mardi 14 février 2012

Le dégel

Le froid est parti d'où il était venu, et hier sont tombés les premiers arrêtés de barrières de dégel.

Les routes françaises ne sont pas faites pour le gel, alors quand le gel s'en va, et qu'on roule dessus avant qu'elles ne se soient stabilisées de nouveau, elles risquent de s'abîmer.

Voilà pourquoi les conseils généraux décident d'interdire certaines routes aux véhicules lourds. On met en quelque sorte en place des barrières qu'il vaut mieux aller chercher sur internet avant qu'elles ne soient matérialisées sur la voie publique (ce qui n'est pas forcément le cas) afin de ne pas se risquer sur une route devenue soudainement interdite.

Déjà au moins vingt-quatre départements ont posé leurs barrières. Ceci impose aux industriels et à leurs transporteurs d'organiser leurs livraisons, leur approvisionnement et leurs tournées de nouveau.

En général tout est chamboulé; on ne peut rouler que sur les axes principales, et tant pis si on ne peut pas livrer ou être livré - ou alors avec des dérogations qu'on peut demander, et peut-être obtenir à condition que le Président du Conseil Général soit convaincu des raisons locales économiques d'importance et/ou d'urgence.

Voilà, je suis en train d'étudier des cartes avec mes clients.




16 commentaires:

SusuPetal a dit…

Kuva on kuin marraskuinen Helsinki.

Lämmin halaus ystävänpäivänä, Hélène!

ELFI a dit…

des soucis sans dégel...biz

Olivier a dit…

en effet après la neige et le verglas souvent des nids-de-poule font fait leur apparition sur les routes, mais faut bien qu'elles se reproduisent (oui pas terrible, mais j'ai la crève alors ca m'excuse non mais )

Mick a dit…

This is typical of government officials who fail to recognize the long range costs incurred by failing to build roads properly the first time around. The initial savings are always overshadowed by the expense of repair and restriction of use.

claude a dit…

C'est un problèmes pour les transporteurs et les clients de ceux-ci.
Espérons que cela ne dure pas trop longtemps.

Solange a dit…

Si tu voyais la quantité de nids de poule qu'on a au printemps, de quoi briser une auto.

Suzanne a dit…

Alors beaucoup de contraintes quand il y a de la neige ou du froid. Il arrive aussi qu'on ferme des routes pour les fardiers, mais c'est exceptionnel !
Là la température se réchauffe un peu mais loin du dégel !

Thérèse a dit…

Cela te donne donc des soucis en plus... que d'organisation!
Un peu de vent, un peu de soleil est donc a souhaiter pour faire degeler et secher le tout.

Daniel a dit…

Oui pas toujours simple de bien faire son travail en respectant tous les interdits et clauses diverses qui se modifient au il du temps...
A + ;))

Ina a dit…

Mahtaako ranskan kielessä olla sanaa tuolle ilmiölle? Suomessa se on kelirikko, ja se onkin välillä pirullinen kun maantiet menevät ihan mannavelliksi niin että autolla ei pääse läpi.

ALAIN a dit…

Pour les livraisons, il y a surement des choses qui peuvent attendre, mais on est habitué à avoir tout, tout de suite.

hpy a dit…

Ina, wikipedian ranskankielisen version kautta loytyi venjankielinen raspoutitsa , muualta loytyi kaannos soulèvement par le gel.

Alain, il y a des dérogations - entre autre pour le laitier et l'enlèvement des ordures ménagers - mais des interdictions prolongées peuvent bloquer une usine par manque de matière première ou par manque de place de stockage si elle ne peut plus livrer. En tout cas, cela pose facilement des problèmes d'ordre économique.

Fifi a dit…

Ce n'est pas évident de toujours s'adapter au gel, au dégel...

Ina a dit…

Raspoutitsa! Miten hauska sana. Suomenkielessäkin käytetään kelirikosta myös sanaa rospuutto!

Ceciel a dit…

Ici aussi les barrières sont là. Heureusement que je roule léger car sinon je devrais en faire des détours pour arriver au bureau !

Ce sont nos tuyaux qui n'ont pas aimé le dégel... ça a pété, au-dessus du salon:-(

hpy a dit…

Ceciel, le dégel est pire que le gel pour les tuyaux. C'est à ce moment - au plus tard - qu'il faut faire attention aux dégâts des eaux.