunes comme je les aime,parcequ'ils sentent la mer...mmm

alice a dit…

Grand soleil ce matin, courage!

lyliane a dit…

La fameuse pointe du Hoc où a eu lieu le débarquement est inaccessible, elle s'écroule dans la mer.Tout fou le camp.....