mercredi 27 janvier 2010

Entre rêve et réalité

C'était hier matin. Je m'étais à moitié allongée sur le canapé pendant que DD prenait son petit déjeuner. Moumoune était à mes pieds et Nefertiti est venue se blottir dans mes bras.

Puis DD est parti et j'ai du somnoler un peu. C'est vrai, je suis fatiguée. Surtout à 4 heures du matin.

Soudain je sens quelqu'un à mes côtés. J'ouvre les yeux et je regarde ma mère me sourire.

Comment as-tu fait pour entrer? C'est DD qui t'a ouvert la porte en partant?

Elle me répond qu'elle est juste venue voir comment je vais.

Et je me rappelle qu'elle est morte, que j'ai porté ces cendres et que je les ai enterrés moi-même il y aura bientôt trois ans. C'est un rêve. Je ferme les yeux pour rêver encore.

Je les rouvre aussitôt, et elle est toujours là. Elle me sourit encore. Et je m'endors. Je suis si bien.

A mon réveil elle était partie.

24 commentaires:

claude a dit…

Je suis la première ce matin et c'est difficile de commenter.
Cela me rappelle aussi le mois de septembre et je pense à Lyliane également.
Ce doit être un beau rêve mais si au réveil c'est douloureux.
Bonne journée Hélène.
Bises !

Famu falsetissa a dit…

Kun kohtaa edesmenneen unessa, siitä jää melkein aina hyvä mieli.

Olivier a dit…

des fois on sens une présence a coté de soit, et cela fait du bien, j'ai longtemps senti mon père, en fait ce qui est triste, c'est que petit a petit cette présence s'efface et revient de moins en moins...

Cergie a dit…

Tu as fait venir ta mère inconsciemment et c'est une belle expérience. Tu l'as appelé et elle est venue. Et tu n'as même pas été étonnée.
La nuit où mon père est décédé il est passé me dire au revoir et était assis au bout de mon lit. Je ne suis pas particulièrement croyante, je pense que les personnes que nous avons aimé s'en vont loin, très loin et nous ferons cela nous aussi un jour ; mais parfois elle peuvent se souvenir de nous. Je crois cela parce que ma mère ma l'a dit, elle m'a dit qu'elle pensait cela de mon père, qu'il était loin, très loin et heureux...
Ta photo est parfaite pour illustrer ton message juste ce qu'il faut belle et suggestive mais sans être trop précise...

Cergie a dit…

Nous portons en nous ceux que nous aimons.
Lorsque mon plus jeune frère a appelé pour annoncer la naissance de sa petite-fille j'ai tout d'abord cru entendre mon autre frère, celui qui est décédé ; la voix ensuite a changé

☼ FRANCE ☼ a dit…

Je vais revenir te voir mais tu vois je me léve et il neige encore ) Nimes je vis donc essayer se sortir ma voiture car aprés ce sera trop tard

Peter a dit…

Des fois on fait des beaux rêves; c’est formidable si on arrive à les prolonger ! Super ton post !!

Olivier a dit…

en réponse a ton passage, qui te dit que c'est pas Valls qui me suit partout ;o)))

françoise a dit…

Rêver d'un impossible rêve
Porter le chagrin des départs ......

La mienne est partie pour ce long voyage il y a 13 ans et chaque jour elle est prêt de moi .
Ta photo est magnifique avec ces douces couleurs .
Bonne journée .

Ina a dit…

Miten ihana uni! Tämähän sopii täydellisesti pakinaperjantain taannoiseen haasteeseen (http://leelia.vuodatus.net/blog/2320538/164-taman-unen-haluaisin-nahda/). Kuvakin on kauneudessaan unenomainen.

Ceciel a dit…

La mort n’est rien, je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres,
Nous le sommes toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait,
N’employez pas un ton solennel ou triste,
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble,
Priez, souriez, pensez à moi,
Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été,
Sans emphase d’aucune sorte, sans trace d’ombre,
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié,
Elle est ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé,
Simplement parce que je suis hors de votre vue.
Je vous attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez : tout est bien.


[Charles Péguy]

Marguerite-marie a dit…

c'est parce que tu l'aimais et elle t'aimait que même dans ton sommeil elle revient et on aimerait faire durer ce rêve mais elle set là en toi et c'est l'immortalité.

Catherine a dit…

La mort est la disparition physique. Et les disparus coexistent en nous, nous les portons en nous. C'est ainsi que leur présence se manifeste. La mémoire, le doux souvenir, c'est leur vie qui n'a jamais pris fin.

Nougaro dans toute sa poésie, l'a exprimé mieux que moi : "Et Tu verras tous ceux qu'on croyait décédés / reprendre souffle et Vie dans la chair de ma voix / jusqu'à la fin du monde / Tu verras."

C'est un très beau post.

Daniel a dit…

Nous somme en plein ésotérisme...
Cela pourrai être ce qui est appelé un rêve éveillé?
Bonne journée A + :))

Simpukka a dit…

Äidin rakkaus ylittää kaikki rajat, myös kuoleman. Sieltä hän voi tulla katsomaan onko lapsella kaikki hyvin.

Miss_Yves a dit…

"Volver "

Sirokko a dit…

Les arbres, debout contre les vents.. c'est comme les mères protégeant leurs enfants.
Quel magnifique rêve!

Mick a dit…

I am fortunate to have both my parents ... in a nursing home, but at least I have them. Later I'll go for a visit. :)

meretnature a dit…

Rêve rassurant , elle est toujours là dans ton cœur
bises

amatamari© a dit…

Le sourire de la mémoire devient une présence vivante dans le rêve: magnifique.

isopeikko a dit…

Tuokin on hiano puu,

Liisa a dit…

Hyvä uni ja kaunis kuva.

namaki a dit…

un post bien émouvant ....

tingting a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.