mercredi 14 juin 2006

Je rale, comme d'habitude

Nous ralons contre les hommes politiques, parce que nous avons l'impression qu'ils ne connaissent rien de notre vie à nous, et qu'ils ne s'occupent que de leur propre carrière. Mais faisons-nous autrement ?

Je vois autour de moi des gens qui ne font pas de politique, mais qui néanmoins ne s'intéressent qu'à eux-mêmes, et qui n'ont même pas compris qu'ils peuvent avoir besoin de ceux qui les entourent.

Enfin si, ils comprennent bien, mais seulement lorsqu'ils en ont besoin. Là, ils sont tout gentils, tout agréables, et puis, lorsqu'ils ont obtenu ce qu'ils voulaient, pas un merci, plus un bonjour, plus rien. L'oubli.

On ne devrait pas mésestimer les autres de cette façon. Ca finit toujours par vous retomber dessus.

Les autres finissent par comprendre que vous ne vous intéressez à eux que dans votre propre intérêt. Ils finiront par vous détester autant que vous les ignoriez avant.

Nous avons tous besoin de croire que les autres s'intéressent à nous. Alors, faisons au moins semblant de nous intéresser aux autres, au lieu de rester sur notre piédestale, inaccessibles dans notre estime de nous-mêmes et avec un dédain vis-à-vis de tout ce que nous croyons être moins bien, parce que différent.

Finalement, sommes-nous très différents des hommes politiques?