vendredi 7 septembre 2012

Les exploits de la vieille dans le Cotentin

Voici une transcription du courrier envoyé par Missive le 29 août en l'an de grâce 2012.

Bonjour HPY

Comme promis, voici le point sur l'étape de Mme Lavieille dans le Cotentin.

J'avais décidé de l'héberger sur la côte - et non dans le bocage - dans une modeste maisonnette que je tenais d'une vieille dame, très précisément dans un village de pêcheurs où un dandy sulfureux place l'action de son roman Une vieille maîtresse.

A cette annonce, Madame Lavieille se ferma comme une huître, je ne sais pourquoi. L'avais-je froissée? Avais-je ravivé des souvenirs d'amours malheureuses? Son amant fictif l'était-il vraiment?

Toujours est-il qu'elle se cala dans la voiture, bottes aux pieds et parapluie bien en main, sans mot dire, sauf de temps en temps, pour maudire "l'inconduite" des gens - elle voulait parler du non respect des règles de sécurité des conducteurs que nous croisions, ponctuant son discours d'un coup de bottes ou de parapluie dans l'habitacle de mon véhicule. J'étais étonnée, croyant entendre sa mère, or, HPY avait bien spécifié, dans un mizo-poing que la vieille n'était pas HPY et que HPY n'était pas la vieille. Comme elle n'utilisa pas son APN pendant le trajet (ses modestes moyens lui permettaient-ils d'acheter un APN?) je fus malgré tout convaincue.: HPY et la vieille n'étaient pas une seule et même personne.

Du repas (demoiselles de Cherbourg et omelette à la Normande, baveuse) je dirais seulement qu'il fut arrosé de cidre et couronné par un verre de calvados vieilli (Là encore, Madame Lavieille se rembrunit... je me demande pourquoi...) et qu'il fut propice à des semi-confidences: la description de son amoureux fictif (costume à la Bénabar, chevelure style Florent Pagny, voix langoureuse comme celle d'Adamo) me fit supposer que j'avais vu juste. Peut-être en saurons-nous plus, grâce aux autres hôtes et hôtesses figurant sur la Liste?

A la fin du repas, Madame Lavieille me dissuada de "passer la toile" - comme on dit dans le Cotentin, sur le carrelage, arguant que les miettes des gâteaux n'étaient pas assez visibles. Je n'osai la contrarier.

Le lendemain matin - je passe les détails - Madame Lavieille manifesta le désir d'aller au supermarché du coin acheter quelques pièces de lingerie féminine que, par discrétion, je ne citerai pas.

Interloquée, je fis savoir que, dans la moyenne surface du bourg, elle ne trouverait pas de modèles adaptés à son style, mais elle répliqua que cette course avait simplement pour objet de discuter avec les caissières et de rencontrer des gens, voire de "dire du mal" ajouta-t-elle d'une petite voix.

Discuter, rencontrer des GENS! Aurais-je échoué dans ma mission?

Si vous voulez rencontrer des gens, dis-je, je vous emmène en voyage; je suis normande, mais en cette période de vacances, un peu nomade, disons... routiste. Où voulez-vous aller? A Paris?

- Pfft! Une pauvre vieille comme moi, dans le métro?
- Sur la Côte d'Azur?
- Trop chaud... Trop de monde, et sur les plages, toutes ces dévergondées, dénudées...
- Où alors?
- ...... En Bretagne. Je rapporterais bien un petit souvenir de là-bas. Pourquoi pas une coiffe à la bigoudène?
-Cela tombe bien! Une bretonne enthousiaste figurant sur la Liste prendra le relais, le temps que je contacte votre mère - Et c'est l'objet de cette missive.

***

Wow! dit hpy.

11 commentaires:

Daniel a dit…

Ho! Il est donc possible que tes gens pratiquent encore de nos jours l'écriture manuscrite !!!
Un vrais roman que voila...
Je suis persuadé que tu vas finir par recevoir une calligraphie à la plume d'oie!
Bon weekend A + :))

claude a dit…

Miss Yves m'épate. Elle a de l'imagination pour tout.
Moi, je suis plutôt clavier, ça va plus vite.
J'aurais pu écrire qq chose avec ma bouteille et mes deux verres, mais je t'ai laissé le soin de le faire.

Nefertiti a dit…

La bretagne la chance ! ;o)

Fifi a dit…

Bravo Miss Yves, un pseudo mérité ! :-)
Je suis à la recherche d'une photo "et si on disait du mal" si je la retrouve je l'envoie à Madame Hpy.

Miss_Yves a dit…

Tu as du mérite de retranscrire/clavier mes élucubrations manuscrites!
Pour répondre à ta question ,comme je l'ai dit à Mme Lavieille, normande et nomade j'étais encore sur la route et non sur les blogs

Solange a dit…

Miss Yves fait bien son possible, mais pas facile à contenter la vieille!

ELFI a dit…

toujours le nord, moi qui suis au sud!:))
bravo aux lettrés..!

ELFI a dit…

toujours le nord, moi qui suis au sud!:))
bravo aux lettrés..!

Jean-Marc Delforge a dit…

La vieille n est jamais contente quoique l on fasse, quoique l on propose, seulement ses idées sont bonnes. Et Pourquoi elle ne veut pas aller dormir dans le bocage? trop de chemins creux jalonnés de haies pour mieux abriter les détrousseurs de vieilles?
Bonne soirée Latil

Liisa a dit…

Ihanaa edes nähdä käsin kirjoitettuja kirjeitä.

Miss_Yves a dit…

unE mize-poing
Je relis les différents épisodes,et pas seulement les miens, histoire de faire une sorte de récapitulatif