mercredi 26 mai 2010

De la retraite

La retraite est d'actualité aujourd'hui, même pour ceux qui ne sont pas près d'y arriver, et tout le monde donne sa propre vision de ce qu'il faut faire, que ce soit le gouvernement, le patronat ou les syndicats. Moi aussi, je vais faire comme un éléphant dans un magasin de porcelaine et mettre les pieds dans le plat.

J'en ai déjà parlé, et je vais encore une fois me répéter.

L'idée n'est pas de moi, je l'ai entendu la première fois dans la bouche d'un ami banquier, et plus j'y pense, plus je lui donne raison.

A la retraite, puisque nous faisons tous le même travail, nous devrions tous toucher le même salaire.

Bien entendu, il ne serait pas facile de mettre cette idée en place, mais au moins aurait-elle l'avantage d'être équitable, car pourquoi certains devraient-ils vivre avec une misère, ayant travaillé et cotisé longtemps, alors que d'autres peuvent travailler moins longtemps et toucher plus.

Bien entendu, il serait impossible de mettre en place un tel système de but en blanc; au contraire il faudrait y arriver petit à petit, par paliers, permettant à ceux qui le peuvent de préparer une retraite supplémentaire personnelle selon leurs moyens et leurs envies.

Si la retraite "sociale" de base était par exemple de 1500 €, ce qui permettrait à tout un chacun de survivre, ceux qui auraient cotisé à une retraite supplémentaire par capitalisation ou qui auraient investi dans l'immobilier ou ailleurs pourraient en tirer les revenus supplémentaires leur permettant de maintenir leur train de vie à un niveau plus élevé. (Sauf en cas faillite des fonds de pensions, bien entendu...)

Il y a aujourd'hui de plus en plus de retraités dans le monde, et même en France, qui sont obligés de travailler pour survivre. Cela n'est pas normal.

21 commentaires:

Olivier a dit…

une belle idée, mais tu arrives a une retraite par capitalisation à l'américaine qui n'est pas une grande réussite.....

Thérèse a dit…

Eh bien oui des idées on en a...

Mais comme dit Olivier, ici cela ne va vraiment pas fort avec les retraitres qui disparaissent avant même d'avoir été touchées.

La dernière trouvaille: il y a des sociétés, privées bien sur, qui se chargent de vos avoirs retraitre et vous proposent de vous en verser l'argent quand vous leur en demander. Bien sur, arrivés à la retraite, il vous restera ce qu'il vous restera...

Conclusion: un éléphant ça trompe, ça trompe... un éléphant...

Peter a dit…

La première condition est probablement de pouvoir travailler pendant une période assez longue. Quand les jeunes ne trouvent pas du travail avant 30 ans, quand les « vieux » de 50 ans sont remerciés… le débat de retraite à 60, 62, 65… ans semble assez théorique. Sinon, la même retraite de base à tout le monde (niveau bas) semble bien déjà exister ? … à condition d’avoir travaillé pendant 40 ans ou plus, une équation aujourd’hui assez théorique quand une « carrière » risque de se limiter à 20 ans.

hpy a dit…

Olivier, sans doute aux deux systèmes, répartition pour la part identique à tout le monde, capitalisation ou autre façon d'économiser (?) pour la retraite personnelle.

Thérèse, sans doute ne faut-il pas mettre tous les oeufs dans le même panier; c'est pour cela que j'ai parlé d'immobilier, par exemple.

Peter, ça, c'est un autre problème, bien qu'il soit intimement lié à la retraite. Et on peut se demander pourquoi il faut faire travailler les vieux alors que les jeunes ne travailleront que quand ils seront vieux, voire jamais.

claude a dit…

Tout fout le camp ma bonne Hélène. Depuis l'an 2000 notre pays ne fait que régrésser.
On nous a dit il faut travailler plus pour gagner plus, on a travailler plus pour gagner moins, car pendant ce temps là tout augmente.
Les jeunes sont au boulot de moins en moins en jeunes et les vieux sont obligés de travailler plus longtemps (ce que j'ai fait) pour avoir une retraite un peu plus élevée, et grâce à mon Chéri qui m'a embauchée officiellement et qui a supporté salaires et charges me concernant.
Ce qui est scandaleux c'est que les vieux n'y arrivent pas, qu'ils sont obligés de faire de petits boulots pour survivre.
Ce qui pourrait paraître normal car les salaires sont à la baisse depuis des années.
Quand la misère attrappent ces gens là, c'est mauvais signe pour la société d'un pays, déjà que les jeunes ont du mal, que les moins jeunes on les vire.
A 20 ans pas de boulot, à 30 ans on commence tout juste à pouvoir travailler, à 40 ans tu commences déjà à faire partie des gens indésirables, à 50 ans on te vire et tu galères jusqu'à l'âge de la retraite pour toucher des clopinettes.
La retraite de base à 1500 € comme l'avait annoncée Ségolène est complètement utopique. D'ailleurs elle a bien dit après qu'elle n'aurait pas pu l'appliquer.
1000 ne serait pas mal mais la majorité des gens ne touchent même pas cela, comme moi d'ailleurs.
Il se peut que la retraite à 60ans était une erreur, ce fut une fois de plus un truc à ne pas pousser les gens au travail, comme les jeunes de maintenant d'ailleurs.
On est dans le caca. Voilà !

hpy a dit…

Claude, je confirme, on est dans le caca.

Trotter a dit…

Retraite de base à € 1500,00 pour tout le monde... Et tu crois que ça pourra durer? Tu as une idée de quel est le salaire moyen (pas le smic) au Portugal?

hpy a dit…

Trotter, tu as raison, j'ai vu trop grand! il ne faut pas que la retraité dépasse le smic (et bien entendu, je n'ai pas parlé pour le Portugal, au fait, il est de combien le salaire moyen?)

Hogrelius a dit…

I Sverige råder samma ordning bland pensionärer såsom bland de som arbetar. Kollosla skillnader i lön.Politikerna har ofta enorma bra pensionsvillkor mot det arbetande folket.Dina tankar är intressanta och fanns med i pensionsvalet 1958 då centerpartiet ansåg att alla skulle ha samma grund och menade att de som tjänade bra kunde sätta undan själv till privata pensioner.

hpy a dit…

Bosse, det ar detta tanken galler, men forstas ar det omojligt att direkt overga till ett sadant system. Svart skulle det forstas ocksa vara att fa folk att satta undan sjalva eftersom de flesta numera ar vana att anvanda allt de fortjanar omedelbart.

hpy a dit…

Bosse, jag borde kanske ha skrivit att de flesta numera ar vana att anvanda mer an det de fortjanar. Da ar det givetvis svart att investera/spara/forbereda sin pension.

Bergson a dit…

une bonne idée , mais difficilement applicable car c'est les décideur qui ont les plus grosse retraite !!
il y a peu de banquier comme ton ami lorsqu'on voit les parachutes les surprimes de retraite.

☼ France ☼ a dit…

Bonjour je suis dsl mais je ne vois rien non je vais bien des soucis sur blogger je pense
Bonne apres midi

hpy a dit…

Bergson, il faut leur parler de solidarité dans ces temps de restrictions. (Mais je n'ai pas beaucoup d'espoir pour qu'un politique travaille un jour pour quelqu'un d'autre que lui-même.)

France, il n'y a pas grand chose à voir dans le brouillard.

Mick a dit…

I think I see the elephant ... where's Waldo?

isopeikko a dit…

Peikolta pöö. Sekin haluaa eläkkeelle ja saman verran eläkettä kuin kaikki muutkin. Hyvä ajatus. :)

SusuPetal a dit…

Eläkekkelle, kyllä!

Tuo norsupari on kyllä upea.

Catherine a dit…

Ton banquier ? Il s'appellerait pas Olivier Basancenot ? Non, parce qu'en ce moment, dans les rues de Paris, j'ai vu des affiches du NPA qui préconisent la retraite à 1500,00€ pour tous.....

Pour qu'un truc comme ça passe un jour, il faudrait savoir, dans l'état actuel des retraites, combien de cotisants vont percevoir des retraites supérieures à 1500,00€ et combien seront en dessous.....C'est là le Hic !

Parce que les gens savent grogner contre les gouvernements, mais quand on leur demandera de mettre la main à la poche, ce sera la révolution. La solidarité n'a qu'un sens en France, tu sais bien....

hpy a dit…

Mick, Waldo is thinking about those elephants.

SusuPetal, paasisikin heti.

Catherine, on a le droit de râler même en sachant que ça n'aboutira pas. (Quand il y a de la vie, i y a de l'espoir.)

Hogrelius a dit…

Jo,det ligger nog en sanning i det du säger. tyvärr så har folk här blivit ett gnällfolk! Man tror att man ska få allting gratis verkar det som! Såg hur facket i Frankrike går ut på gatorna. Ingen vill betala för sin pension verkar det som. Ska man bara trycka nya sedlar?????

Sar@h a dit…

Bien d'accord avec vous … et surtout, nos élus réaliseraient (peut-être) que l'on ne peut vivre décemment avec moins. On peut même rêver qu'ils en tiendrait compte pour ne point augmenter les impôts locaux à tout-va !

Actuellement, les impôts locaux représentent 2 mois de salaire, si je prends ma retraite dès que j'y aurai le droit … Ils représenteront 5 mois de revenus.

Ce qui m'énerve le plus, ce sont les dépenses inconsidérées (les vaccins de la grippe H1N1 … et hier, j'ai découvert une piscine pour Morin !), là point de soucis d'argent.