dimanche 3 novembre 2013

La dernière exposition

Vendredi soir, le jour de la Toussaint, nous étions invités au vernissage de l'exposition d'art et d'artisanat local, organisée comme depuis plusieurs années par Maurice Lorcher et sa femme.

Ayant été retardés ailleurs, nous n'avons pas pu assister aux discours habituels, mais nous avons malgré tout appris, par une Jeannine qui en avait gros sur la patate, que c'était la dernière exposition dans ce genre organisée à Senneville sur Fécamp.

En effet, ces événements ne seraient pas rentables assez pour que la commune continue à mettre un local à disposition des organisateurs.

Ayant quitté une Jeannine fort remontée, j'ai fait le tour des exposants.

J'ai ainsi longtemps discuté avec Monsieur et Madame Loisel qui ont un atelier à Ste Hélène de Bondeville. On peut d'ailleurs le visiter. Ils y font des vitraux d'art, et des travaux dans le style Tiffany.

A une autre occasion j'avais déjà admiré les falaises d'Etretat, exécutées par Armand Loisel, et j'ai appris que l'œuvre était parti en Autriche.

Cette fois-ci, c'est un voilier qui a capté mon regard.  Il y en avait même plusieurs, mais celui déployant ses voiles blanches devant la falaise m'attirait particulièrement.

J'aurais bien pris ce bateau pour rentrer à la maison, mais j'ai un gros souci, je ne sais plus où mettre toutes ces belles choses qui m'attirent.

Il y avait aussi des œuvres de taille moins importante, et je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter un petit vitrail dans les tons feuilles d'automne, représentant deux oiseaux, des inséparables peut-être, et signé Arlette Loisel. Il est aujourd'hui suspendu dans l'ouverture entre la cuisine et la salle à manger, mais je ne sais pas encore si c'est sa place définitive.



Le voilier me tente toujours...

11 commentaires:

Catherine a dit…

A la tentation de la Saint Hubert,
cède pour la manufacture de verre.

Miss_Yves a dit…

"ces événements ne seraient pas rentables assez pour que la commune continue à mettre un local à disposition des organisateurs"

Vraiment ? Quel dommage!
La rentabilité doit elle être le but de ce genre d'événements locaux qui ont le mérite de rassembler habitants de la commune et horsains , autour de ce qui est beau et fait rêver...comme le voilier ?



SusuPetal a dit…

Ihanaa väriloistoa harmaalle marraskuulle!

ELFI a dit…

faire un roulement des tableaux... l'été , le voilier... l'hiver un paquebot...:)))

claude a dit…

Purée ! Dans ce monde de dingues on ne parles que rentabilité.
Je ne sais comment sont tes oiseaux mais le voilier me botte aussi.
Je n'ai ouvert mon ordi que pour signer une pétition. Elle vaut son pesant de cacahuètes.
Bises

Alain a dit…

Il doit s'agir de rentabilité...électorale.

Ina a dit…

Purjevene on kaunis, mutta olisi kiva nähdä myös ne linnut jotka ostit.

Thérèse a dit…

Dommage car avec un tant soit peu de bénévolat... et une médiathèque dans le coin...
Bref. C'est vrai pour les envies. Nous avons un coffre plein et je ne sais où je vais caser tout cela. Nous bougeons dans une simple maison et non dans un chateau... je suis souvent tentée ou gâtée.

Dédé a dit…

Et voilà, le terme de rentabilité ressort une nouvelle fois. C'est bien dommage car je pense qu'il est du devoir des autorités locales de faire en sorte que les artistes du coin puissent bénéficier de coup de pouce et vendre leurs oeuvres.

On nous mène quand même passablement...en voilier ces temps-ci. Non?

Solange a dit…

Je comprends qu'il te tente, il est très beau ce voilier.

Peter Olson a dit…

... et l'artiste HPY n'exposes pas?