jeudi 6 septembre 2012

La vieille en visite dans le Cotentin

Voici un compte-rendu, daté du 28 août,  envoyé par Missive:





Bonjour Hélène,

Voici quelques nouvelles de Madame Lavieille:

Ayant lu sur ton blog que cette dernière était de passage dans le Cotentin, je me suis arrangée pour aller l'accueillir (la cueillir?) à Tourlaville. Je ne sais qui l'avait prévenue ou si elle n'est pas un peu sorcière, toujours est-il qu'elle m'attendait devant l'Hôtel de Ville où se trouve d'ailleurs une intéressante expo de photos. Mais là n'était pas son objectif!!!

J'ai été surprise de voir qu'elle portait toujours ses bottes, malgré une chaleur estivale et un soleil radieux, ce qui m'a permis de la reconnaître, c'est une chance.

Me présentant comme "une normande nomade" faisant partie de la LISTE d'hôtes, je l'ai invitée à monter dans ma voiture et lui ai proposé d'aller tout d'abord à Cherbourg admirer le théâtre (carte postale) puis la place de l'Hôtel de Ville avec la statue équestre de Napoléon qui voulait "renouveler à Cherbourg les merveilles de l'Egypte" lui proposant également d'ôter ses bottes. 

Ce à quoi elle m'a répondu que Napoléon n'était qu'un tyran assoiffé de conquêtes et qu'elle n'irait pas voir sa statue; qu'à Cherbourg il pleuvait toujours, comme l'indique le titre d'un film célèbre vu autrefois dans sa jeunesse; mais qu'en revanche elle ramènerait bien comme souvenir un de ces parapluies réputés... 

Sachant qu'il y en a en vente dans une des boutiques de la Cité de la Mer, je l'y ai tout de suite conduite. Elle a choisi le modèle avec bec mais à la caisse , s'est mise à déplorer la cherté de la vie et de cet article (150 euros) que sa modeste pension ne pouvait lui permettre d'acquérir. Je me suis bien sûr empressée de le lui offrir, en cadeau de bienvenue!

Voilà!

Je pense que c'est un début de voyage très encourageant, qui lui permettra de se changer les idées, du moins je l'espère car lorsque je lui ai demandé si du cidre bouché lui ferait plaisir pour le repas de ce soir, sa réponse assez peu audible tournait autour des mots: "thé à la bergamote" et "café lio... lio, quoi?" et "poubelle" qui m'ont laissée un peu perplexe...

Je te tiens au courant.
A +

Miss Yves

***

hpy n'a pas de commentaire à faire, elle aussi est sur la route, mais pas dans le Cotentin. 

8 commentaires:

Suzanne Bouchard a dit…

Quel beau voyage que la vieille fait là ! Bravo !

Daniel a dit…

Nous dirions que la vielle a décidé de beaucoup voyager. Elle a trouvé en MissYves une guide avertie pour le Cotentin. Par contre elle devrait à mon avis changer ses bottes pour des chaussures plus confortables sans dire le fumé qui doit se dégager quand le soir venu elle les retires !!!
Bonne journée à toi, si tu croise la vielle salut la pour moi..
A + ;))

claude a dit…

La Vielle a enfilé ses bottes de sept lieues pour faire une virée pareille.
J'attends avec impatiente la prochaine étape.

Miss_Yves a dit…

Elle ne suit pas l'itinéraire proposé sur la liste, mais suit son petit bonhomme de chemin!

Hélène Pyy-Letellier alias hpy a dit…

hpy voudrait plus de commentaires pour ce post de missive. elle est déçue par une participation aussi maigre. alors, au boulot, les commentateurs et les commentatrices!

Peter Olson a dit…

Si elle viens à Paris, il y a le soleil - aucun besoin de parapluie! ... au moins pour les prochains jours! Qu'elle se dépêche!

Solange a dit…

Si les voyages forment la jeunesse bientôt on ne pourra plus l'appeler la vieille.

Jean-Marc Delforge a dit…

La vie est dure pour tout le monde, la vieille trouve le parapluie bien cher, moi aussi. Mais elle est conduite et chouchoutée dans une voiture, avec une gentille dame pour lui faire la conversation? Mais de quoi se plaint elle la vieille!
Bonne soirée Latil