dimanche 24 février 2008

Tir vers la fin



J'entends plusieurs coups de fusil dehors et je me demande ce qui se passe.

Ah, ce sont les chasseurs qui profitent du dernier weekend de février pour tirer leurs dernières cartouches. La chasse s'arrête ce soir.

Avec le peu de gibier qui reste dans le coin je me demande pourtant sur quoi ils tirent.

Lointaine est l'époque où on tuait dix lapins avec un coup de fusil - sans viser. Aujourd'hui on peut tirer dix coups sans en toucher aucun.

L'urbanisme galopante réduit le territoire animal chaque jour qui passe.

13 commentaires:

claude a dit…

Vaste sujet que celui de la chasse.
D'après ce que tu dis ils en ont tellement tirés des lapins qu'il n'y en a plus. Voilà ! C'est malin ! Le décor sur le chateau d'eau est très beau. Quel boulot ça a du être à faire !

Tenos a dit…

This comment has been removed because it linked to malicious content. Learn more.

delphinium a dit…

Pour avoir discuté de tout cela avec un lapin ce matin, il partage entièrement votre avis. Il m'a compté combien était difficile la vie de ces ancêtres qui devaient se cacher pour éviter les balles des chasseurs, il m'a raconté que parfois l'un d'entre eux voyait mourir 10 de ses camarades d'un coup. Mais la communauté lapine voyait un avantage dans tout cela, en enterrant 10 lapins d'un coup, cela coûtait moins cher en frais de pompes funèbres.
triste vie de lapin. Celui que j'ai vu ce matin m'a dit aussi la déprime qui envahissait ses oreilles à la vue de tous ces lapins en chocolat qui commencent à garnir les devantures des magasins. Il ne comprend pas tous ces lapins qui acceptent de se faire empailler de chocolat.
Bon dimanche...

Miss_Yves a dit…

Est-ce que les artistes qui ont créé ces peintures ont apposé leur signature sur le château d'eau ou est-ce qu'ils restent anonymes comme les artisans du Moyen Age ?
Miss Yves

hpy a dit…

Nombreux de mes châteaux d'eaux ont été décorés par les Ateliers Adeline et en portent la signature. Pas tous.

oldmanlincoln a dit…

I like this painting.

JONAS a dit…

Ce que j'aime bien dans ton chasseur, c'est qu'il sort du soleil pour rentrer dans l'ombre.
Je me suis laissé dire que certains chateaux d'eau désaffectés étaient habités, je ne sais pas si c'est le cas de celui du Crotoy.

lyliane a dit…

J'ai entendu aussi toute la journée des coups de fusils, surtout que ma véranda était grande ouverte avec le beau temps, je me demandais s'il ne tiraient pas sur mes chats qui traversent le champ, ces fous de chasseurs (Pardon DD), mais ils étaient tous là ce soir pour l'heure de la gamelle.

Mathilde a dit…

Bonjour,

Chez moi aussi, j'entends les bruits des fusils, mais point de lapin.. Des sangliers, et des cerfs dans la forêt de Fontainebleau. Il se dit qu'il y a un quota à ne pas dépasser, il se dit aussi que les sangliers sont trop nombreux, qu'ils dévastent tout. Il se dit aussi qu'il n'y aura bientôt plus de cerf dans la foret de Fontainebleau. C'est beau la silhouette des grands bois quand le soir descend! Il paraît aussi que la poésie à des limites, parfois au bord de l'assiette, parfois ailleurs. Moi, je ne suis « que » poète.

Bonne journée à toi.

Cergie a dit…

Dis donc, t'es en train de prendre un coup de vieux "de mon temps" vas tu dire bientôt
Et bien le temps de la révolution c'est de là que les mécréants comme nous ont eu le droit de chasser et je crois qu'il y a eu de la joie et de l'abus et le gibier devait faire gaffe à ses oreilles !
(a l'époque ont chassait pour manger et non on mangeait pour chasser. Euh ! Je vais repartir en WE moi)

Peter a dit…

Vaudrait mieux pas sortir! Les chasseurs sont souvent plus dangereux pour les gens que pour les bêtes!

hpy a dit…

Je crois qu'il y a du pour et du contre la chasse, mais qu'il est trop difficile de faire des règles pour tout le monde, car chaque région a ses particularités.
J'ai vu les lapins disparaître de mon propre territoire en peu de temps. Quand je suis arrivée ici j'en photographiais qui se promenaient devant la maison. Tranquilles. Aujourd'hui on n'en voit pas une crotte. Rien, nada.
Par contre, les sangliers sont déjà venus retourner ma "pelouse", on en voit tous près de la maison, et tout ceci est sans doute du aux agissements des hommes.
Les sangliers sont aussi un danger sur la route - nous aurions pu nous abîmer mutuellement plusieurs fois, mais toc toc, je touche du bois...
L'urbanisme rétrécit le territoire des animaux, on construit des maisons et des routes là où les animaux avaient l'habitude de vivre. Que peuvent-ils faire?

Andrea a dit…

Wow what a beautiful painting.